Partez à la rencontre du grand hapalémur en nous aidant à financer notre expo photo lors du 18è Festival de Montier-en-Der.

Large_cover_kiss-1408796286

Présentation détaillée du projet

Le projet

Dans un monde où la nature recule sur tous les fronts face aux activités humaines, il est des histoires qui redonnent un peu d'espoir. François-Gilles Grandin et moi-même avons accompagné à plusieurs reprises une association qui se bat pour protéger le grand hapalémur, un lémurien extrêmement rare et menacé sur l'île de Madagascar.

 

 

Considéré comme disparu, puis redécouvert avant d'être de nouveau au bord de l'extinction, il est aujourd'hui le symbole d'une certaine réussite où peu de moyens et surtout beaucoup de détermination ont permis d'infléchir le cours de son existence.    

 

En tant que photographe nous avons souhaité faire connaître plus largement le sort de ce petit lémurien et c'est dans ce sens que nous est venu l'idée d'une exposition photo. Nous avons donc présenté un dossier et avons été sélectionnés pour le prochain Festival de photographie animalière et de nature de Montier-en-Der. Ce festival a lieu chaque mois de novembre dans l'Aube et c'est l'une des manifestations majeures en Europe dans ce domaine avec plus de 40000 visiteurs à chaque édition. Bénéficier d'une telle opportunité est déjà une réussite pour le projet mais comme nous souhaitions aussi un projet durable dans le temps, nous avons donc décidé, à l'issue du festival, de faire don de l'exposition à l'association Helpsimus qui travaille pour la sauvegarde du grand hapalémur. Cette dernière pourra donc l'utiliser à sa guise pendant toute ses opérations de sensibilisation, tout en préservant ses ressources pour les financements de terrain à Madagascar.  

 

En participant au projet, vous aidez donc une exposition à voir le jour mais vous contribuez aussi directement et concrètement à la protection de ce lémurien sur le terrain ! Votre geste sera ainsi doublement utile et apprécié :)

 

Une des écoles construites par le projet in situ pour aider les populations.  

 

Prolemur simus, une espèce en sursis

Autrefois largement présent sur l’île de Madagascar, le grand hapalémur (Prolemur simus) fut considéré comme disparu pendant la majeure partie du XXe siècle. C’est seulement vers la fin des années 1980 que quelques observations directes permirent de confirmer sa présence dans l’Est de Madagascar. Toutefois en 2008, en dépit des actions entreprises sur place et de la constitution d’un programme d’élevage de sauvegarde, les spécialistes évaluent les effectifs à moins d'une centaine d'individus et prévoient son extinction définitive dans les 10 ans à suivre.

 

Sous l’impulsion du programme d’élevage européen puis d’une association dédiée (Helpsimus), un programme de suivi scientifique de l’espèce voit alors le jour. Parallèlement, des actions de développement en faveur des communautés locales, et notamment en matière d’éducation, sont lancées. Rapidement, ces initiatives permettent d’améliorer très sensiblement le statut de ce petit lémurien.

 

En 2012, le grand hapalémur quitte la liste des 25 primates les plus menacés au monde tandis que les dernières estimations font état d’une population globale regroupant environ 600 individus ! Un beau succès pour le programme de conservation et l'association mais qui ne doit pas faire oublier les nombreuses menaces qui pèsent toujours sur sa survie à long terme : la destruction de son habitat, la fragmentation de sa population et la multiplication des pressions anthropiques restent autant de défis à relever pour l’avenir.

 

L’exposition photographique « Prolemur simus, ce lémurien que l’on croyait perdu » propose aux visiteurs une rencontre avec ce lémurien rare et méconnu, dont l’histoire porte un vrai message d’espoir en matière de préservation des espèces et des milieux.

 

 

 

 

Elle comprendra :

- 15 photographies de grand hapalémur et de son environnement (format unique : dibond 60x90 cm),

- 1 support présentant l'exposition et les photographes,

- 2 supports rappelant les actions de conservation en faveur de l'espèce,

- 1 écran diffusant un film HD d'une dizaine de minutes tourné à Madagascar, au coeur de l'habitat du grand hapalémur.

 

 

Actuellement  le festival n'a pas encore totalement arrêté la disposition des espaces d'expositions mais voici le projet actuel qui s'étend sur un linéaire de 22M et prendra place à l'intérieur du COSEC.

 

 

À quoi servira la collecte ?

Le projet initial prévoyait une réalisation sous cadre mais pour une meilleure durabilité des supports, nous avons finalement opté pour un support Dibond (qui est un support rigide composite/aluminium) avec une plastification satinée du tirage pour la protection. Cela implique un surcoût important sur le projet initial, d'ou l'idée de cette collecte qui servira à combler en partie cette différence. Le complément restant à notre charge.

Si nous parvenons à collecter notre objectif, c'est à dire 1000 €, cela nous permettra de financer 1/3 de l’exposition dont le montant global (réalisation des visuels, transports et hébergement) s'élève à 3000 euros.

 

- 15 tirages 60x90cm contrecollés Dibond : 1700 €

- 1 support de présentation de l’exposition : 100€

- 2 supports rappelant les actions de conservation en faveur de l'espèce : 200 €

- Équipement TV : 200 €

- Déplacement, hébergement & nourriture pour la semaine : 800 €    

Thumb_avatar-1408799976
Sébastien Meys

Deux photographes de talent se sont associés autour de ce projet : François-Gilles Grandin : Photographe naturaliste au Muséum national d’Histoire naturelle depuis 1997, il s’est rendu plusieurs fois à Madagascar et a ramené de nombreuses images inédites des grands hapalémurs redécouverts puis des actions de terrain menées par l’association Helpsimus... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Bravo à vous pour ce beau projet !
Thumb_default
Je vous souhaite une exposition riche en échanges en espérant que vous pourrez mobiliser un maximum de monde à cette superbe cause qui concilie les besoins des hommes et des animaux en bonne intelligence !