Participez à notre création !!!

Large_kkbb_pourquoi-1410275450

Présentation détaillée du projet

Pourquoi mes frères et moi on est parti...

Hédi Tillette de Clermont Tonnerre.

 

Mise en scène: Théo Pittaluga

Assistante à la mise en scène: Camille Claris

 

Avec: Adrien Noblet, Christian Pascale, Théo Pittaluga, Victor Garreau.

 

Compagnie Un Des Sens.

 

Affiche_bd-1410002760

 

 

LA PIÈCE:

 

Pourquoi mes frères et moi on est parti est un voyage.

Celui d'une misère brute, réaliste et sans appel dans laquelle vivent quatre frères: 'Dali, Mo, Taco et Nour.

 

Un voyage dans cette réalité qui voudrait nous faire croire que la vie n'a pas assez de bonheur et de chance à distiller à chaque individu. Pourtant, dans les entrailles de cette réalité, caché dans cette misère, le rêve subsiste.

 

L'histoire d'une quête, celle de soi et du monde.

Une quête entreprise par l'être humain tout au long de sa vie et qui rend le destin de ces quatre frères universel.

 

La pièce est bâtie en monologues, directs et compacts, formant une véritable charpente narrative dans laquelle s'entremêle le quotidien de cette fratrie: la pauvreté, la maladie, l'adolescence, la prostitution, la solitude...

En recherche d'issues, les paradis artificiels leur servent de béquille pour conserver leur optimisme, pour alimenter leur matière à rêver

 

Les quatre frères nous livrent leurs visions du monde, aussi crues que tendres.

Ce voyage à travers la famille est vif et coloré. Nous naviguons entre cette réalité solide comme un mur et ce rêve impalpable, incontrôlable. 

 

La dégringolade de l'état de santé de la mère rythme leur quotidien. Un combat de plus pour cette famille qui en incarne tant d'autres, et pour lesquelles le combat en première ligne est une fatalité...

 

TEASER:

 

 

 

"Demain je chercherai du travail et si y'en a plus, je jouerai au foot, je me débrouillerai, j'attendrai que les choses changent."

Nour, scène 0.

 

 

Capture_d__cran_2014-09-07___13.16.19-1410090389

 

 

Pour une première mise en scène, mon choix a été simple. Je me suis laissé guider par le plaisir. Le plaisir d'avoir rencontré une histoire qui m'a bouleversé, ému.

L'auteur nous invite ici dans la jeunesse et la lutte, dans un monde qui nous ferme de plus en plus ses portes mais dont les serrures ne résistent pas à l'envie.

L'Art est le moyen légal et infini qui permet de bousculer, de poser des questions et peut être d'amener quelques réponses. De faire la nique à l'intolérance, au préjugé. Du moins, c'est dans cette dimension sociale que je me retrouve aujourd'hui.

J'ai choisi de travailler avec des personnes qui ont partagé ma formation, que j'admire dans la vie comme sur le plateau. Une confiance intime et professionnelle. C'est ici qu'est la base de notre création, ensemble et pour les autres.

Il est primordial pour moi, pour nous, de travailler sur un texte qui n'a pas de barrière, qui communique, quelque soit l'âge, le statut social.

Je crois en l'auteur, en ma troupe, en l'échange dans la simplicité.

 

"Je suis jeune

Tu connais?

Jeune c'est avoir une putain de patate

J'ai une putain de patate tu peux pas savoir

Tu connais?"

 

Taco, scène 5.

 

 

Dscf8236-1409760892

 

 

DISTRIBUTION ET INFORMATIONS SUR L'ÉQUIPE:

 

 

Dscf8618-1409775568

 

 

 

DALI: CHRISTIAN PASCALE

 

Dali_bd-1410002746

 

Formation: Centre des Arts de la Scène (Suisse), l'Ecole Claude Mathieu (Paris).

 

Théâtre: L'amour à mille temps, m.e.s Jacques Hadjaje.

Fragments intimes, m.e.s Sandrine Maienza.

La périphérie, m.e.s Thomas Bellorini.

 

"ici y a trois conneries à ne pas faire: la politique, la religion et partir à l'étranger, c'est comme ça."

'Dali, scène 3.

 

 

MO: ADRIEN NOBLET

 

Mo_bd-1410002667

 

Formation: Ecole Claude Mathieu.

 

Théâtre:

Croch' et Tryolé, J.Siglias.

Lebensraum, I.Horovitz, m.e.s Clothilde Huet.

L'amour à mille temps, Jacques Hadjaje.

La Cerisaie, A.Tchekov, m.e.s Camille de la Guillonière.

L'hôtel du libre échange, G.Feydeau, m.e.s Camille de la Guillonière.

La périphérie, m.e.s Thomas Bellorini.

 

"Là bas t'es qu'une merde-toute-seule mais t'es une merde-toute-seule qui brille parce qu'autour de toi tout clignote."

Mo, scène 2.

 

 

TACO: THEO PITTALUGA

 

Taco_bd-1410002641

 

Formation: Ecole Claude Mathieu.

 

Théâtre: Lebensraum, I.Horovitz, m.e.s Clothilde Huet.

L'amour à mille temps, Jacques Hadjaje.

Noces de sang, G.Lorca, m.e.s Violette Campo.

 

"Je ne veux pas être comme je suis mais comme eux qui étaient pauvres comme moi et qui sont devenus riches et célèbre malgré d'où ils venaient et admirés chez toi par tes enfants, ta femme, tes grands parents…"

Taco, scène 5.

 

 

NOUR: VICTOR GARREAU

 

Nour_bd-1410002579

 

Formation: Association culturel de saint Michel de Picpus (direction Jean Bellorini et Thomas Bellorini), Ecole Claude Mathieu.

Doublages pour société Alterego.

Théâtre: Kids, F.Melchiot, création collective.

Quand tu aimes il faut partir, m.e.s Alexandre Zlotto.

 

"Demain je vole le noir des grandes occasions. Demain on part."

Nour, scène 14.

 

 

CAMILLE CLARIS: ASSISTANTE A LA MISE EN SCENE

 

Camille_bd-1409766987

 

Formation: Cours Florent, Ecole Claude Mathieu.

Télévision: 1788 et demi

Clash

Tiger Lily

Courts métrages: En douce, Vanessa Lépinard.

Social butterfly, Lauren Wolkstein.

Cinéma: Macadam baby, Patrick Bossard.

Respire, Mélanie Laurent.

Théâtre: Kids, F.Melchiot, création collective.

Lebensraum, I.Horovitz, m.e.s Clothilde Huet.

Quand on aime il faut partir, m.e.s Alexandre Zlotto.

 

 

 

Dscf8400-1409769333

 

"T'as raison où tu vas ballon, ça pue ici, de l'autre côté en face je sais hein ballon des milliers de petites lumières t'as bien préparé ballon derrière où ça clignote tout seul vers les lumières où ça brille fort."

Nour, scène 2

 

Dscf8666-1409769481

 

 

 

Dscf8613-1410603596

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

À quoi servira la collecte ?

LA BONNE NOUVELLE c'est que nous sommes programmés au théâtre Les Déchargeurs à Paris du 14 avril au 2 mai 2015 pour 15 dates.

Les billets sont même déjà disponibles à la vente sur le site:  http://www.lesdechargeurs.fr/genre-spectacle/theatre. :-)

 

Nous entrons en résidence à partir du 20 Octobre et perfectionnerons notre création lumière au mois de Novembre.

 

Vous pouvez le constater, nous sommes une jeune troupe de comédien et cela ne nous empêche pas de jouer des coudes dans cette boule de noeuds qu'est Paris.

 

AUJOURD'HUI les choses sérieuses commencent pour nos quatre frères et pour donner vie à notre spectacle nous avons besoin d'argent. Eux n'en ont pas et en rêveraient… Nous aussi ! 

Jusqu'ici nous avons mis la main à la poche mais elles ne sont pas aussi pleines qu'on l'aimerait.

Cet argent nous permettra de professionnaliser certains aspects de notre création qui se révéleront essentiels à l'existence de notre projet. Voilà pourquoi nous faisons appel vous !

 

 

 

Ce dont nous avons besoin:

 

-Création décors: 600€

-Costumes et accessoires: 450€

-Diffusion et communication: 500€

-Résidences, répétitions: 600€

-Défrayer les comédiens: 500€

-Droit d'auteur (devis en cours)

-Création lumière: 550€

-Régisseur: 350€

-Création musical, musiciens, SACEM: 450€

 

 

SI JAMAIS nous dépassons notre objectif, nous pouvons tenter de l'exploser. En effet une captation vidéo professionnelle digne de ce nom dans notre théâtre, qui est un outil majeur dans la diffusion d'un spectacle

ça n'a pas de prix... Ou plutôt si, 1000€.

 

Dscf8026-1409775687

 

Quoi qu'il en soit, MERCI d'avoir prêté attention à notre sollicitation, et MERCI à tous nos futurs mécènes!!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Thumb_dscf8453-1410085853
Théo.Pittaluga

Théo Pittaluga Formation de trois ans à l'Ecole Claude Mathieu (Arts et Techniques de l'Acteur). Lebensraum, I.Horovitz, m.e.s Clothilde Huet. L'amour à mille temps, Jacques Hadjaje. Noces de sang, G.Lorca, Violette Campo.

Derniers commentaires

Thumb_default
En souhaitant un succès étincelant à tous les frères ! Amicalement, Gaby S.
Thumb_default
Objectif atteint, maintenant, y a plus qu'à ! A bientôt, Jérôme
Thumb_default
Courage Théo, vous y êtes presque. Ça va le faire, aucun doute. Bises à tous. Mathieu