Soutenez un projet de solidarité internationale mis en place par 5 étudiantes en psychomotricité de l’association KARAVAN. Nous voulons instaurer une correspondance entre une école française et une école népalaise par l’intermédiaire d’activité d’art plastique, cuisine, rythme, et d’échange de lettres des enfants pour un échange culturel.

Large_projet_n_pal

The project

Nous avons décidé de réaliser un projet au Népal, il est enclavé par deux grandes nations que sont la Chine et L’inde. Le Népal est l’un des pays les plus diversifiés du monde. C’est un pays multiculturel fortement enraciné dans ses traditions.

Nous sommes très motivées par la découverte de la culture Népalaise, de ses valeurs locales et de ses habitants. Cela nous permettra d’acquérir un enrichissement personnel au sein de cet échange bilatéral. Nous serons accueillies par un orphelinat et avons prévu une multitude d’activités afin de faire connaissance, d’échanger, et de s’ouvrir à cette culture différente.

Le projet Népal est un projet de solidarité internationale qui vise à développer un échange interculturel entre deux pays : la France et le Népal dont l’objectif du projet est la mise en place de l’échange scolaire et culturel. Pour cela, nous allons partir dans un orphelinat à Katmandou composé d’une dizaine d’enfants.

Nous organisons une correspondance entre l’école française de Nonac (16) et l’école où étudient les orphelins afin de leur faire découvrir les différences entre les deux cultures grâce à différents ateliers artistiques semblables entre les deux écoles.

Nous proposerons aux enfants hébergés dans l’orphelinat CEN diverses activités telles que des ateliers culinaires, de relaxation, de rythmes, une initiation à quelques mots de la langue française… Nous aimerions également créer avec eux un jeu de société basé sur les cultures française et  népalaise.


L’orphelinat de Katmandou, fait partie d’un des établissements de l’association CEN (Child Environment Nepal) dont le président avec qui nous avons pris contact est M. Sagar Pandey. CEN a été créé pour améliorer le bien-être des enfants et de leurs communautés dans les régions rurales du Népal, en particuliers de ceux qui ont été victimes de la violence politique.

Nous avons contacté une école française en Charente, à Nonac plus précisément. Pour la correspondance avec l’orphelinat, nous avons trouvé que l’idée de prendre une petite école était plus adaptée par rapport aux nombres d’enfants et cela sera plus enrichissant de travailler dans une école rurale pour vraiment instaurer un échange culturel avec l’orphelinat.



 

Une partie de notre groupe part cette année : du 27 mai au 19 juin 2011, et une autre partie part l'année prochaine pour continuer cette échange sur un long terme.

Qui suis-je ?

 

Nous sommes cinq étudiantes en 1ière année de psychomotricité à Bordeaux 2:

- Marielle Beau

- Fanny Thomas

- Amandine Goumard

- Anne Lasserre

- Delphine Marchal


L’idée de monter un projet de Solidarité Internationale nous vient d’étudiantes de seconde année qui sont parties au Pérou l’année dernière. Elles nous ont présenté leur projet et nous avons trouvé cette action intéressante.

Nous sommes donc devenues membres de l’Association Karavan qui nous épaule dans notre démarche. C’est une association étudiante multidisciplinaire orientée vers l’étranger et les échanges culturels. Ses actions sont centrées autour de 4 pôles:

- l’accueil des étudiants étrangers Erasmus et Mundus

- la solidarité locale notamment à travers les maraudes,

- la solidarité internationale

- l’éducation à la citoyenneté et à la solidarité par les « repas insolents »


 Afin de mener à terme ce projet il est obligatoire d’être initié à la Solidarité Internationale. En effet nous avons participé a une formation « d’accompagnement aux projets de jeunes et de solidarité internationale » dirigé par l‘Association Cool‘eurs du Monde dont l’objectif est :

- le renforcement des capacités par la formation des responsables associatifs et des acteurs jeunesses investis dans des actions de solidarité internationale.

- l’éducation a la citoyenneté internationale dans une dynamique de développement durable.

Why fund it?

Les fonds collectés serviront à l'achat de matériel pour les activités, ainsi que les restitutions au niveau de l'école népalaise, française ainsi que dans le village charentais où se trouve l'école française et pour les retombées au niveau des étudiants de Bordeaux.

 

Les fonds vont permettre aussi d'instaurer une continuité dans notre projet. Une partie de notre groupe part cette année et une autre l'année prochaine. Notre projet est basée sur deux années, mais nous voudrions qu'il perdure plus longtemps.