Prenez part à la première adaption du mythe de Faust par le StreetArt...

Large_phantomssilouhette-1442870277-1442870328

Présentation détaillée du projet

 

Une nuit, un jeune Parisien des quartiers Nord enfourche son vélo, arpentant les rues désertes de la capitale en quête de salut. Au détour d’un virage une silhouette apparait dans le halo éblouissant d’un lampadaire…

 

 

Une forme inédite : un scénario pour l’art urbain

 

Phantoms of Paris est une ré-interprétation du mythe de Faust par le Street-Art.

15 oeuvres représenteront les 15 épisodes du scénario. Elles correspondront à autant d’interventions d’artistes à travers Paris. Ces interventions seront filmées et agrémentées de textes poétiques clamés par des rappeurs. Il s’agit ainsi d’oeuvres polymorphes, mêlant street-art, musique, poésie rapologique, vidéo - avec une dernière oeuvre à l’échelle de la ville… 

 

Les 15 épisodes seront relayés sur les réseaux sociaux, en premier lieu sur la page du projet: facebook.com/AllOverParis

 

De cette façon sur une période de plusieurs semaines vous pourrez suivre l’avancée de l’histoire et appréhender l’ensemble d’un itinéraire en train de se construire.

 

      P1012616-1437959777

 

                                  

 

 

Une identité transversale : entre classicisme et modernité

 

L’histoire de Phantoms of Paris jongle avec les registres: grandiose et classique de par son thème, terriblement ordinaire et moderne de par son incarnation dans le Paris actuel. L’identité de PoP réside avant tout dans ce décalage permanent, oscillant du merveilleux au comique, tutoyant par moments le sublime. A l’instar de Phantom of the Paradise, le film magistral de Brian de Palma qui a inspiré ce mélange des genres.

                                                      

      P1012735-1437959917

 

 

 

Un hommage au patrimoine parisien et aux mythologies populaires

 

L’itinéraire retrace les errances du héros dans une ville ensorcelée, un reflet fantasmagorique de Paris, érigée en un cosmos clos par le périphérique. Mais l’ancrage n’est pas seulement théorique: le lieu de chaque oeuvre est aussi le lieu de déroulement de l’épisode. PoP est donc un parcours sur les lieux mêmes du récit qu’il raconte. C’est aussi une célébration du patrimoine de Paris, ponctuée de mises en abîme et de références aux cultures du Street-Art et du graffiti, fourmillant d’hommages aux mythologies classiques et populaires. Avec ce qu’il faut de respect teinté d’irrévérence…

 

 

      P1017903-1437960119

                                                                                                                        

 

 

 

Les Phantoms

 

 

Hadrien Gautrot

Initiateur et coordinateur du projet, auteur du scénario, pochoiriste

 

     S1170013-1437955288

 

 

Jacques de Soras

Initiateur du projet, architecte en devenir, StreetArtist à ses heures perdues

 

    P1018243-1437961341

 

 

 

 

Les Artistes partenaires

 

 

YGRK KLUB

Collectif d'artistes multimédia

facebook.com/Y.ygrk.klub.Y

 

     10429354_1552632308287347_1832648212002272719_n-1437961828

 

 

 

Codex Urbanus

Street Artist, créateur du bestiaire urbain

facebook.com/codexstreetart

 

     Codexville-1437961678

 

 

 

Northern Lights Production

Réalisateur/Vidéaste

facebook.com/NorthernLightsProduction

 

    844012_410925032322700_689017489_o-1437961470

 

 

 

So Clock (LTF)

Rappeur parisien, membre des Tontons Flingueurs

facebook.com/So-Clock-383310285076735

facebook.com/lestontonsflinguentca

 

10013884_646684238739337_1469673030_n-1442338923

    

 

 

 

Dan Aboucaya

Monteur

https://vimeo.com/user16433996

 

    Danaboucaya-1437962402

 

Capie Free

Graffeur/StreetArtist

facebook.com/C4PI3

 

        11802615_853117971424089_5510901880275065017_o-1438380161

 

 

 

 

Et d’autres à venir!…

 

À quoi servira la collecte ?

 

 

L’argent récolté servira à financer les dépenses de matériel que nous mettront à disposition des artistes (Peinture, bombes aérosols, cartons, papier, colle) ainsi que le matériel audiovisuel (objectifs de cameras, stabilisateurs, éclairage).

 

 

Au-delà, un documentaire

 

Nous avons pris le parti d’inscrire un montant de départ relativement bas afin d’être mieux assurés de subvenir aux besoins les plus essentiels. Cependant nous savons exactement que faire d’une somme qui excéderait ce montant:

 

En effet 3 besoins principaux mériteraient d’être eux aussi comblés par la collecte:

 

 

- Le matériel

 

D’abord le fait d’avoir un meilleur matériel (plus fourni ou de qualité supérieure), par exemple un micro, ou même un drone pour le matériel audiovisuel. Toute somme, même modeste, peut donc servir ! 

  

 

- Les transports

 

Ensuite la possibilité de financer nos déplacements, à l’aide d’un véhicule de location pour nos déplacements dans Paris, en particulier lors des interventions. Et de financer dans la mesure du possible les trajets de train (ou autre moyen) d’artistes qui n‘habiteraient pas à Paris. Ce qui permettrait en outre d’ouvrir le cercle des artistes invités à d’autres horizons.

 

 

- Un film documentaire

 

Enfin, à partir d’environ 1000 euros collectés nous pourrons envisager de lancer un projet qui nous tient particulièrement à coeur: réaliser un film autour du projet, qui en retrace, la genèse, la signification, la réalisation. Grâce aux images tournées pour le projet lui-même et complétées par des interviews de tous ses acteurs ainsi que d’autres personnes concernées.

 

Ce documentaire dépasserait alors le simple cadre du projet et se proposerait de dresser un tableau du street art, de son institutionnalisation récente, et du rap, sans pour autant prétendre à l’exhaustivité. Plus encore il brosserait un certain portrait de la société française, ouvrirait la porte d’un patrimoine tantôt célèbre, tantôt méconnu. Un savant alliage de poésie et d’érudition, un film didactique, voire critique, drapé d’une beauté plastique irréprochable. Un objet étrange, à mi-chemin entre un clip Redbull et un film de Raymond Depardon. 

Comme trame de fond de cette multitude de thèmes: le projet, l’histoire du Faust parisien, le point d’accroche qui permettrait de relier toutes ces pistes.

 

Cette récolte servirait en premier lieu à la distribution du film: à la recherche de diffuseurs, par exemple lors de passage en festival, de participation à des concours, de présentation et promotion du film auprès de chaînes de télévision, cinémas ou de sites internet. La somme additionnelle récoltée couvrirait également les dépenses de production du film à proprement parler, bien que la production du projet de StreetArt les recouperaient en partie.

 

 

 

 

 

Un double impact

 

L’objectif visé est donc en réalité supérieur aux 500 euros de la demande initiale. 

Par ailleurs la réussite de cette collecte nous permettrait de gagner en légitimité auprès d’un large public et de négocier des partenariats avec des medias spécialisés. C’est une retombée moins visible mais non moins essentielle de chaque euro que vous pourrez nous offrir ! Au delà de ce double impact financier et légitimateur, votre contribution servira à nous faire plaisir en réalisant ces projets, et nous saurons rendre et partager notre enthousiasme !

 

NB: Evidemment dans le montant de départ sont inclus les frais de kisskissbankbank (8%, dont 3 de frais bancaires), et une estimation des coûts de fabrication et d’envoi des contreparties (qui dépendront évidemment des choix des donateurs).

 

 

Budget estimé : 400e

 

Budgetpop-1437956743

 

 

En cas de dépassement de la collecte:

 

  Budgetpop2-1437956800        

 

 

 

Thumb_p1017591-1437959610
Hadrien Gautrot

Former Economics student. Producer, author, and manager of the project "Phantoms of Paris". Film buff from Abu Dhabi, UAE.

FAQ Questions les plus fréquentes concernant le projet

+ Quelle forme concrète prendra le projet ?

Le projet prendra la forme d'une série de quinze vidéos représentant les oeuvres, leur création et leur installation. Chacune des vidéos correspondra à un épisode du scénario. Evidemment, les oeuvres originales pourront aussi être observées directement dans la rue !

Derniers commentaires

Thumb_default
J'espère sincèrement que le projet puisse voir le jour et aboutir !
Thumb_default
Bravo totoche. En plus j'avais pas percuté sur phantom of the paradise de de palma, mais je suis archi fan de ce film !!! Allez good bye Eddy good bye....