Aidez-nous à financer notre matériel de production. Du nougat et des câlins maison pour tous, de quoi vous offrir une montagne de douceurs !

Large_capture_d__cran_2014-11-05___09.56.22-1415177830

Présentation détaillée du projet

Les douceurs de Pascaline sont nées l'année dernière grâce à un accompagnement de l'université de Nantes et de la CCI Nantes-Saint-Nazaire.

 

 

Logo-500pxl-1414917337

 

Actuellement je travaille principalement avec une dizaine de producteurs du Var. Ils me fournissent le fruit de leur production, que je vends en ligne sur mon site douceursdepascaline.com.

 

Fier de mes collines, je veux promouvoir ma région par le goût. Sur mon étal, uniquement des produits sucrés : confitures, miels, confiseries, thés (eux, viennent d'ailleurs), produits safranés et huiles d'olive (ce n'est pas sucré, mais c'est une douceur en soi...).

 

2062-1414915293

 

Ce que je défends, c'est le bien manger, le goût et le respect du travail des producteurs.

 

Moi aussi, j'ai voulu mettre la main à la pâte. C'est pourquoi, je me suis moi-même mis à produire mon propre nougat, des petits gâteaux et des petits câlins aux amandes (recette des fameux calissons d'Aix, fait à... Cogolin). Les recettes, je les tiens de mes parents, qui ont bien voulu me donner leurs secrets. Et en matière de cuisine, j'ai mes partis pris. Le nougat par exemple, c'est avec le miel de lavande de mon producteur et c'est tendre !

3069-1414917488

 

Moi, David, en tant que porteur de ce véritable projet de vie. Je me démène depuis un an (c'est notre anniversaire...), au côté des producteurs pour arriver à un autre objectif : pouvoir vivre de ce projet.

 

Jusqu'alors étudiant en économie/gestion à Nantes, j'ai été rappelé par ma région. Je ne me vois vivre nul par ailleurs durablement. Tout m'y plaît et j'ai envie que les gens la découvrent sous d'autres angles.

 

Pourquoi le goût ?

 

J'ai grandi dans un milieu où la cuisine avait une place prépondérante. Dans des déjeuners de famille, tout en mangeant, nous parlons constamment de lieux, de recettes, de produits. Et quand on sort de table, je vous le donne en mille, on parle de ce que l'on va cuisiner pour le soir.

 

Chacun ses spécialités : mon père la confiserie et les viennoiseries, ma mère la pâtisserie, ma soeur ne sait quoi choisir tant elle aime tout et moi, c'est le salé !

 

Capture-1415111198

 

Alors pourquoi m'être lancé dans le sucré ? C'est parce que j'avais envie d'aller vers là où moi-même je ne m'y attendais pas. Et figurez-vous quoi, j'adore ça !

 

Et puis, tout est une affaire de rencontres, quand j'ai commencé à prospecter pour trouver des producteurs. Ce sont d'abord ceux qui fabriquaient du sucré qui m'ont ouvert leurs portes. Et je dois dire que le caractère des gens se retrouve dans leurs produits. Ainsi, le miel de M. Astolfo est si tonique, la confiture de M et Mme Bonnant est si douce et enfin mon nougat est attachant...

 

Aujourd'hui, j'aimerais aller à votre rencontre. Nouveau diplômé, je me consacre entièrement à mon entreprise. Depuis peu, je multiplie les événements. Après quelques fêtes de villages et ces moments de partage extraordinaires, je veux continuer de monter mon étal sur les places de villages et y exposer plus de production maison.

 

4-1414915391

 

Les personnes qui ont pu goûter mes produits me font de très bons retours, et mes commandes progressent sur mon site web. C'est pourquoi il devient nécessaire d'investir dans du matériel plus adapté aux volumes à produire.

 

Enfin, et plus légèrement, une question qui vous taraude peut-être depuis tout à l'heure : Pascaline, qui c'est ? Pascaline... c'est ma maman ! Ce projet est effectivement une affaire de famille !

À quoi servira la collecte ?

Ces 1840 € (2000€ moins la participation pour le site), me serviront pour :

 

- Acheter un cutter-émulsionneur professionnel d'occasion (600 €), que j'utiliserai pour produire les câlins avec une pâte plus fine et en plus grande quantité.

 

- Acheter un batteur mélangeur professionnel (800€), principalement pour le nougat, qui me donne beaucoup de peine à travailler à la main. Je sais ça fait les muscles, mais si je veux pouvoir faire plusieurs marchés par semaine je risque de rencontrer des difficultés...

 

 

 

Acheter un parasol de forain (400€) : Aujourd'hui j'utilise une tonnelle premier prix, mais je crains qu'elle ne me protège plus vraiment au mois de décembre...

 

 

Si par bonheur, on parvenait à réunir une somme plus importante, elle me servira à financer mon véhicule utilitaire que je viens d'acquérir.

 

Et si par GRAND bonheur, je récoltais une somme encore plus importante, elle participera peut être au financement de ma première boutique, qui sait ?

 

Merci à vous tous par avance, si vous voulez converser avec moi : appelez-moi, twittez-moi, rejoignez-moi sur les réseaux sociaux ou envoyez moi un mail. Les possibilités de contact ne manquent pas et vous retrouverez toutes mes coordonnées sur mon site, suivez les cerises !

Thumb_moi-1414914966
Davben

Nouvellement diplômé d'un MAE à Nantes et d'une licence de biologie à Marseille, j'ai voulu retrouver mon sud et ses collines et tâcher de promouvoir les produits locaux. Après une expérience de plusieurs années dans la grande distribution, j'ai pris partie de ne pas jouer dans la démesure et la course aux prix les plus bas. Ce que je veux mettre... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Super contente que ton projet avance :D En esperant pouvoir te revoir bientot ! Bises !!
Thumb_default
Bon courage David, j'espère que ta collecte va marcher !
Thumb_default
Continue sur ta lancée David!