PIZZA est un court-métrage de 5min tout juste sorti du four et candidat au concours MK2 pour lequel nous avons besoin de votre soutien !

Large_logo_pizza

The project

Suspense délicieux et humour noir savoureux font la recette unique de ce court-métrage à déguster sans modération !

 

Pizza_still_01

 

Synopsis

 

Un jeune livreur de pizza se retrouve malgré lui au coeur d'un règlement de comptes.

 

PIZZA

avec Wilson Otro, Ludovic Hodgi, Guillaume Caroupaye-Caroupin

écrit, produit et réalisé par Grégory Lucilly

 

www.facebook.com/pizza.lefilm

 

genre : fiction (suspense / humour noir)

durée : 5min

visa : 132 996 - tous publics

disponible en DCP 2K PCM 5.1

mixage TV normalisé EBU R128

 

avec le soutien de Pizza du Jardin, postprodson.fr et Digimage

 

Pizza_still_02

 

Déguster la bande-annonce :

 

http://www.youtube.com/watch?v=e311LFNRH7E

 

Un scénario à la sauce gangster...

 

Pizza est écrit, produit et réalisé par Grégory Lucilly, réunionnais déjà auteur-réalisateur de plusieurs courts-métrages, clips et pubs TV. Dans ce film, il s'éloigne de ses thématiques habituelles (la créolie, les amours impossibles...) pour réaliser un pur film de genre au suspense surprenant et à l'humour noir... mortel !

 

"Le scénario de Pizza, dont l'idée de départ est très simple (un jeune sans histoire est au mauvais endroit au mauvais moment), a été écrit en deux heures", raconte Grégory Lucilly, "mais il obéit à une structure narrative très rigoureuse qui fait progresser le récit par temps forts jusqu'au dénouement final. Du coup, il se passe beaucoup de choses en seulement cinq minutes alors que ce n'est rien d'autre que trois personnages à table qui dissertent autour d'une bonne pizza ! Pendant ce temps, on aura ri, angoissé, sursauté, on aura été surpris par les rebondissements de l'intrigue qui redirigent le récit vers de nouveaux axes narratifs... bref on aura fait un tour de montagnes russes émotionnelles, on se sera offert un moment de plaisir scénaristique, on aura vécu une dose d'adrénaline cinématographique autour d'une simple pizza !".

 

Pizza_still_07

 

L'ingrédient principal : des acteurs amateurs talentueux...

 

Grégory Lucilly a choisi son trio d'acteurs dans son entourage immédiat. "Tous les trois sont amateurs. Mais à peine le stylo posé, j'ai tout de suite pensé à eux car je savais qu'ils avaient le potentiel pour incarner ces personnages. Wilson dégage au naturel le charisme (mais aussi un peu le sadisme !) qu'il fallait pour ce rôle de caïd sociopathe cultivé. Et je lui avais fait passer une audition quelques semaines plus tôt pour un tout autre film, je savais donc qu'il avait les bases du jeu d'acteur en lui. Ludovic (le dealer "victime"), je le faisais travailler depuis un moment déjà sur les films professionnels sur lesquels j'oeuvrais, tout comme Guillaume (le livreur) dont j'avais également pu évaluer le jeu en voyant le court-métrage "Transports scolaires" de Nausica Hennebelle dans lequel il tenait un rôle." Grégory Lucilly a ensuite organisé trois soirées de répétitions pour les préparer au mieux. "On a fait des jeux de rôles, je leur ai montré des extraits de films... Ils ont très vite compris vers quoi je voulais aller. Aussi, le jour du tournage, ils étaient prêts, il n'y a avait plus qu'à tourner. Et je dois dire qu'ils nous ont tous épaté ! On a finalement peu de prises de chaque plan car ils étaient toujours très justes. A part quelques bouts de dialogue ripés ou des incidents techniques, on a pas eu grand chose à se mettre sous la dent pour le bêtisier tellement ils ont été pro !". (le bêtisier est à déguster sur la page facebook du film : https://www.facebook.com/pizza.lefilm)

 

Pizza_still_04

 

Supplément pâte fine pour la mise en scène...

 

Le film a été réalisé avec des moyens techniques et humains réduits au minimum : "Je voulais le mettre en boite très rapidement, ça obligeait donc à faire les choses le plus simplement possible.", raconte l'auteur-réalisateur. Ainsi, il ne s'est passé qu'une semaine entre l'écriture du scénario et le tournage, qui a duré une soirée. De son équipe de techniciens habituels, Grégory Lucilly n'a fait appel qu'à sa maquilleuse et son ingénieur du son. Ses parents et ses frères sont venus l'assister en renfort. Comme il n'y a pas de loueurs de matériels à la Réunion, c'est seulement à l'aide de projecteurs de jardin 1er prix achetés la veille du tournage dans un magasin de bricolage qu'il a composé lui-même la lumière sur le plateau à partir de ses connaissances techniques glanées sur ses productions profesionnelles. Enfin, le film a été tourné au Canon 7D, en plans fixes majoritairement : "je n'avais qu'un trépied à disposition, il fallait donc faire avec uniquement ça, concevoir la mise en scène avec à la rigueur des panoramiques mais sans travelling ni aucune autre machinerie. Il y a juste un plan-séquence qui suit le personnage d'une pièce à l'autre à la manière d'un steadicam et il a fallu redoubler d'astuces pour le rendre le plus stable possible à la prise. Mais pour le reste, on est dans une mise en scène très européenne et asiatique, où le cadre, composé rigoureusement, va laisser vivre l'action plutôt que de se mouvoir pour de l'esbrouffe. La caméra ne fait qu'accompagner les déplacements des personnages et seuls les acteurs se chargent de l'émotion. Il y a déjà beaucoup de matière dans le scénario, il n'y avait pas besoin d'alourdir les choses à l'image par la technique. Le film est par ailleurs peu découpé car rien dans l'histoire ne justifiait de faire une profusion de plans. Il fallait au contraire en permanence aller à l'essentiel et toujours miser sur la sobriété et la subtilité."

 

Pizza_still_05

 

Une bande-son cuisinée avec amour...

 

Le mixage du film en 5.1 est signé par Pascal Flork chez postprodson.fr. Mixeur reconnu dans le milieu musical et cinématographique, Pascal Flork a choisi de soutenir ce court-métrage après en avoir vu un montage non finalisé sur Youtube. Et le travail sonore fut d'une grande ampleur ! En effet, son ingénieur du son habituel ayant eu un empêchement de dernière minute le soir du tournage, Grégory Lucilly a été contraint sur le plateau de ne faire qu'une prise de son témoin à l'aide de la fonction dictaphone d'un I-phone. Le son a ensuite été entièrement refait, des dialogues aux ambiances en passant par chaque bruitage. La bande-son finale ne contient donc aucun son issu du tournage et est post-fabriquée de toute pièce, à l'image des films italiens des années 70. Grégory Lucilly : "Les acteurs n'étant pas professionnels, l'exercice de la post-synchronisation était difficile pour eux. Mais le léger décalage labial rajoute finalement à l'effet "film doublé" et participe totalement à l'atmosphère de l'ensemble. L'incident de tournage s'est donc transformé en un atout heureux pour le film, même s'il a nécessité un travail énorme qui nous a pris plusieurs mois !".

 

Un soin tout particulier a par ailleurs été accordé aux bruitages, comme l'explique Grégory Lucilly : "Le film est raconté également grâce à des petits effets subtils dispersés ça et là : la boite de pizza qui s'ouvre dans un grincement strident de vieux coffre comme un pirate qui vient de découvrir un trésor, le couteau qui vibre comme un sabre de samourai qui sort de son fourreau, renforçant le charisme et la dangerosité du personnage à cet instant, le "glou glou" de la bouteille d'huile qui pimente la scène d'une pointe d'humour juste avant le dénouement... Le traitement du film nous permettait vraiment de nous amuser avec les sons tout en restant dans nos objectifs narratifs de développement des personnages."

 

Pizza_still_03

 

Quant aux musiques, piochées dans le domaine public, elles sont traitées par le réalisateur comme un personnage à part entière de l'histoire : "Cette Pizza est à déguster impérativement en 5.1 pour ainsi entendre la musique d'ambiance s'échapper du poste radio jouant à l'image et devenir progressivement musique de film (et donc vecteur émotionnel !) qui envahit toute la scène, sur chaque enceinte, à mesure que la tension monte entre les personnages. Savourez également comment la musique passe sur les enceintes arrières  pour spacialiser l'action quand le caïd fait une virée dans la cuisine." Lors de ce plan-séquence, la musique est d'ailleurs intiment liée à la mise en scène. "Les amateurs du cinéma de Tarantino vont se régaler car nous lui faisons ici un clin d'oeil appuyé, parmi d'autres clins d'oeil à d'autres films que nous vous laissons découvrir !".

 

Img_9506

 

Une pizzéria qui tourne...

 

Pizza, dont le budget total hors frais d'exploitation s'élève à 3500 euros (essentiellement des dépenses techniques, les acteurs et les techniciens ayant tous été bénévoles sur ce projet), a été sponsorisé lors du tournage par une véritable pizzéria de la Réunion, comme l'explique le réalisateur mais également producteur du film : "Même si c'était un petit projet pour passer le temps, j'avais besoin d'un peu plus que mon apport personnel pour financer ce court-métrage. Ne connaissant pas Kiss Kiss Bank Bank à l'époque, j'ai donc contacté toutes les pizzérias de l'île en leur proposant d'apposer leur publicité sur le T-Shirt du livreur en échange d'un peu de sous. Dans le lot, l'une d'elle a accepté de se prendre au jeu et j'ai ainsi pu tourner le film ! Un grand merci, donc, à Pizza du Jardin, la pizzéria en face du Jardin de l'Etat à Saint-Denis de la Réunion !".

 

Pizza_still_06

 

Déguster la bande-annonce :

 

http://www.youtube.com/watch?v=e311LFNRH7E

Why fund it?

Le film étant totalement achevé et ayant reçu son visa et sa classification, il est désormais prêt à être exploité. Cette collecte vise à nous permettre de participer au concours MK2. Votre contribution exprimera donc votre enthousiasme à voir ce court-métrage en salles cet été à la place des pubs d'avant film dans les salles du réseau !

 

Les 500 euros que nous espérons collecter serviront à financer la fabrication des copies DCP demandées par MK2 dans l'hypothèse où le film est sélectionné par le jury, le fichier master étant déjà déposé chez Digimage, laboratoire numérique qui soutient Grégory Lucilly depuis ses débuts de réalisateur et qui a également réalisé l'étalonnage du film (signé par le coloriste maison Emmanuel Fortin).

 

Si la collecte est un succès et réunit plus que nos espérances, l'argent supplémentaire sera investi dans la promotion du film en festivals, de même que si Pizza n'est pas retenu par le jury MK2. Votre contribution servira donc quoi qu'il arrive à ce que le film soit vu par le plus grand nombre.

 

Une contribution dès 10 euros vous permettra de recevoir le DVD du film dans un packaging collector exclusif (une véritable boite à pizza !). Le DVD contient les pistes son français DTS 5.1 et français Dolby Digital 2.0, ainsi que des sous-titres anglais. Il ne contient pas de bonus, le seul bonus fabriqué étant le bêtisier qui est en libre visionnage sur la page facebook du film (https://www.facebook.com/pizza.lefilm). 

 

Une contribution dès 30 euros vous permettra de recevoir également le fichier numérique HD du film pour l'apprécier librement et en haute définition sur votre ordinateur, votre tablette, votre smartphone ou votre télé (fichier H264 1080p, son stéréo, non sous-titré).

 

Les contributeurs de plus de 50 euros se verront quant à eux offrir, en plus des récompenses des paliers précédents, un accès privilégié à toute la post-production du prochain court-métrage de Grégory Lucilly "Le Baiser des gens perdus" (tourné en 35mm et actuellement en cours de montage) via une mailing list exclusive et secrète !

 

Img_9652_small

Thumb_pizza_still_06
Grégory Lucilly

Ma vie d'avant : une ESC en champagne, du Pathé (à boire parfois du champagne), des Babe (pas le cochon, les films) par intermittence dont 2 mois de tournage casher dans un pays en guerre, des Evil Ways en premier du chef de guerre (parfois pour du coca) // Ma vie maintenant : auteur-réalisateur adhérant SACD

Newest comments

Thumb_pizza_still_06
Quel bonheur de vivre tous vos témoignages de soutien et d'amitié !!! En route pour le concours MK2 grâce à vous !!! Du fond du coeur MERCI !!! :)
Thumb_default
Voilà, le projet est ficelé, bravo à toi Grégory !!
Thumb_pizza_still_06
Merci à tous pour votre soutien !!! Ca me va droit au coeur !! On continue à y croire fort !! Plus que 48h et 8% pour y arriver !! :)