Plein Amour est un projet de moyen-métrage de fiction - Plein Amour est un film qui parle d'Amour - Plein Amour a besoin de vous !

Large_titre_16_10

Présentation détaillée du projet

PLEIN AMOUR

 

- Scénario & réalisation : Vincent WEBER -

- Auto-produit -

- Durée : 40 minutes -

- Genre: Fiction -

- Support: HD -

- 1ère session de tournage : AVRIL 2013 -

- 2ème session de tournage : MAI 2014 -

- Page Facebook : https://www.facebook.com/pleinamour -

 

Img_9

 

SYNOPSIS

 

Une station balnéaire déserte, Patrick et Hervé , potes de galère s'ennuient à mourir. 

Ici, le temps s'écoule lentement. Entre deux joints, ils rêvent d'un ailleurs plus confortable, comme un nouveau départ. 

Préférant le monde du fantasme et de la passion à celui de la raison, Patrick ne cesse de retarder leur départ. La nuit tombée, il part à la recherche de Sara, une jeune femme énigmatique.

 

Img_14

 

 

NOTES SUR LE FILM

 

Vers l’absolu, 

ou comment sentir bouillir dans ses veines le Plein Amour.

 

«Nous autres jeunes gens devons nous défendre afin de ne pas sombrer. Des lois et de bons préceptes ne suffisent pas à nous aider. Il nous faut avant tout aimer, sentir notre âme ardente ; nous ne voulons pas démolir le monde, mais seulement briser les chaînes que nous nous sommes forgées à nous-mêmes.» HERMAN HESSE (Proses et feuilletons)

 

Patrick est un jeune homme d’une trentaine d’année, il habite dans un sanatorium désaffecté. Patrick n’a pas de fric, Patrick ne pense pas au fric. Patrick a un ami. Cet ami s’appelle Hervé. Hervé est un peu paumé, il ne pense pas au fric lui non plus. Patrick pense à l’amour. Hervé veut se barrer. Patrick pense à l’amour toujours...

 

PLEIN AMOUR fait le choix de parler de l’homme, de la femme, de liens tissés au fil d’or, de construction, d’abîme, de déconstruction, de fantômes, de communion, de milliers de couleuvres dans le ventre, de papillons dans le coeur, des yeux océan,  de qui on est, de la faiblesse, de qui on aime et de qui on aimerait être aimé, du besoin de voir l’autre nu jusqu’à l’âme, de la peur, de la puissance, du sens de la vie, de cauchemar, de glissement de terrain et d’autres choses...

 

PLEIN AMOUR est un film qui parle d’Amour.

 

Img_3

 

Coverpic_pa

 

POURQUOI?

 

En 2011, je termine mes études de cinéma à l’Ecole Cantonale d’Art de Lausanne. J’entreprends immédiatement d’écrire un nouveau court-métrage, l’idée était d’écrire et de tourner rapidement pour ne pas perdre l’énergie et le rythme que l’école imposait.

 

J’écris et les mois passent. Je me rends compte qu’il n’est pas facile de se retrouver livré à soi-même, sans le cadre rassurant de l’école. À force de travail, le projet prend de l’ampleur. Après un an et demi d’écriture, mon projet n’était certainement plus un court-métrage mais quelque chose de plus grand, de plus lourd à porter. Je voulais faire un film vite et pour ça, il était déjà trop tard. 

 

L’écriture était devenu un refuge confortable, où l’on a l’impression que les choses avancent mais c’est alors l’idée de faire le film qui s’éloigne.

Je me révoltais contre moi-même. Ce film, je n’arriverai pas à le faire, là, maintenant, juste à l’énergie. Il était devenu trop ambitieux.

Je me suis dit : « Pars deux jours, écris quelque chose de simple et quand tu seras revenu, tu auras un scénario, tu monteras une équipe et tu partiras tourner dans la foulée. Cela devient nécessaire.»

 

Le lendemain j’étais dans le sud de la France, deux jours plus tard, je revenais avec un scénario. Je montais une équipe légère, mobile; les comédiens, un chef opérateur et une maquilleuse. Je ne pris pas d’ingénieur du son car j’avais rapidement fait le choix de tourner sans prise de son direct, privilégiant un travail de post-synchronisation (voix) et de montage son radical.

 

Avril 2013, nous partons tourner cinq jours au Grau-du-Roi, à côté de la Grande Motte, décor de mon film de diplôme La Noyée. C’est un décor objectivement puissant auquel je suis très attaché, sentimentalement.

 

Le tournage s’est déroulé dans cette urgence de faire, ensemble, et du fait que nous étions très peu nombreux, nous avons vraiment pu prendre le temps de chercher, de nous chercher, de chercher le film.

Dans cette confiance mutuelle, ce fut une expérience forte, insouciante et sans concession. 

C’était la première fois que je travaillais comme cela : faire avec peu, avec beaucoup d’instinct et de spontanéité, mais cette volonté de désapprentissage a été salutaire et libératoire.

 

A notre retour, nous avons commencé le montage. Après un mois de travail, le film prenait forme et nous nous sommes rendu compte avec Guillaume (le monteur) que nous pouvions aller plus loin, que nous pouvions encore pousser cet engagement, ce mouvement. Le film était une proposition forte, radicale et il nous fallait absolument chercher l’aboutissement de cette forme. Chargé de l’énergie du tournage, j’en avais la force et le désir.

 

Cela signifiait partir retourner de nouvelles scènes et  impliquait une réécriture ou plutôt une écriture «par-dessus». Je développais donc certains personnages, nourrissais les enjeux, étoffais les rapports entre les différents protagonistes.

 

En 2012, je gagne avec mon film de diplôme La Noyée, le prix Upcoming - de la relève au festival des Journées de Soleure en Suisse ainsi que le prix du jury professionnel pour le concours ARTE Online (diffusion sur Arte en janvier 2013 et nouvelle diffusion le 21 mars 2014). Ce sont ces prix qui m’ont permis de prendre du temps pour écrire mais qui ont aussi permis à ce premier tournage d’exister, bien que toutes les personnes qui travaillent sur ce film le font gratuitement.

 

Aujourd’hui, les caisses sont vides et nous souhaiterions retourner neuf jours, début mai 2014, afin de terminer le film. C’est pourquoi nous faisons appel à vous, à votre générosité et à votre bienfaisance, afin que Plein Amour puisse voir le jour. 

 

Par avance, au nom de toute l'équipe, je vous adresse un grand merci, du fond du coeur.

 

Vincent Weber

 

Img_6

 

Img_11

 

Img_12

 

 

CASTING

 

Antonin Schopfer - Dans le rôle de Patrick -

 

193164_10151037732576744_1342915924_o

 

Né à Montpellier, Antonin grandit en Haute-Savoie. Dès l’âge de six ans il se passionne pour le jeu d’acteur et suit différents cours de théâtre. Il s’intéresse plus tard à la réalisation et travaille pendant dix ans comme assistant réalisateur sur de nombreux tournages de fiction. Il réalise lui-même plusieurs court-métrages qui lui valent des prix en festival. En 2011, il fait alors le choix de se consacrer d’avantage au travail de comédien. Très vite, il obtient plusieurs rôles pour la télévision et le cinéma.

 

Elisa Sommet - Dans le rôle de Sara -

 

10_elisa30web

 

Née à Paris, Elisa Sommet commence à travailler en tant qu’assistante mise en scène puis directrice de casting. Mais en 2009, elle décide d’intégrer l’Atelier International de Théâtre Blanche Salant-Paul Weaver. Elle suit plusieurs stages avec Robert Castle, professeur au Lee Strasberg Institute de New-York.

 

Yan Juillerat - Dans le rôle d'Hervé -

 

Img_5280

 

Yan Juillerat est diplomé de la Haute École de Théâtre de Suisse Romande, surnommée la Manufacture. À côté du métier d'acteur qui le passionne, il a su explorer divers métiers liés à sa formation : animation théâtrale, techniques de la scène, scénographie.

 

Piera Bellato - Dans le rôle de Sophie -

 

_qh1a2092

 

Fraichement diplômée de la Manufacture - Haute Ecole de Théâtre de Suisse Romande, Piera Bellato s'attelle tant à la scène qu’aux plateaux de cinéma. Durant sa formation elle rencontre notamment Ursula Meier ainsi que de nombreux étudiants en cinéma de l’Ecole Cantonale d'Art de Lausanne auprès desquels elle pourra entraîner, développer, affiner son jeu devant la caméra. Côté théâtre, elle vient de jouer dans «La Pierre» de Marius Von Mayenburg, dans une mise en scène de Gianni Schneider à Lausanne. Elle s’apprête à présent à rejoindre le collectif français «La Vie Brève», aux côtés de Marc Vittecoq, pour initier un travail dont on verra les fruits la saison prochaine. 

 

Gena Brognoli - Dans le rôle de la jeune femme -

 

Gena

 

Née à Montpellier, Gena Brognoli est fleuriste de métier. Intriguée par le jeu d'acteur et le cinema, Plein Amour est sa troisième expérience de jeu.

 

L'EQUIPE

 

Image : Florent Cornier

 

Maquillage : Julie Martin

 

Montage : Guillaume Brandt

 

 

LIENS

 

La Noyée - 2011 - Fiction - 14' :

https://vimeo.com/88998970

 

Obsession - 2009 - Fiction - 25' :

https://vimeo.com/86768421

À quoi servira la collecte ?

LE TRANSPORT : Une partie de l’équipe vient de Suisse Romande, l’autre de Paris. Il faut pouvoir amener tout le monde au Grau-du-Roi et les faire rentrer chez eux.

 

LA NOURRITURE : Il y a huit bouches à nourrir pendant neuf jours. Evidemment pas de restaurant, pas de traiteur, juste de belles pâtes, de beaux légumes, un peu de café et quelques fougasses le matin. La réserve de pastis se fait sur mon apport personnel.

 

MATERIEL TECHNIQUE : Il nous faut prévoir la location d’objectifs pour la caméra. Par ailleurs, le premier tournage s’est fait entièrement en lumière naturelle, cette fois ci j’aimerais louer une source lumineuse pour avoir plus de marge quant à la lumière et au temps que nous avons à disposition.

 

HMC : Location de costumes, maquillage, coiffeur.

 

 

Si nous dépassons l'objectif de la campagne, nous pourrions envisager la post-production dans de meilleurs conditions : Location d’un studio pour la post-synchronisation et pour le mixage - Etalonnage - Sortie sur DCP.

 

NOUS AVONS BESOIN DE VOUS - D’AVANCE, UN GRAND MERCI POUR VOTRE PARTICIPATION !

 

Thumb_t18
Vincent Weber

Vincent Weber est né en 1989 à Suresnes. Il est diplomé de l'Ecole Cantonale d'Art de Lausanne depuis 2011. Son film de Diplôme La Noyée remporte le prix Upcoming Talents : prix de la relève aux Journées Cinématographique de Soleure (Suisse), ainsi que le prix du jury professionnel pour le concours ARTE Online, il est diffusé dans L'émission... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Beau projet! Hâte de voir le résultat!!!
Thumb_default
Yeah ! Bonne continuation !!
Thumb_t18
@ Donot THX