Après les clips et les concerts, un EP et un album live, le temps est venu, avec votre soutien, d'enregistrer un album studio tout nouveau !

Large_pp_goes_public

Présentation détaillée du projet

Image-1410330731Image-1410332531        

 

Le Private Pepper band a commencé l'enregistrement des 12 chansons originales de l'album au Studio Le Hameau dans le Perche (1H30 de Paris, après Chartres) le 31 août dernier. G. à dr. : Private Pepper, Seb (drums), Barbara (bass), Leo (keyboards) et Georgy (guitars).

On a eu aussi les visites d'Eric Gracient (guitares lead) et de Thierry Stremler (quelques choeurs).

Et cette semaine du 11 au 13 septembre, Private Pepper retourne au Hameau pour voix et overdubs !

 

 

 

One more concert for the road : le 22 juillet à la Pergola, Ile de de Ré, avec les Kid Proko, Barbara Frigière à la basse, et en special guests David Canard (saxo) et Chaman Jo (chant), tout ça avec le soutien de plusieurs Kissbankers et de la Radio Soleil de Ré.

 

P1080667corJ- 7 :

 

The final countdown ! Mon jingle du matin :-)

 

https://soundcloud.com/eric-dufaure/the-final-countdown-jingle

 

 

C'est ce jeudi 3 juillet à 21h au Très Honoré, un concert détendu avec Yé ! Venez nombreux :-)

 

Tres_honore_picbis

 

 

Voici le premier enregistrement d'une reprise de Private Pepper commandée par un KissBanker, mes chers amis Manuela et Michele: c'est le standard ultime "Stand by me", immortalisé par Ben E. King et reprise par John Lennon, Adriano Feliciano, Johnny et tant d'autres. Enjoy !

 

https://soundcloud.com/eric-dufaure/stand-by-me

 

Une nouvelle visite à WHERE DO YOU GO TO MY LOVELY aujourd'hui !

Cette version est très bonne pour les épaules !

 

https://soundcloud.com/eric-dufaure/where-do-you-go-to-my-lovely

 

UN MESSAGE DE PRIVATE PEPPER !

 

Grâce à une quarantaine de vaillants Kissbankers - amis chers , famille, collègues du métier de la musique, chanteurs et musiciens, web designers, producteurs audiovisuels, sans oublier des anciens camarades d'université !  - on est arrivé à notre objectif en à peine 14 jours.

 

C'est vraiment formidable et ciel, que ça fait pousser des ailes pour la suite !

 

D'ailleurs hier, une rare journée où les KissBankers étaient au repos - pour galvaniser tout le monde, moi le premier, avant de franchir la ligne d'arrivée à portée de vue (mais il restait encore un beau sprint à faire) - j'ai enregistré à la maison une version jingle du standard "Fly me to the moon" que voici :

 

 https://soundcloud.com/eric-dufaure/fly-me-to-the-moon

 

Aujourd'hui on y est sur la lune !

 

Donc comme il nous reste encore 46 jours à passer ensemble à compter du 23 mai, continuez à en parler autour de vous, à vous intéresser à notre projet, à souscrire pour les nouveaux. Et ainsi à emmener le vaisseau spatial encore plus loin, sur Jupiter et Mars, comme dans la chanson !

 

Tout apport supplémentaire va nous aider à faire la promotion du projet : produire un beau clip, travailler avec une équipe de promotion, financer les premiers concerts...Et ça c'est très précieux pour continuer à "pepperiser"  en musique et en douceur les villes et les campagnes :-)

 

Alors mille et uns mercis aux Kissbankers, passés, présents et à venir !

 

Private Pepper, ça peut le faire, with a little help from his friends !

 

https://soundcloud.com/eric-dufaure/with-a-little-help-from-my/

                      

Et un article sympa comme post-scriptum avec encore une nouvelle chanson toute fraîche, mon jingle à moi, composée le 27 mai dans l'enthousiasme ! :-)

 

https://soundcloud.com/eric-dufaure/it-aint-over

 

Phare_de_r__2

 

 

                                                                     ***

 

Après presque deux ans passés à créer et à peaufiner des nouvelles chansons, en concert à Paris, par exemple au "Réservoir" (photo Eric Madelaine),

 

Web-4740

 

ou l'été au Pays Basque, ici au "Blue Cargo" à Ilbaritz,

 

Blue_cargo_2

 

ou au club "la Pergola", à la Couarde-en-Ré,

 

Private_pepper_pergola

 

à enregistrer des démos, jouer dans des soirées et revisiter des standards comme celui-ci (la chanson "Where do you go to my lovely ?", un hit de Peter Sarstedt en 1969),

 

 

Private Pepper est enfin prêt à enregistrer son premier album studio, composé de chansons originales surtout, écrites en Français et en Anglais, reflétant ainsi ses origines hybrides :-).

 

Certes il a pris son temps. En effet il a appris le piano à 7 ans, joué dans son premier groupe à 13 ans,

 

School_band

 

fait ses premiers concerts à 15 ans, écrit ses premières chansons à 16 ans, joué au Casino de Biarritz à 19 ans, avec son pote Alain B. à la batterie, et au Casino de Saint-Jean-de-Luz, chantant les Beatles et Trini Lopez !

 

Casino_biarritz_1967

 

 

Eric_casino_saint-jean_smaller

 

fait son premier voyage aux USA (ici dans l'état du Maine) à 22 ans, poursuivant sa carrière d'animateur musical des plages :-)

 

Maine_eric_

 

puis est retourné aux USA à 25 ans à Boston pour faire un masters en business, mais aussi pour y fonder un club d'étudiants intéressés par une carrière dans les industries du divertissement (la musique d'abord !) et des médias, devenu aujourd'hui le très populaire "Entertainment & Media Club",

 

Eric_harvard_

 

et de retour en Angleterre, il a produit son premier "hit" à 28 ans, la chanson "Reggae for it now" de Bill Lovelady,

 

 

obtenu son premier job dans l'industrie musicale à 29 ans, chez le label anglais Island, embauché pour le représenter aux USA par Chris Blackwell, son mentor dans le métier (ici chez Chris à Miami, une vingtaine d'années plus tard),

 

Blackwell

 

fondé son premier label, Whale Productions, à 30 ans, qui deviendra Cachalot Records, déjà les baleines ! 

 

Img142

et la même année, produit plusieurs enregistrements avec les musiciens des rues de New York, ce qui donna l'album "Stars of the streets", sorti en France chez Egg/Barclay (photo David Gahr),

 

Stars_of_the_streets

 

puis réalisé des enregistrements avec des groupes de rock à New York et Boston, comme cette version vitaminée de "Singing in the rain" (avec sortie européenne chez le label culte "Stiff Records"),

 

 

puis créé la musique de son premier succès comme compositeur à 32 ans (la chanson "Pigalle la Blanche", paroles de Bernard Lavilliers, rencontré à l'occasion de la production d'enregistrements newyorkais pour son album "O Gringo", comme la chanson "Traffic"),

 

Lavillier_pigalle261

 

 

 

et pendant les 3 prochaines années, il a sorti plusieurs albums d'artistes ou groupes newyorkais sur Cachalot Records, comme Robert Derby, Ian North, Die Hausfrauen, les Comateens et les Swollen Monkeys, ou Personal Effects, groupe de Rochester N.Y. Il a également signé un accord avec le label anglais Cherry Red pour sortir aux USA l'album de Thomas Leer et celui du groupe funk rock Medium Medium, dont le redoutable titre "Hungry so angry" a saccagé les dance-floors estudiantins,

 

 

et après un voyage à Berlin, il a sorti aux USA sur Cachalot Records la compilation "Deutschland Deutschland" de la Deutsche Neue Welle, le mouvement rock-électro-punk émergent en Allemagne avec entre autres les groupes Der Plan, Die Doraus und die Marinas, Palais Schaumburg et Einstürzende Neubauten...et dans la foulée il a produit des titres club-friendly comme "Your turn to run" avec l'un des artistes, le collectif féminin berlinois "Malaria", 

 

 

et organisé une mini-tournée aux USA avec un concert mémorable au Studio 54 avec Nina Hagen,

 

Studio_54

 

et, suite à de nombreux allers-retours New York-Paris, décidé qu'il était temps que les Américains découvrent la naissance d'un rock "Made in France" de qualité, en rassemblant et sortant aux USA un disque compilation (avec Taxi Girl, Marquis de Sade, Lavilliers, Chagrin d'Amour, Sapho, Etienne Daho, les Civils, Charlélie Couture, Kas Product....),

 

Made_in_france

 

avec concert de lancement mémorable au club Danceteria, où s'illustrèrent Etienne Daho et Sapho,

 

Daho_cor

 

et comme cadeau d'adieu à New York, il produit en 1984 "Shake your molecules" du duo franco-américain Soma Holiday, avec un son ancré dans l'ambiance de l'époque, qui a encore la faveur des DJs américains et européens aujourd'hui...

 

 

Mais il a fallu encore 3 décennies, quelques belles aventures à la Sacem (où il s'occupait de la communication, puis des relations avec les membres, auteurs et éditeurs et de l'action professionelle)....ici avec Lavilliers et les Rita à un festival du clip...

 

Rita_lavilliers

 

et là avec quelques fortes personnalités des médias pour la production et la coordination d'un bel événement multimedia (Le Nouvel Obs, France Inter, France 2) avec un classement célébrant les "40 ans du 45 tours",

 

45_tours

 

...et une autre belle aventure chez l'éditeur EMI Publishing France, où il fait le plein de belles et riches rencontres musicales et humaines, comme avec le grand Youssou N'Dour,

 

_0051_youssou-eric-nov.-1999.bmp

 

Lénine, rockeur brésilien, sensible et subtil,

 

_0013_dario-lenine-eric-june-00.bmp

 

le magnifique Roger Hodgson, "la voix" de Supertramp,

 

_0047_roger-hodgson-eric-may-1999.bmp

 

les good "bad boys" de NTM,

 

_0019_ed-et-ntm-dec.-1998.bmp

 

Noa, la magistrale chanteuse israélienne,

 

_0041_noa-and-eric-tel-aviv-oct-1998.bmp

 

la pétillante Mademoiselle Lio avec qui Cuba a été visité et Prévert revisité,

 

Lio2

 

l'immense Etienne Roda-Gil,

 

Roda

 

le "mélancolique et lucide" Jean Fauque,

 

Jean_fauque

 

le rayonnant Pierpoljak,

 

Ppj

 

le symphonique et classieux Monsieur Sheller,

 

William_sheller

 

le novateur et nostalgique DJ Saint-Germain,

 

Saint_germain

 

et bien d'autres encore...Flor del Fango, Michel Polnareff, Faf Larage, Intik, Ceux qui marchent debout, Richard Bona, Mino Cinelu, Nina Morato, Philippe Bruguière, Nilda Fernandez, Seta Touré, Shaman Vibes, Manu Lanvin, Francis Basset, Cristine Lidon, Melville, Indochine, Yannick, Eiffel, Claire Diterzi...

 

Puis en 2001, c'est le départ d'EMI et la création du label Beluga (encore une baleine !) - avec quelques belles fulgurances : l'album "Irma la Douce" avec Jerôme Savary et Clotilde Courau, la musique de "Iris" de Philippe Découflé en CD avec Claire Diterzi, Isabelle Georges et Frédérik Steenbrink pour un bel hommage à Judy Garland, Lio qui rechante Prévert, Les Martine City Queen et deux beaux projets tournés vers l'Asie : l'Inde avec Pascal of Bollywood,

 

 

et le Japon avec Tomuya, grand amateur de chanson française, ici en duo avec le fidèle ami Bernard...

 

 

sans oublier le projet encyclopédique de livre-disque élaboré à partir d'une série d'articles du journal "le Monde" sur "les Tubes de l'été", préfacé par Pierre Lescure, avec soirée de lancement au Gibus où le futur Private Pepper commençait peut-être à songer à sa reconversion en chanteur, au moins pour un soir (ici sur scène avec Bill "Elvis" Looking),

 

Gibus

 

Et encore quelques belles rencontres musicales et humaines, avec en particulier deux duos, les sénonais Blue Garden et les franco-sénégalais YÉ, et tout récemment avec la chanteuse Margaux Simone.

 

Mais il a tout de même fallu un accident de la vie en 2010 pour vraiment se remettre à chanter, faire des clips et accoucher de nouvelles chansons assez fortes pour oser enregistrer tout un album un jour, en enfilant les habits de Private Pepper pour de vrai, nom choisi en hommage aux Beatles qu'il a toujours adoré jouer et qu'il avait célébrés lors d'une soirée concert mémorable dans le Sud-Ouest (Arcangues) en 1997, avec quelques special guests :-)

 

Arcangues

 

Ainsi, dans son centre de rééducation, où pendant un an il n'avait pas grand chose à faire autre que d'enchaîner les exercices, manger et dormir, Private Pepper a tourné son premier clip live sur une chanson des Rolling Stones ("You can't always get what you want"). C'était un peu sur le fil du rasoir, mais en adéquation avec son état !

 

 

Puis ont suivi deux autres vidéos, dont celle-ci, sur une chanson originale  "On plonge et l'on s'adapte", racontant son vécu, et filmée in situ avec "patients, danseurs, sportifs, soignants"....

 

 

Pendant ces longues journées où le sommeil prime en général, il s'est souvenu d'une belle chanson des Beatles, interprétée par John Lennon, et il en a enregistré une version en cachette sur sa tablette :

 

"I'm only sleeping" (Lennon McCartney) by Private Pepper

 

Pour Private Pepper, le moment de créer et de se lancer, c'est donc aujourd'hui. En anglais, on l'appellerait un "late-bloomer", ce qui veut dire une "plante à floraison tardive". Mais l'important n'est-il pas de fleurir, quels que soient l'âge, le lieu, l'époque, les origines ?

 

Entouré d'une joyeuse bande de musiciens, tous venus d'une île (les Antilles, l’île Maurice et l’île de Ré), Private Pepper va entrer prochainement en studio quelque part en France. Pour accoucher de ces belles mélodies entêtantes qui l'empêchent parfois de dormir. Sans oublier la présence de quelques featurings surprise.

 

Il sera question de voyages ("Ma Chine"), de rééducation ("Ma kiné"), d'enfance au Pays Basque ("Collé à mes Basques"), de nostalgie musicale ("Back in 1964"), d'amour ("I know a place"), de vacances ("La fille en Ré"), de fêtes ("Let's Party" dont voici une version live au Réservoir)...

 

 

....avec quelques d'autres compositions en gestation ou qui ont déjà eu leur baptême de feu.

 

Pour terminer en fanfare, voici un nouveau clip tourné récemment par Private Pepper avec Amaury Voslion à la réalisation, le rappeur Abass Abass en featuring, et quelques acteurs que vous reconnaîtrez peut-être. C'est la chanson 'WHY",  version originale anglaise de "Pigalle la Blanche" (voir ci-dessus), musique Private Pepper, paroles Tony Hambro :

 

 

La sortie de l'album de Private Pepper est prévue pour fin 2014.

À quoi servira la collecte ?

Le budget de production de l'album, pour travailler dans de bonnes conditions, est le suivant :

 

Enregistrements et mixes :                                                            13.000 euros

Salaires artistes, musiciens, réalisateur et ingénieur :                 9.000 euros

Mastering et pochette :                                                                     2.000 euros

soit un TOTAL de                                                                             24.000 euros

 

L'objectif de la collecte auprès des KissBankers chéris est de réunir 8.000 euros. Le complément du budget (environ les deux tiers, après frais de collecte) sera apporté par Private Pepper et sa "petite entreprise" Beluga, avec également un soutien précieux du FCM, organisme qui aide les productions. 

 

Si on collecte plus de 8.000 euros grâce à votre générosité, ou à serrer encore le budget prévisionnel, le surplus servira à alléger le financement d'un nouveau vidéoclip et de la promotion du projet (équipe promo, concerts etc.)..

 

Alors à vos tire-lires, chers camarades ! Toute contribution, du symbolique à l'offre publique d'achat de Private Pepper :-), du Marsouin à la Baleine Bleue, sera utile et vraiment appréciée !

 

Comme il est souligné dans la présentation, les dessous comptent beaucoup pour que le surfeur puisse prendre la plus belle des vagues :-)

 

Thumb_photo_le_bois_avatar_pp
Private Pepper 1

D'origine franco-américano-irlandaise, Private Pepper, est un incorrigible touche-à-tout des métiers de la musique, en Europe, en Amérique, et même en Asie et en Afrique : réalisateur, producteur, directeur artistique, manager, communicateur, musicien, auteur, compositeur et à l'occasion...interprète ! Cette “vocation” – en dehors des fêtes entre amis... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Objectif Lune d(-_-)b !
Thumb_photo_le_bois_avatar_pp
Yeah Georgy !
Thumb_default
Ben voilà, moi aussi je vais avoir le droit de commander une reprise !