Un bel atelier de charpente collectif en vrai bois du Périgord pour construire et transmettre

Large_gif3

Présentation détaillée du projet

À l'heure du parpaing et du béton armé, CopeauXcabana est un petit village de cabanes en vrai bois où une poignée de charpentiers et musiciens vivent, travaillent et festoient. Une réunion d'amis qui aiment les arbres et les bonnes vieilles techniques traditionnelles de construction mais aussi les tronçonneuses. Bref, un bastion de résistance contre les tristes pavillons gris, un conservatoire de la charpente traditionnelle et un lieu de transmission de savoirs perdus.

 

Ob_745f8a_dsc-3149-plus-de-details

La bonne équipe de CopeauXcabana.

 

 

À CopeauXcabana on mêle techniques anciennes et nouvelles technologies pour restaurer les ruines du coin, mais aussi construire de nouvelles maisons et cabanes qu'ont du chien.

 

Et bien plus qu'une entreprise purement mercantile, l'idée est de partager et de conserver ce savoir faire. Alors on organise des chantiers collectifs, on forme des apprentis à des techniques qui, depuis longtemps, ne font plus partie des programmes scolaires et qui pourtant sont souvent les plus pérennes et charmantes. Et puis on organise des grandes fêtes pour ramener un peu de lien social dans les campagnes...

 

Ob_bb8113_ob-148ad2-imgp3766-imgp3769-4-images

Une cabane réalisée dans le village d'à côté.

 

 

Qui sait aujourd'hui travailler avec des bois tordus, piquer au fil à plomb, équarrir à la hache? Plus personne parce que la production du bois est complètement standardisée, orthogonale, carrée, terne, maussade. À CopeauXcabana on est attaché à une forme d'architecture organique, vivante. Et on s'efforce de faire survivre ce style vernaculaire et les techniques qui vont avec.

 

 

568x568

 

 

Donc il y a tout à CopeauXcabana: des cabanes isolées et chauffées au poele à bois, une grande cuisine, une petite salle de bain, un potager électro-magnétique, des toilettes dans le vide, des balançoires de l'extrême, un poulailler perché... mais pas d'atelier digne de ce nom...

 

Et parce qu'un hangar en tôles c'est vilain, on a décidé de se construire un bel atelier en vrai bois d'arbre de la forêt.

 

Alors depuis deux mois nous coupons, équarrissons, tronçonnons, suons, piquons, taillons, traçons et levons dans les règles de l'art la charpente. Deux mois de travail acharné ouvert au public où bon nombre de curieux, de novices et de confirmés ont pu prêter la main et apprendre l'art de la charpente traditionnelle: rendre un tronc carré avec une hache et des bras, assembler des bois tordus, cheviller à la tire....

 

Ob_bcc667_imgp5536

Le chantier collectif à l'action: équarrissage d'une poutre de neuf mètres.

 

P1000655

Le levage de l'atelier.

 

Plus de 150 mètres carré au sol (sans compter la salle de danse et de projection à l'étage), une vingtaine de mètres cube de bois, quelques tonnes de chênes et de châtaigniers, une petite centaines de chevilles... Le tout réalisé à la main et dans le partage. Le levage a eu lieu la semaine dernière dans la joie et le soulagement. Mais maintenant il manque encore un détail à ce bel ouvrage: des tuiles pour la couverture!

 

Imgp2558

L'atelier sans sa couverture...

 

Voilà, à copeauXcabana on construit des toits, mais on n'a pas de toit digne de ce nom...

À quoi servira la collecte ?

Maintenant la charpente levée, et bien... il va falloir la couvrir...

Toute l'ossature a été réalisée entièrement à la main et à moindre frais: on a coupé les arbres du voisins (qu'il nous a gentiment donnés), puis nous les avons équarris à la hache (avec nos bras), et enfin levé le tout avec le téléscopique du voisin (l'autre).

 

Ce n'est pas dans notre habitude de la tirer à nous, mais cette fois on ne rigole pas avec la couverture: il faut de la bonne tuile plate bien de chez  nous (et anciennes par dessus tout, pour le style...) afin de protéger l'atelier de l'humidité du Périgord et respecter notre environnement tant visuel qu'écologique.

 

Avec plus de 130 mètres carré de toiture et 75 tuiles au mètre carré, c'est presque 10 000 tuiles qu'il nous faut pour la couverture!

 

Et justement, une voisine (encore une autre) a un magnifique lot de 10 000 vieilles tuiles à nous refourguer à 45 centimes pièces (valeur neuve: environ 80 centimes). Soit un total de 4000 euros (au lieu de 8000).

 

Alors afin que nous puissions avoir un toit  pour construire d'autres toits, et continuer notre projet de conservation du patrimoine charpentesque et de diffusion de savoirs oubliés, nous sollicitons l'aide et le bon cœur de tous les amoureux du bel ouvrage pour pouvoir finir notre toit.

 

Bref, pas de toits sans toit.

Et pas de toit sans toi...

 

Imgp2275

 

 

Thumb_carre_
yogan

Les habitants de CopeauXcabana viennent des quatre coins de la France avec des parcours aussi variés que leurs horizons, mais qui les tournent tous vers le bois et la construction.

FAQ Questions les plus fréquentes concernant le projet

+ non je n'ai pas besoin de fessebouk pour me connecter et donner des soussous

ne suis je til pas obligé d'avoir ce fessebrouk pour vous donner des soussous

Derniers commentaires

Thumb_default
Tchimbé raid pa moli !
Thumb_je_cuisine2
des gouttieres taillees dans le bois, grosses branches par exemple, ou bambous, c'est magnifique et moins cher :)
Thumb_default
waou ! 22 jours que j'avais rien mis... et ça y est ça déborde...!! vive les .... !