Password est un projet initié par 9 élèves sortants de l'ENSATT (École Nationale Supérieure des Arts et Techniques du Théâtre) et actuellement accueilli par la Compagnie Ring-Théâtre. Au travers de ce projet, nous recherchons une manière de travailler au sein des arts vivants, en provoquant des rencontres entre des matériaux scéniques (son, lumière, costume, scénographie) et des comédiens. Les fils dramaturgiques se tissent au gré de celles-ci pour donner lieu à une expérience poétique, sensible et ouverte.

Large_kkbbavatar

The project

GENÈSE & PERSPECTIVES

 

Ce projet est né dans le cadre des Essais 2011 de l’ENSATT (École Nationale Supérieure des Arts et Techniques du Théâtre) réalisés par les étudiants de la Promotion 71. Il s’est articulé autour de questions tournées à la fois vers la scène et vers la salle : tous les éléments qui participent à la construction de la machine théâtrale peuvent ils être envisagés comme une écriture pour le plateau - et non uniquement comme des éléments au service d’un texte ? La scénographie, le son, la lumière et le costume sont-elles des matières assez riches pour que le comédien s’en saisisse et produise quelque chose sur scène de la même manière qu’il se saisit d’un texte et l’interprète ? Et donc : qu’est ce qu’un spectacle de théâtre ouvert, inachevé qui accorde une place importante au spectateur dans la construction d’un objet théâtral ?

 

Notre première étape de travail présentée au public à l’ENSATT en octobre dernier a été très bien reçue et nous avons l’intention d'approfondir ce projet. Soutenu par le directeur et l’équipe artistique de l’école, nous avons trouvé un espace pour continuer le travail au mois d’août 2012.

 

L'objet présenté alors n’était qu’une ébauche de ce que nous envisageons pour la suite : cette recherche possède en effet un potentiel que nous souhaitons explorer, déployer et affirmer. Forts de cet objet et des matériaux dramaturgiques existants, nous allons faire de nouvelles tentatives avec toutes les écritures du plateau et développer cette démarche le plus possible pour aboutir à un spectacle où tout se fait écho, riche de poésie et d’audace. Il s’agira également de préciser le dialogue qui s’est installé avec les comédiens, et de faire évoluer l’objet sur son format (et ainsi expérimenter la viabilité de ce mode de narration sur un temps plus long).

 

Nous avons obtenu une résidence d'un peu plus d'un mois du 30 juillet au 1er septembre ne comprenant que le prêt d'une salle de répétition. Il nous faut donc financer nos frais de transport, de logement et de repas pour une équipe de 9 personnes. À l'issue de cette résidence, nous présenterons notre travail dans des salles de la région Rhône-Alpes et éventuellement parisienne au cours de la saison 2012-2013. Notre objectif étant de convaincre des diffuseurs pour produire notre projet lors de la saison 2013-2014.

 

 

PREMIÈRE ÉTAPE DE TRAVAIL / présentation

 

/ création : 29 août - 24 septembre 2011/ représentations : 26 septembre - 7 octobre 2011 / ENSATT, Lyon /

 

/ questionnements & envies /

Pourquoi vouloir mettre tous les media du théâtre sur un pied d’égalité pour s’adresser au spectateur ? Le théâtre se pense en miroir du monde et continue à faire du texte son plus fidèle messager alors que la parole est totalement parasitée par un environnement en perpétuelle évolution qui supprime petit à petit tout rapport direct à celle-ci.

 

Nous avons le sentiment qu’il est nécessaire de prendre en compte ce phénomène en laissant la porte du théâtre ouverte sur le réel pour mieux le détourner. Notre travail consiste à rechercher un nouveau langage théâtral dans lequel la parole est reléguée au second plan. Donner à voir des corps qui n’interagissent plus seulement par le biais des mots mais grâce « à toute la structure de la scène » (Antonin Artaud) à savoir le son, le costume, la scénographie et la lumière.

 

Nous avons donc bousculé nos habitudes de travail de sorte que nos pratiques artistiques ne soient plus au service d’une dramaturgie, mais soient la dramaturgie. Nous nous sommes affranchis des schémas de construction classiques du théâtre (choix d’un texte duquel on fait découler une dramaturgie qui oriente les choix de mise en scène, de la direction d’acteur à l’esthétique visuelle et sonore). Les propositions émanent du son, de la scénographie, de la lumière et du costume et dialoguent tour à tour avec trois comédiens sur le plateau. Elles constituent autant de pièces d’un puzzle que nous avons assemblé en lui donnant une certaine cohérence, mais l’objet obtenu garde les traces de la diversité et de l’hétérogénéité des propositions qui le composent. Le spectateur conserve ainsi une grande liberté d’interprétation dans les différents degrés de lecture qui lui sont proposés.

 

 

 

/ synopsis /

Conte fabulateur familial fragmentaire fabuleux ou rêve fané : si Hamlet et Ophélie avaient eu une fille, elle se serait appelée Éléonore. Éléonore est éprise de liberté comme sa mère, alors elle rêve pour s'échapper (comme son père lorsqu'il était jeune). Elle imagine des milliers de vies à ses parents, qui vieillis, sont devenus ternes et ennuyeux...

 

 

 

/ notes sur l'objet /

À partir des réactions instinctives des trois comédiens aux matériaux qui leur ont été proposés, nous avons ensemble tissé une trajectoire en échangeant, enrichissant les propositions, en en ajoutant, en les caractérisant... Ils ont ainsi pu nourrir leurs parcours et atteindre une grande précision dans leurs interactions avec l’environnement. Bien qu’il n’y ait pas eu de réel fil narratif auquel se raccrocher, la précision dans les corps et les gestes permettait de poser des balises afin que le spectateur puisse se repérer et laisser libre cours à son imagination.

 

Cette étape de travail nous a permis d’aller assez loin dans la construction des parcours des comédiens à partir des matières sonores et scénographiques, mais il a été un peu plus difficile dans le temps imparti de développer un dialogue avec le costume et la lumière.

 

Tout en suivant le principe d’une absence de texte préalable et de rencontres des écritures au plateau avec le jeu, la prochaine étape sera l’opportunité d’approfondir notre propos au gré de l’évolution de la proposition artistique – toujours en restant à l’écoute du réel et prêts à se jouer de certains de ses aspects.

 

 

Why fund it?

La collecte servira à couvrir les frais de transport de matériel, soit la location d'un utilitaire pendant 1 mois ; les achats de matières premières pour le construction de la scénographie et la confection des costumes ; les achats de consommables et de matériels pour la lumière, le son et la vidéo.

Thumb_kkbb1
Password

Équipe // Quentin Dumay : Né en 1987. Après une licence d’art du spectacle à Paris X-Nanterre, il intègre le département Réalisation Sonore de l’ENSATT sous la direction de Daniel Deshays et Michel Maurer. ConCeptions sonores : King, Malcolm, Baldwin les chemins de la révolte (2009) – sous la direction de Frédéric Leidgens, Anisia Uzeymann et... See more

Newest comments

Thumb_default
Bonne chance à ce projet et à tous ceux à venir... et à bientôt sur scène. Steph et Cath
Thumb_default
From Mamie and Tatie Good luck and kisskiss everybody
Thumb_default
Allez, allez, on ne lache rien !