Le Groupe Apache a besoin de vos dons. Déleste ta bourse visage pâle. HUG

Large_projetmoliere-1423677482

Présentation détaillée du projet

Durée estimée : 4h   Création prévue le 27 février 2015 à la Manufacture atlantique (Bordeaux)   Tout public.   Distribution: Mathieu Barché, Inés Cassigneul, Lucas Chemel, Giulia Deline, Zoé Gauchet, Jules Sagot.   Mise en scène: Yacine Sif El Islam.  Groupe Apache - Timeline Photos | Facebook

Il y a un Homme qui traverse les trois pièces de Molière: LE MISANTHROPE, DON JUAN, TARTUFFE. Un homme qui déteste la société, un homme contre, mais non dénué d'éspoir, animé d'une quête de changement, mu par un idéal de pureté.

Poussé à l’excès par une déception amoureuse, jusqu’à la nausée, discrédité et haï de cet homme amoureux déçu de l’humanité paradera contre la mort, sombrera dans la folie et la surconsommation, pour finir par basculer du pessimisme radical à la collaboration. Nous avons le projet à travers ce montage de textes de Molière issus de ces trois pièces de construire le parcours de cet homme.

Inesapache-1423327480

  Montés dans la continuité : Le Misanthrope-Don Juan- Tartuffe, tracent ce parcours du doute à la collaboration.     A propos du projet     Molière fait partie de notre culture commune. Nous essaierons pourtant d’aborder ses pièces autrement qu’à travers les fausses évidences souvent associées aux classiques de notre patrimoine culturel .    Nous avons tous une certaine représentation préétablie du théâtre de Molière et de ses personnages, issue de la tradition.  C’est donc d’abord autour d’une table que nous avons commencé à travailler pour voir ce qu’était réellement le texte ; nous l’avons lu pour ce qu’il était avec ce que nous étions, en nous l’adressant sans véritablement le jouer. Ensemble, nous avons découvert l’incroyable violence du texte. Et la langue de Molière (qu’elle soit en prose ou en Alexandrin), vient renforcer la confrontation entre les personnages.    Ce long travail nous a permis de mettre à jour les discours qui font la pièce, qui sont la pièce et de déjouer l’horizon d’attente du spectateur en plaçant cet Alceste Misanthrope, qui devient un Don Juan puis un Tartuffe, au centre de tout. Il est important pour le groupe de  faire émerger la force des discours exposés et la violence de leur confrontation. Ainsi, tout notre travail s’est axé sur la représentation de ces discours, sur la façon la plus pure de les faire entendre et de les mettre en confrontation.    A notre sortie de l’ESTBA, nous avons créé la première partie de ce spectacle, le Misanthrope, à l’automne 2013 au Footsbarn en Auvergne. Dans ce premier cycle de travail, ce qui nous a semblé fonder la parole et le rapport au monde dans le Misanthrope c’est l’amour.     Il s’agit ici d’ausculter les rapports amoureux d’une bande de jeunes gens qui pourrait être nous et qui parfois l’était. Ces différents rapports à l’Amour questionnent notre rapport au monde en nous posant des ques  tions concrètes, sur la sincérité, l’acceptation et l’affirmation de soi. Même si nous n’avons pas de réponses à toutes ces questions nous sommes persuadés qu’elles méritent d’être posées.    Et être posées concrètement à des gens !      Le projet et le spectateur :      Le public s’est imposé comme un acteur nécessaire de la représentation.   De cette nécessité s’est imposé l’idée de travailler dans l’optique que le spectateur n’ait pas à s’identifier à ce qu’il voit mais bien plus de faire en sorte qu’il puisse se substituer mentalement aux acteurs/personnages dans les situations qu’ils vivent.   C’est pourquoi nous travaillons, d’une part sur l’exposition brute de ces discours et d’autre part sur la  confrontation de ces discours à une fiction, l’histoire de ces jeunes gens : eux-nous. La fiction, confrontée à un principe de réalité.    A défaut de trouver une réponse, le spectateur pourra toujours se demander : « Qu’est ce que je ferais moi à sa place ? »   Tous les personnages expriment une part de vérité.
Nous devons tenter de nous en saisir pour rendre vivante la complexité́ de l’humain et du monde. Giuliaapache-1423327426

 

À quoi servira la collecte ?

 

matériel son : 600€ matériel lumière : 300€ Costumes : 300€ Décor : 500€  Droits d'auteur : 150€ Communication : 150€ 

Thumb_sans_titre-1432486335
jules21

"Grady de la manche" sera réalisé par Aelred Leplat et Jules Sagot avec Yann Joël Collin et Eric Louis.

Derniers commentaires

Thumb_default
Bravo Giulia, Inès, Zoé, Jules, Lucas, Mathieu and Yacine! You did it and with panache!
Thumb_default
bisous bisous les gens (surtout au petit chemel !)
Thumb_default
Merci de nous régaler de la langue de Molière les Apaches ;) Longue vie !