Si vous voulez réaliser vos rêves, réveillez-vous ! Et aidez nous à réaliser le nôtre...

Large_photo_kisskiss-1459415811-1459415825

Présentation détaillée du projet

 

Amis d’enfance, Louis et Polo sont deux jeunes apprentis cuisiniers dans une auberge normande, à Fécamp. Pendant leur temps libre, ils sont adeptes de violentes parties de paintball.

Mais Louis rêve de partir à Paris et Polo va tout faire pour l’en empêcher.

 

 

Capture_d_e_cran_2016-03-30_a__18.33.45-1459355838

 

 

Quelques mots du réalisateur

 

Petits Soldats parle de résilience. A l'âge de Louis, j'étais moi-même apprenti cuisinier en Normandie, à Fécamp. Ce choix de carrière m'avait été imposé et j'ai réellement vécu la cuisine comme un champ de bataille où j'ai dû me battre pour survivre.

 

Mes promenades sur les falaises parsemées de bunkers, vestiges de la 2ème guerre mondiale, sont devenues mon refuge. Je rêvais de pouvoir trouver la force des soldats qui y ont combattu, et d'affronter mon avenir comme ils allaient au combat.

 

Ce qui m’a aidé à partir, c’est ma passion pour la musique et le cinéma. Mais mon passage en cuisine m’a obligé à devenir adulte et m’a fait comprendre que l’on pouvait se battre pour ses rêves.

 

 

Les Soldats

 

Louis et Polo sont deux amis d'enfance qu'un parcours familial et social difficile entraînent vers deux destins liés, mais opposés, ce qui les conduit à l'affrontement.

Ils se sont construits depuis l’enfance une relation quasi fraternelle.

 

En grandissant, la nature curieuse de Louis le pousse à se diriger vers l'inconnu alors que Polo tente autant que possible de conserver ses repères d'enfance. Le départ de Louis va focaliser leur antagonisme. Louis renvoie Polo à sa terreur de devenir adulte. Polo représente ce dont Louis doit s'émanciper, une image de lui-même infantilisante et un environnement social sans avenir.

 

Ce film raconte les deux jours durant lesquels le destin des deux jeunes hommes va se séparer.

 

 

Capture_d_e_cran_2016-03-30_a__18.35.10-1459355892

 

 

 

Les champs de bataille

 

Bien loin de l'image lisse et superficielle renvoyée par les émissions culinaires, le monde de la cuisine, éclairé par des néons blafards, est violent et injuste. Mais ce cadre très hiérarchisé, régit par les adultes, est la seule chance pour les deux garçons de se construire un avenir.

 

A la fois poétique et angoissant, le champ de bunkers où la nature a repris ses droits porte les traces d’un lourd passé qui continue de planer au dessus des habitants de Normandie.

 

 

Capture_d_e_cran_2016-03-31_a__11.09.52-1459415474

 

 

 

Quelques mots de la productrice

 

Les premiers courts-métrages sont souvent l’occasion d’explorer le thème très riche du passage à l’âge adulte, mais dans Petits soldats, Louis et Polo sont passés directement à l’âge adulte. Ils n’ont pas eu le choix.  Dans l’action plus que dans la réflexion, ils sont dans un mouvement perpétuel qui les empêche de perdre l‘équilibre et de tomber. 

 

J’aime les films qui s’inscrivent dans une réalité et qui nous permettent de regarder le monde d’aujourd’hui. Julien nous fait découvrir un univers qui nous est à la fois proche et familier - nous sommes à Fécamp, dans une auberge normande - mais aussi très étranger  - qu’il s’agisse de celui du travail en cuisine ou des parties de paintball.

 

Julien connaît parfaitement ces deux mondes. Sans misérabilisme ni condescendance, son regard est juste et affûté. Ses envies de réalisation aussi, à l’image comme au son.

 

 

 

 

 

 

 

À quoi servira la collecte ?

Le projet, produit par Méroé films, a reçu une aide à la production de la Région Normandie.

Mais nous avons besoin de compléter le financement.

Nous avons donc absolument besoin de vous pour que ce film existe.

  

Ce qui coûte le plus cher dans le cinéma, ce n'est pas le matériel, c'est le temps.

Nous ne faisons pas un film qui requiert une caméra ou de la machinerie exceptionnels. 

Nous voulons faire un film au plus près des comédiens, un film juste, proche de la vie.

Mais au cinéma, le temps c'est de l'argent : il faut pouvoir rémunérer l'équipe de techniciens et les comédiens, les héberger et bien sûr les nourrir... Et surtout, avoir suffisamment de jours de tournage pour  bien travailler !

 

Ainsi, grâce à vous et à vos dons, nous pourrons prendre le temps d'aller au bout de notre désir de film, et permettre, je l'espère, que le scénario que je porte en moi depuis longtemps devienne une réalité, un film que je serai très heureux de partager avec vous tous !

 

Avec 8.000€, nous serons assurés de pouvoir tourner le film avant l'été.

 

Avec 12.000€, nous pourrons le monter et retourner voir les chaines de télévision à la rentrée, pour les convaincre enfin, après visionnage, de nous suivre dans cette aventure.

 

Au-delà de 18.000€, nous pourrons aller au bout de la post-production et terminer le film.

Thumb_sign22
méroéfilms

Né à Fécamp, Julien Magnan a été apprenti cuisinier à l'Auberge de La Rouge où le film sera tourné. Passionné de musique - il compose - il a décidé de partir à Paris tenter sa chance. Son arrivée dans la capitale lui donne l'opportunité d'assister à une grande quantité de projections et d'assouvir sa soif de cinéma. Il est ensuite parti vivre en... Voir la suite

FAQ Questions les plus fréquentes concernant le projet

+ A qui sera reversée la collecte ?

"la collecte sera reversée à Méroé films"

Derniers commentaires

Thumb_avatar_kkbb-1430671346
Bravo pour la réussite de la collecte et bonne chance pour la suite !
Thumb_default
Les ingrédients sont intéressants et le menu est appétissant. Bon courage pour le tournage (surtout en extérieur) et la post production ! J’ai hâte d’être surpris.
Thumb_default
longue vie à ce projet! Qu'il puisse être le déclencheur pour d'autres opportunités et projets à venir!