"Sans toi qui n'es rien, rien n'aurait existé" Leconte de Lisle. A votre tour, Passez à l'Acte!

Large_12165645_10153302848004397_1596621878_o-1445367476-1445367503

Présentation détaillée du projet

 

PASSAGE A L’ACTE etc……

 

Le projet  « Passage à l’acte » s’adresse à des jeunes âgés de 10 à 16 ans accueillis au sein du Dispositif Institut Thérapeutique Educatif Et Pédagogique (ITEP). « les ITEP accueillent des enfants, adolescents ou jeunes adultes qui présentent des difficultés psychologiques dont l’expression, notamment l’intensité des troubles du comportement, perturbe gravement la socialisation et l’accès aux apprentissages », ces jeunes « se trouvent, malgré des potentialités intellectuelles préservées, engagés dans un processus handicapant qui nécessite le recours à des actions conjuguées et à un accompagnement personnalisé tel que définis au II de l’article D. 312-59-2 » (Décret 2005-11 du 6 janvier 2005).

 

Dsc00202-1445858476

 

  Crédit photo Thibaut Derien

 

                                                                                                                                                    

Dans notre champ professionnel le terme de « passage à l’acte » renvoie à une connotation  négative, celle de l’attaque du cadre de façon violente. Le choix de ce titre ne relève pas d’une provocation sémantique.  Le passage à l’acte est souvent le résultat de l’impossibilité pour les enfants et adolescents que nous accompagnons de mettre des mots sur leur ressenti. Dans le langage courant le passage à l’acte, correspond à une mise en action, à la concrétisation d‘une pensée positive. 

Le choix des jeunes participant au projet se fait en équipe interdisciplinaire et apparaît dans le Projet Personnalisé d'Accompagnement des enfants. Cette action est inscrite dans le projet d'établissement.

Description du projet :

Durant une première semaine, les enfants travaillent l’écriture de chansons en compagnie d’un auteur/compositeur/interprète. Cette année, c’est Nicolas Jules qui interviendra, accompagné par Roland Bourbon, son batteur.

 

 

 

Une deuxième semaine est consacrée à l’enregistrement des textes produits, afin d’envisager 3 restitutions finales suivies d’un concert de l’artiste dans des salles de spectacle de la région (cet événement figure dans le programme culturel de ces salles comme un spectacle à part entière et non comme un événement médico-social) ; à cette occasion, un cd voit le jour.

 

 

10270556_10152533424024397_2729792693083203243_n-1445937796

 

Crédit photo Thibaut Derien

 

Un photographe professionnel, choisi par le chanteur, sera à nos côtés afin d’immortaliser nos instants de vie, de mettre les jeunes en valeur  et d’entretenir notre page Facebook (Thibaut Derien).

 

http://www.derien.fr/

 

 

Ce projet permet aux jeunes un véritable accès au champ culturel et donne à leur environnement et à eux même une image très valorisante. La pérennité de cette action est importante et est un élément essentiel du processus soignant mis en place par l’ITEP.

Ainsi, la pratique culturelle favorise un renouvellement des modalités d'intervention des professionnels au contact de méthodes et de pratiques différentes.

 

Les dates de travail prévues cette année sont les suivantes :

 

du 02 au 06 novembre 2015 : atelier d’écriture à Luxeuil-les-bains.

Le 07 janvier : intervention à l’IRTS de Besançon en présence des enfants et de l’artiste.

du 25 janvier au 29 janvier 2016 : enregistrement des textes à Luxeuil-les-bains.

Le 17 mars 2016: présentation de notre travail en présence des enfants et de l’artiste à l’Institut Régional du Travail Social de Besançon auprès d’étudiants et de formateurs.

le 22 mars 2016 : spectacle des jeunes suivi d’un concert du groupe Nicolas Jules en trio à La salle François Mitterrand de Lure (70) à 20 h 30.

Le 24 mars 2016 : spectacle des jeunes suivi d’un concert du groupe Nicolas Jules en trio à l’Espace Molière de Luxeuil-les-bains (70) à 20 h 30.

Mai 2016 (date à définir) : programmation des jeunes dans le cadre du Festival « Mois voix d’enfants » au Théâtre Edwige Feuillère à Vesoul.

 

10649739_10152830362629397_5574918261470002096_n-1445938034

 

Crédit photo Thibaut Derien

 

Ce projet a aujourd’hui cinq ans d’existence. Alors que nous n’avions qu’une date de restitution finale en 2011, nous nous verrons bientôt contrains de refuser certaines sollicitations par manque de budget et parfois de temps. Cependant, cette évolution nous donne d’autres perspectives de travail.

Le projet est ouvert à des jeunes qui sont en mesure de s’engager sur une année complète, d’accepter le passage à l’écriture, le partage des textes avec leurs camarades et de se produire sur scène. Il semble aujourd’hui pertinent d’envisager de permettre à d’autres,  plus « déstructurés » de pouvoir s’y impliquer aussi, d’autant que certains semblent montrer un vrai engouement pour cette forme d’expression. Ainsi, il pourrait être intéressant de proposer en parallèle un atelier plus léger pour des jeunes autour de reprises de chansons, en compagnie de musiciens engagés et volontaires. Cette démarche n’empêche nullement de tenter des passages à l’écriture. Ces temps pourraient être informels, non obligatoires, individuels pour certains. Cependant, une restitution finale semble tout aussi importante afin de valoriser le travail réalisé pendant l’année mais non obligatoire; Il en est de même pour l’immortalisation en image des moments passés entre les artistes et les enfants. Il ne faut pas qu’un projet semble plus étoffé qu’un autre et que chacun y trouve sa place. Ce travail peut s’engager de différentes manières (résidence d’artiste, ateliers échelonnés sur l’année…..).

 

Depuis deux ans, deux éducatrices mènent des « ateliers danse » et cela semble bénéfique auprès des  jeunes que nous accompagnons. Nous ne devons pas perdre de vue que toute forme d’expression artistique nous aide à comprendre les jeunes. Ce projet mérite d’être étoffé et mis en valeur. L’idée de travailler avec un chorégraphe à la rentrée 2015/2016 se profile.

 

L’éducateur ne peut s’improviser auteur/compositeur/interprète, photographe ou danseur. Il doit être dans un esprit participatif mais avant tout garant du cadre.

 

https://soundcloud.com/elise-fd/passage-a-l-acte

  

 En conclusion, Roland COENEN, dans Lexclusion est une maltraitance, Clinique des adolescents en difficulté utilise une métaphore  du fleuve qui reflète le projet et son évolution : « quoi qu’on fasse, quoi qu’on veuille, on n’arrête pas un fleuve. Si l’on bloque son cours, il déborde et devient destructeur. Par contre, on peut détourner son lit, changer sa direction ; on peut l’aménager, le rendre navigable, utile à l’agriculture, à la création d’énergie…Si l’on respecte son orientation, sa tendance inéluctable à s’écouler-bref, ses éléments porteurs-, le fleuve deviendra fécond ». C’est ainsi que nous souhaitons faire évoluer lejeunes au travers de pratiques culturelles diverses.

 

 

 

Liens internet :

 

Profil facebook :

https://www.facebook.com/passage.alacte.1

Emission Carnet de Campagne sur France Inter du 24 avril 2014 :

https://www.youtube.com/watch?v=_FNv6xmi7Bw

Journal télévisé France 3 en 2013 :

https://www.youtube.com/watch?v=WAby1B4vO0A

 

 

 

À quoi servira la collecte ?

La collecte servira à payer les cachets artistiques qui cette année s'élèvent à 13 000 euros, ainsi que la fabrication des albums (500 euros)  et la réalisation d'un clip (500 euros). L'établissement en finance une partie et des dossiers de subventions sont en cours. 

 

Rondelle_definitive-1445938377

Thumb_11146534_931763876863330_2055829808884667930_n-1444729701
itep

LES ENFANTS accueillis à l'Institut Thérapeuthique Educatif et Pédagogique (ITEP) peuvent être décrits ainsi : Caser les « incasables », vouloir assigner une place fixe à ceux qui ne tiennent pas en place, voilà bien un défi! « Les incasables » , le mot laisse bien entendre qu’il est impossible de leur trouver une place dans la société ou les... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
C'est fait ! Happy ;-)
Thumb_default
Bravo et bonne chance !
Thumb_default
J'espère que le projet va aboutir. Joyeux Noël à toute l'équipe et aux enfants.