Participez au Projet AKPÉ ! Projet collaboratif d'architecture en terre et en bois, pour pérenniser une école primaire à Gblainvié, au Togo

Large_vignette-1433114572-1433114605-1433114611

Présentation détaillée du projet

 

 

L’association d’étudiants architectes AKPÉ retourne au Togo pour mener à bien son projet pilote: Étudiants togolais, acteurs locaux et nous-mêmes allons pérenniser et agrandir une école primaire, en s’interrogeant ensemble sur une architecture plus durable.

 

Pour faire un don, les étapes à suivre sont en bas de la page "Comment nous donner un coup de pouce ?".

 

 

 

Origine_du_projet-1433106455

 

 

 

Dsc_0193-1433109538

 

 

Nous sommes déjà partis un mois au Togo, durant l'été 2013, avec l’association Togolaise «Village Planétaire », dans le cadre d’un chantier solidaire. Le but était la construction d'une salle de classe, la dernière d'une école de six classes. Chaque année avant nous, une salle avait été construite. Cette nouvelle école est donc en dur, légèrement surélevée pour protéger des serpents et des scorpions. La charpente est en bois, recouverte de plaques de tôle. Les murs pignons sont composés de briques en sable et ciment, tassées par nous-mêmes, séchées au soleil puis assemblées avec du mortier. Ils sont enduits d’un mélange de sable, de terre, de ciment et d’eau.

 

 

Iimg_1238-1433109089

 

 

Pour comprendre les conditions de travail, il faut savoir que le mélange du béton et de l’enduit se fait à même le sol, à la pelle. Les coffrages sont constitués de bouts de bois divers cloués entre eux et solidifiés avec des serre joints. Les dosages se font “à la brouette” et, le chantier se faisant sans eau courante et sans électricité, le défi est de taille…

 

 

P1020960_copie-1433109351

 

 

Pour nous, étudiants en architecture, cette expérience fut aussi formatrice que passionnante. La proximité avec les matériaux, leurs aléas, l’entendement de la matière, de ses comportements, obligent à revoir notre manière de construire.

 

 

P1020917_copie-1433109280

 

 

Malheureusement, 7 ans après la construction des deux premières salles, celles-ci sont inutilisables. Les murs fissurent et le toit menace les occupants. Selon nous, ces problèmes sont évidemment dus à une mise en oeuvre insatisfaisante, à une irrégularité des compositions du béton, des poteaux désaxés, des contraintes de pluie et de vent négligées… Nous ne pouvons pas changer les conditions du chantier mais nous pouvons réfléchir à des techniques constructives qui ne nécessitent pas autant de soin et de précision. Les deux salles seront donc réhabilitées, dotées d'une nouvelle structure en bois, et d'une nouvelle charpente soutenant un toit de chaume. Enfin, contrairement à la construction d'origine, elles seront contreventées, ce qui est essentiel pour la rigidité de la structure. Des claustras (brises soleil) en briques de terre compressées seront installées sur toutes les classes, afin de protéger les élèves du soleil.

 

Axo_apres-1433112950

 

Aujourd’hui, les techniques utilisées dans les milieux ruraux se veulent modernes, mais ne sont pas adaptées aux conditions de mise en oeuvre, précaires, ce qui n’assure pas la pérennité des constructions.

 

 

Mais_qui_sommes_nous-1433107077

 

 

 

Pr_sentation-1433112562

 

 

 

Notre_projet-1433107239

 

En collaboration avec l’association togolaise « Village Planétaire », et les étudiants en architecture de l’EAMAU (l’école d’architecture de Lomé), nous menons une réflexion sur une architecture alternative, qui serait adaptée aux moyens de construction disponibles.

L’architecture togolaise est riche d’histoire et de traditions. Elle se compose de terre, de bois et de paille. Autant de matériaux biodégradables, gratuits et abondants dont certains artisans connaissent encore les secrets. Mais ceux-ci souffrent d’une image dépassée et sont relégués au profit de matériaux importés comme le ciment et la tôle. Le savoir-faire artisanal et architectural togolais est en voie de disparition, laissant place au modernisme du béton.

Notre démarche est de mobiliser les acteurs locaux de la construction (maçons, charpentiers, artisans, spécialistes de la terre, étudiants) afin d’élaborer une architecture hybride qui soit pérenne, écologique et économique.

 

 

Lesacteursduprojet-1433107115

 

 

 

 

Acteurs-1433113926

 

 

Dès les premières esquisses du projet, nous y avons intégré les besoins des élèves, les retours que nous avons eus sur l’utilisation des classes. Depuis, nous communiquons régulièrement notre avancement avec les volontaires locaux. Sur place, des étudiants de l’EAMAU (l’école d’architecture de Lomé) seront invités à participer, discuter, et apporter leurs connaissances et leur savoir-faire à la conception et la construction du projet. La présence d’étudiants et de volontaires togolais est essentielle, afin que ce projet soit en harmonie avec la culture constructive locale.

 

 

Premieremission-1433107329

 

 

La présente collecte servira à remplir cette première mission, durant le mois d’août 2015. En raison de nos stages respectifs, nous ne pouvons partir que trois semaines. L’intensité du travail, la synchronisation et l’efficacité sont donc de mise. Les préparatifs sont en cours, les objectifs à atteindre en terme de connaissances, d’organisation et de contacts sont fixés, afin que tout se déroule au mieux sur place.

 

Consolider les deux premières salles de classe pour que les élèves puissent les réutiliser au plus vite: reconstruire une charpente solide, en bois, qui reposera sur des poteaux (troncs d’arbres) en teck. La couverture sera en chaume (ressource locale et bon marché). Le travail sur les liaisons entre les éléments de la charpente sera capital.

Faire un état des lieux des quatre autres salles pour savoir si une amélioration, une consolidation ou un contreventement est nécessaire.

Avoir un retour sur l’utilisation de ces salles, leurs avantages, leurs inconvénients.

Faire un prototype de construction en terre pour la deuxième mission : nous utiliserons une technique locale, la bauge, réalisée avec de la terre crue.

 

 

Deuxieme_mission-1433107344

 

 

Si la première phase est concluante nous reconduirons le chantier l’été suivant, en 2016. Il s’agira alors de pérenniser les quatre autres salles de classe et de mener un projet de plus large envergure pour l’école. Nous souhaitons la doter d’une salle pour les professeurs (actuellement les instituteurs transportent tous les documents chaque jour de leur maison à l’école), d’une cour ombragée pour les enfants et de toilettes sèches (aujourd’hui de nombreux problèmes de santé dus aux conditions rurales de défection et d’hygiène).

 

 

Une fois ces deux premières missions menées à bien, nous espérons que l'association pourra alors envisager des projets de plus ample envergure. Nous serons alors tous diplômés d'architecture, et aurons des connaissances et des expériences que nous pourront mettre à profit pour continuer à soutenir les architectures locales et écologiques, au Togo ou ailleurs. 

 

 

 

 

 

 

À quoi servira la collecte ?

Budget-1433107430

 

 

Ic_nes_d_pense-1433109968

 

 

Les matériaux de construction : 1300 euros

Les matériaux utilisés seront au maximum des matériaux biosourcés (produits par la nature et biodégradables) comme le bois, la terre crue, le sable… Du ciment reste nécessaire pour renforcer les murs effrités et le sol abîmé

 

La location de matériel : 400 euros

 

Les artisans : 1000 euros

Pour les charpentiers, les artisans de la terre et les maçons

 

Préparatifs : 3x100 = 300 euros

Vaccinations, médicaments, trousse de secours, aide pour le visa...

 

Transport : 3x500 = 1500 euros

Cela représente 50% du prix des billets d’avion

 

 

Notre budget s’élève donc à 5040 euros.

L’argent récolté grâce aux ventes de tee shirts, à la soirée de lancement et aux ventes de chocolat pour Pâques, nous avons récolté environ 900 euros. Nous avons donc encore besoin d'environ 4100 euros.

 

Frais KissKissBankBank

Cela représente 8% de l’argent récolté

 

C’est pourquoi notre demande s’élève à 4500 euros.

 

Si la collecte dépasse cette somme, cela nous permettra de doter l'intégralité des salles de classe de claustras en briques ajourées. Le surplus nous permettra également d'organiser les évènements de l'année prochaine, qui serviront à la communication du projet et à la récolte de fonds. Nous prévoyons entre autres de réitérer la soirée à l'Abattoir, ainsi qu'une soirée de plus large envergure ! Menu africain au programme !

 

 

Comment nous donner un coup de pouce ?

 

1) Cliquez avec le clic droit sur "Soutenir le projet", en haut à droite, dans l'encadré bleu. Rentrez, en chiffres, le montant de votre contribution, à côté de la case “*Montant (€)”, puis, en dessous, choisissez votre contrepartie en cochant la case correspondante. Vous avez droit à une contrepartie égale ou inférieure à la somme donnée (vous pouvez donner 50 et prendre la contrepartie à 50, à 30, à 15, à 5 ou pas de contrepartie). Puis cliquez sur Valider, en haut à droite, dans l’encadré bleu.

 

Vous être sur la page “Se connecter”.

Si vous avez déjà un compte KissKissBankBank, rentrez votre identifiant et mot de passe.

Si vous êtes nouveau sur le site, cliquez sur “Créez mon compte”. Remplissez ensuite tout les champs (nom, prénom, pseudonyme pour le site etc..) et cocher la case pour accepter les conditions générales d’utilisation du site, puis validez.

 

Vous êtes maintenant connecté. Vous devez renseigner vos coordonnés afin de recevoir les contreparties choisies auparavant. En bas de cette page, cliquez sur votre moyen de paiement (Visa, Mastercard, Maestro..), et renseignez vos coordonnées bancaires.

Le paiement est sécurisé.

 

2) Vous pouvez également envoyer le lien suivant à vos amis, par mail, par sms, le partager sur facebook ou tout autre réseau social ! Il faut diffuser et partager ce projet au maximum ! C'est par le bouche à oreille que nous y arriverons et sans votre aide cela ne pourrait pas être possible.

Voici le lien de cette page: http://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/projet-akpe-une-ecole-pour-gblainvie-togo-chantier-solidaire

 

 

Merci infiniment pour avoir pris le temps de nous lire et de nous soutenir !

A très bientôt,

Clara, Caroline et Hippolyte

 

 

 

Togoimg-1433109493

 

 

Merciatous-1433109625

 

 

 

Akpé: "Merci" en langue evhé, le dialecte de la région de Gblainvié.

Thumb_design_2_monochrome-01-1433116313
Association Akpé

AKPE est une association créée début 2015 par des étudiants en Architecture à l'INSA de Strasbourg (ex-ENSAIS) dont Hippolyte Sapin en tant que Président, Caroline Moroni en tant que Secrétaire et Clara Chabaud en tant que Trésorière. A but non lucratif, nous avons pour objectif d'accompagner l'association togolaise "Village Planétaire" dans sa démarche... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Objectif atteint et dépasser. Bravo! Quelle est la suite?
Thumb_default
Beau projet, je vous souhaite une belle réussite ! Avec tout mon soutien.
Thumb_default
Bravo pour votre projet !