C'est l’histoire d’un voyage. Un voyage pour oublier. Pour se trouver. Pour se souvenir, jusqu'à s’oublier. Et dont on ne sort pas indemne.

Large_affiche_finale_-_copie

Présentation détaillée du projet

Photos_de_gr_ce_compo_-_amy_so_et_flo-page-001

©Photos: Florence P., Sophie S. & Amy A.

 

Present Perfect raconte l’histoire d’un voyage. Un voyage pour oublier. Un voyage pour se trouver. Un voyage pour se souvenir, jusqu’à s’oublier. Un voyage sans retour, dont on ne sort pas indemne. 

 

Naissance du projet:

Nous nous sommes rencontrées à Paris Il y a cinq ans ; un an avant qu’Andy, un fermier habitant juste au-dessus de Delphes une vallée reculée des montagnes où il élève des moutons et cultive blé, avoine, trèfles, fruits et légumes, soit entré dans nos vies. Sophie le rencontra en 2009, donc. Florence en 2012. Nous ressentions le besoin, l’une comme l’autre et à des moments différents de notre vie, de quitter la ville, de trouver un espace et un temps de repos à travers un travail quotidien en rapport direct avec la terre et des horizons vierges de buildings, de lampadaires, de posters, de bruits urbains.

Arrivées sur place, nous avons retrouvé un homme au parcours unique, souvent contradictoire, pas tout à fait à sa place en Grèce: un être impossible à résumer par son seul métier de fermier. Un après-midi de pluie, sur une terrasse un peu sordide de la Place d’Italie à Paris avec un café à la main, l’envie de créer un film ensemble est venue. Une sensibilité partagée pour la vie et le cinéma, et le désir de poser à travers l’histoire d’Andy des questions sur la mémoire et la filiation, essentielles à nos yeux, ont été le moteur du projet. Present Perfect est devenu l’histoire d’un individu, puis, avec l’ajout d’une voix off à la première personne qui guiderait le film, de deux individus ; mais c’est aussi notre histoire à toutes les deux et, enfin, une histoire plus universelle de filiation.

 

Florence et Sophie

 

De quoi parlera le documentaire?

Present Perfect parcourt différentes étapes d’un voyage intérieur, dans le temps. Il s’agit d’un travail de mémoire, mais aussi d’amnésie. À travers la rencontre avec le personnage d’Andy naissent chez une jeune femme des réflexions allant de la Genèse et de la naissance de la tragédie aux lignées familiales maudites, en passant par l’espoir d’une liberté possible face à son destin. « Comment vivre avec ses rêves et ses obsessions ? Faut-il se battre contre son destin? Puis-je l’apprivoiser ? Pourrais-je vivre sans passé, sans mémoire et sans nom ? Bref, comment se débrouiller avec la vie, ou plutôt sa vie ? » sont différentes questions que se pose la jeune femme, présente sous la forme d’une voix off à la première personne, et qui apporte un aspect fictionnel au portrait documentaire d’Andy. Elle entretient avec Andy et les images du film un dialogue imaginaire qui articule les scènes entre elles. Plutôt qu’une tentative de regard objectif sur la réalité, la voix off est investie et partiale : elle transforme l’histoire d’Andy en une histoire plus personnelle et à la fois plus universelle. Andy reste toutefois le moteur de ce projet documentaire et nous tenons à ce qu’il existe en tant que tel dans le film. Son parcours et sa personnalité amènent spontanément à réfléchir aux questions de l’héritage et de la fatalité ; tout comme, de notre côté, le besoin inassouvi – le phantasme – de partir, d’aller voir ailleurs.

 

Les Images et le Son 

Le film comporte principalement des images tournées en Grèce, mais aussi des images  d’archives de la famille d’Andy, de son enfance au Brésil, d’une partie de l’enfance de ses enfants en Grèce et en Angleterre, et une séquence de la grand-mère de Florence, ancienne pianiste, jouant fragilement la Valse de Chopin et un extrait du Nocturne de Fauré. Ces thèmes, remixés avec différentes variantes (sons transformés, ralentis, accélérés…) par le compositeur et musicien post rock-électro Ward Dupan, constituent la musique du film. Le tournage en Grèce a eu lieu au mois de mai 2013. Nous avons filmé Andy travaillant ses terres, promenant et nourrissant ses moutons, seul ou aidé par son fils Nick ou son amie Alah, parfois interagissant avec nous. Ses baignades presque quotidiennes dans les sources chaudes. Nous avons également filmé Andy dans sa maison : une vieille grange dont il a fait sa demeure, pleine d’objets, de cadres et de tissus qui exhument les souvenirs, et dans les maisons d’enfance de son père et de sa mère, sur la côté ouest. Enfin, nous avons filmé les animaux (moutons, vaches, souris, grenouilles, mouches et papillons), les paysages alentours, et enregistré différents bruits de la ferme, de jour comme de nuit. Le film sera souvent marqué par des images très claires, parfois surexposées, en référence à l’imaginaire du mythe. Le caractère répétitif est important puisqu’interne à la question de la filiation: le même thème musical reviendra tout au long du film, avec des variantes, ainsi qu’une répétition d’images avec certains motifs obsessionnels.

 

Equipe du film

Réalisation : Florence Peeraer & Sophie Samyn

Musique : Ward Dupan – musique originale à partir d’extraits de la Valse de Chopin et du Nocturne de Fauré joués par Jeanne Heureux

Wardje

Montage : Bram Rabaey

Bram_foto

À quoi servira la collecte ?

Pourquoi avons-nous besoin de votre aide?

Ce projet fait l’objet d'un investissement personnel. Nous faisons ce film en tant que bénévoles mais, pour certaines étapes, il nous semble essentiel de faire appel à des professionnels extérieurs, surtout pour la post-production : musique, montage, mixage… Le montage aura lieu en août.

Les fonds récoltés serviront à subvenir aux frais de :

La production:

Location du matériel (camera, enregistreur audio, micro…), les déplacements, les imprévus…

La post-production:

Montage, mixage son, musique, étalonnage…production des dvd.

 

Production: 

Location matériel : Cameras: Snuffel Hostel: 50 euro

Achat matériel: Micro, disque dur, batteries…:250 euro

Post-production:

Montage: Rénumération: 850 euro

Mixage de son: Rénumeration: 150 euro

Musique: Rénumération: 350 euro

Etalonnage: Rénumération:150 euro

Authoring DVD: 100 euro

Promotion:

Dvd’s, poches, prints: 100 euro

Budget minimum: 2000 euro

 

La somme que nous essayons d’atteindre sur ce site ne représente qu’une partie du budget que nous essayons de réunir, mais elle est indispensable à la réussite du projet.

Nous vous remercions d’avance pour votre soutien !

Thumb_floso
present perfect

Sophie Samyn a étudié les arts du spectacle à l’Université de Gand et fait son stage de fin d’études à Lumière Production (Lunanime Productie), une boîte de production de courts et longs métrages de fiction basée à Gand. Lors d’un échange à Paris – où elle a étudié un semestre à l’Université Paris X – elle a réalisé son premier court métrage de fiction... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
veel succes! x fleur en nina
Thumb_default
Bravo pour ce super projet!
Thumb_default
Hupla, jullie zijn er geraakt met het geld! Veel succes nog met het afwerken van alles wat nog moet gebeuren. Kus, Hannes