et implanter une activité agricole innovante dans ses remparts qui abritaient autrefois paysans, bêtes et foin...

Large_kisskiss-1487091948-1487091958

Présentation détaillée du projet

C'est en arpentant la campagne Iséroise que l'envie m'est venue de travailler avec le vivant. J'y consacrai donc mes études, obtins mes diplômes agricoles et repris la gestion d'une ferme en Drôme durant plusieurs années.

 

Je m'installai par la suite dans un village médiéval et, en pénétrant dans les caves de ma maison, je m'ouvris à un tout nouveau règne: les champignons.

 

J'ai donc mis en place le système de production à petite échelle avec des matériaux de récupération, et j'ai pu expérimenter différentes techniques et champignons.

 

Je maîtrise maintenant  la culture du Shiitake, Pleurote gris et jaune et du Pholiote et rentre désormais dans la phase de lancement de l'activité.

 

La culture se fait essentiellement sur de la paille broyée, pasteurisée et agrémentée selon les besoins de chaque type de champignon.

 

Img_0395-1487686343

 

La production de ces champignons se fait généralement dans des sacs plastiques, générant ainsi une quantité considérable de déchets. J'ai pu mettre au point une technique qui n'en nécessite pas ou peu, je remplis des cages métalliques afin d'obtenir des piliers remplis de substrats. De ce fait, mon support est réutilisable.

 

Premier_essai_de_culture_sans_sac_-1487686407

 

Il s'agit là de profiter des bonnes conditions de production, pour permettre un approvisionnement local en champignons bio frais toute l'année, cultivés artisanalement sur des sous-produits agricoles locaux tout en créant un déchet organique idéal pour l'amendement des jardins.

À quoi servira la collecte ?

J'ai effectué le plus gros de l'aménagement des locaux:

-salle de pasteurisation/ lardage

-incubateurs

-salle de fructification

 

La collecte servira donc à financer la fin des travaux d'aménagement et  le démarrage de l'activité:

 

achat de mycélium: 350 euros

piliers métal: 400 euros

séchoir: 300 euros

Installation électrique: 150 euros

Cloisonnement / Arrosage/ ventilation: 300 euros

 

Si les dons dépassent mes espérances, j'envisage par la suite d'aménager un groupe de froid alimenté par photovoltaïque pour le transport des champignons frais lors des chaudes journées d'été. Cout estimé: 800 euros

Thumb_johanpeisieu-1487170181
La champignonnière du caveur

Issu d'une famille ouvrière, j'ai grandi en périphérie de Lyon: là où la ville se mélange à la campagne... Je fis rapidement mon choix entre l'un et l'autre et décidai de mettre à profit mes études pour apprendre à mieux comprendre ce qui m'attirait le plus: le vivant. J’étudiais l'agro-environnemental, tâtonnai entre gestion de l'eau, de la... Voir la suite