Participez à cette aventure pour les jeunes d'Haïti et leur musique : aidons-les à voir loin !

Large_collage_ha_ti_paysage_texte

Présentation détaillée du projet

Logo-psfpetit

 

Notre association, Patrimoine sans frontières, œuvre depuis plus de vingt ans à la sauvegarde et à la valorisation du patrimoine culturel à travers le monde, principalement dans des régions en crise. Ce projet de soutien aux pratiques musicales en Haïti est né des suites du séisme qui a frappé le pays en 2010. Les pertes ont été immenses et ont notamment touché le secteur musical qui a vu disparaître nombre de ses professeurs, ainsi que beaucoup d’installations.

 

Un premier voyage outre-Atlantique en février 2010 nous a permis de constater les besoins engendrés par la catastrophe et d’imaginer un projet pour soutenir les habitants du pays. L’urgence première passée, le pays tente de se reconstruire ; soutenir les pratiques musicales du pays est alors apparu comme une évidence. Patrimoine vivant incontournable qui rythme la vie quotidienne en Haïti, la musique est donc au cœur de ce vaste projet élaboré avec l’Association nationale des écoles de musique d’Haïti (ANADEMH).

 

Après une collecte d’instruments au profit des écoles de musique, le projet doit se poursuivre pour soutenir ces écoles de façon pérenne. L’amélioration des conditions d’enseignement requiert un parc d’instruments en bon état, et des musiciens, enseignants et élèves, formés à son entretien. Avec l’ANADEMH, nous avons donc imaginé une mission de soutien aux écoles de musique et de formation à la lutherie, en partenariat avec l’Institut technologique européen des métiers de la musique (ITEMM).

 

       Anademh_petit                     Logo_itemm

 

Notre programme est parrainé par le musicien franco-haïtien Carlton Rara. Ce chanteur, compositeur et percussionniste aux influences multiples a trouvé dans ce projet l’occasion de réaffirmer son engagement pour Haïti.  

 

Carlton_petit

 

 

Soutenir les écoles de musique

 

Partenaire et bénéficiaire de ce projet, l’ANADEMH fédère aujourd’hui une quinzaine d’écoles de musique réparties à travers le pays. Ayant pour mission de mutualiser et répartir équitablement les moyens destinés à l’enseignement musical en Haïti, l’association souhaite renforcer et pérenniser le rôle éducatif et social essentiel que jouent les écoles de musique.

 

À tous les âges de la vie, de l’apprentissage à la vie professionnelle, à chaque évènement, la musique rythme la vie d’Haïti. Soutenir les  pratiques musicales, c'est donc renforcer le lien social qu'elles animent, mais également favoriser le développement d'un secteur économique important du pays. 

 

Notre collecte d’instruments, première étape importante de ce projet, a été un succès grâce à une impressionnante mobilisation collective et aux dons de nombreux particuliers… Aujourd'hui, nous lançons cette campagne sur KissKissBankBank en espérant que cette mobilisation permettra de poursuivre de se poursuivre.

 

 

Groupe_ambulant Classe_de_musique

 

 

Entretenir les instruments

 

La lutherie est bien plus que l'art de fabriquer des luths ou de façonner des violons. C'est un élément essentiel à la pratique de la musique et très peu développé en Haïti. Jouer sur des instruments en bon état est la seule voie pour les élèves des écoles de musique d’apprendre et de progresser. Dans le cadre des écoles et de leur avenir, acquérir des connaissances et des savoir-faire pour réparer et entretenir leur parc d’instruments lui garantit une meilleure durée de vie et permet aux écoles de se projeter à plus long terme.

 

Ce constat évident a naturellement donné lieu à de nombreux projets de sensibilisation à la lutherie dans les écoles des grandes villes, à la suite du séisme notamment. Nous souhaitons compléter ces initiatives, en nous tournant vers les écoles plus reculées du pays et qui disposent de moins de moyens. Par ailleurs, notre projet se concentre sur les instruments en cuivre et à vent, qui sont au cœur de la musique haïtienne, très souvent ambulante.

 

R_paration

 

 

Aider de jeunes musiciens

 

Notre projet vise à améliorer les conditions d’enseignement de la musique dans les écoles, et à pérenniser le fonctionnement de celles-ci. Il consiste donc à envoyer deux professeurs-luthiers de l’ITEMM pour une mission de deux semaines en Haïti. À travers des ateliers de sensibilisation et de pratique, plus d’un millier d’élèves âgés de 7 à 25 ans, ainsi que leurs professeurs, devraient acquérir les bases de la réparation et de l’entretien des instruments.  La mission se déroulera dans huit écoles de musique, réparties sur six communes du territoire haïtien : Port-au-Prince, Cap-Haïtien, Gonaïves, Les Cayes, Saint-Marc et Jacmel.

 

(Cette mission nous permettra également de poser les jalons d’un second voyage, qui permettra d’effectuer une formation approfondie en fonction des besoins que la première mission aura révélés, et d’identifier un ou deux élèves avancés qui pourraient venir suivre une formation d’un an à l’ITEMM). 

 

_l_ves_trompette

 

 

Calendrier de la mission

 

Jour 1 : arrivée à Port-au-Prince des professeurs-experts de l’ITEMM et accueil par les membres de l’ANADEMH.

 

Jour 2 : rencontre et réunion des professeurs avec l’équipe de direction de l’ANADEHM,  puis déplacement à l’école de Saint-Marc (école de musique Christian Nohel).

 

Jours 3 & 4 : au sein de l’école de Saint-Marc, formation technique à travers la réparation d’instruments en mauvais état et conférences de sensibilisation à l’entretien des instruments.  Le 4 au soir, déplacement vers Gonaïves.

 

Jours 5 & 6 : au sein de l’école aux Gonaïves (école de musique Nick Contorno), formation technique à travers la réparation d’instruments en mauvais état et conférences de sensibilisation à l’entretien des instruments.

 

Jour 7 : visite de l’école de Cap-Haïtien (Cemuchca institut de musique).

 

Jour 8 : déplacement vers le sud d’Haïti (en voiture ou par avion).

 

Jours 9 & 10 : au sein de l’école de Jacmel (école de musique Dessaix Baptiste), formation technique à travers la réparation d’instruments en mauvais état et conférences de sensibilisation à l’entretien des instruments. 

 

Jour 11 : visite de l’école de Marigot (école Colbert Frett, région de Jacmel) et déplacement vers Les Cayes.

 

Jours 12 & 13 : au sein de l’école des Cayes (école de musique Othello Bayard), formation technique à travers la réparation d’instruments en mauvais état et conférences de sensibilisation à l’entretien des instruments. 

 

Jours 14 & 15 : retour vers la capitale, visite des écoles de Port-au-Prince (école de musique Augustin Bruno et Ambassadors Music Institute), formation technique à travers la réparation d’instruments en mauvais état et conférences de sensibilisation à l’entretien des instruments. 

Retour vers Paris.

 

 

Carte_ha_ti_pays___villes

 

 

 

Former de futurs spécialistes

 

Pourquoi ce projet est-il important ?...

 

Bénisse Sanon, 25 ans, élève saxophoniste est chargé de la réparation des instruments à vent à l’école de musique de Jacmel depuis un an. Il est aussi étudiant à l’Université de Jacmel.

 

 « Cette activité me permet de vivre et de préparer mon avenir ; ça contribue à développer mon intelligence. Et c’est aussi très important pour l’école parce qu’elle ne peut pas fonctionner s’il n’y a pas de solutions de réparation des instruments. C’est la même chose pour toutes les écoles de musique en Haïti. Le seul problème, c’est que je n’ai pas vraiment eu l’opportunité de suivre une formation solide dans ce domaine. J’ai seulement suivi un séminaire de 2 semaines. C’est une grande contrainte, mais on travaille pour essayer de dépasser ça. »

 

B_nisse

 

Crédits photo : toutes les photos ont été prises dans écoles de musique fédérées par l'ANADEMH et concernées par le projet. © École de musique de Jacmel – Baptiste Dessaix © Louis Brunet

À quoi servira la collecte ?

La collecte servira à financer la mission en Haïti de deux professeurs-experts de l'ITEMM pendant deux semaines : ils y dispenseront une formation à l'entretien et à la réparation des instruments à travers des ateliers et des conférences, dans huit écoles de musique réparties sur le territoire haïtien.

 

Nous avons déjà acquis la moitié des fonds pour cette mission, la rémunération des deux professeurs qui partiront en Haïti étant assurée par l'ITEMM, dans le cadre de notre partenariat.

La somme récoltée grâce à vos dons sur KissKissBankBank servira donc à financer le volet logistique de la mission, c'est-à-dire les billets d'avions aller-retour des deux professeurs, ainsi que les frais de séjour de ces professeurs pendant toute la durée de leur mission, soit deux semaines.

Thumb_psf_logo
Patrimoine sans frontières

Créée en 1992, notre association a pour mission de valoriser et de renforcer le lien social au sein de populations en situation de rupture. Le patrimoine et la culture qui constituent leur identité sont l’importants vecteurs de reconstruction et de développement. Cette approche guide nos programmes, en valorisant la transmission culturelle et... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Voilà, je viens d'augmenter ma mise. J'espère vraiment que votre projet pourra voir le jour. Dans l'attente de bonnes nouvelles, bon courage à vous !
Thumb_default
J'ai le plaisir de vous adresser ma contribution . Continuez comme cela , je suis à vos cotés !
Thumb_default
Comme à chaque fois, une belle initiative de Patrimoine Sans Frontières, une association à soutenir encore et encore, car le Patrimoine, c'est-à-dire la mémoire collective et affective, est indispensable à l'avenir de chacun et de tous ensemble.