Armée de fils et d'aiguilles, je vous présente Prolifération, un livre qui réunit mes derniers travaux...

Large_couv

The project

"PROLIFERATION" IMPRESSION D'UN LIVRE D'ARTISTE

 

Suite au prix de la Mairie de Paris du Festival Ici et Demain que j'ai remporté cette année, j'ai décidé de réaliser un livre d'artiste avec les créations présentées pour ce prix.

 

Durant l'exposition organisée par la Mairie de Paris et le festival, une critique d'art m'a écrit un très beau texte. C'est à ce moment que j'ai eu envie de faire un livre qui présenterait mes travaux en même temps que le texte.

 

 

Trois créations, un projet :

 

Le projet Prolifération est né avec le désir de parler de la banlieue, cette banlieue dans laquelle j'ai grandi et qui m'a marquée, que je le veuille ou non. Venir de banlieue c'est toujours avoir une étiquette collée dans le dos, c'est un langage formaté par les échos de la télévision, c'est une vision d'un territoire qui semble nous diminuer. En décidant d'en parler, et de travailler dessus, j'essaie de pointer les mécanismes à l’œuvre dans notre perception de ces territoires en espérant déjouer les poncifs dont ils sont affublés.

 

 

LABANLIEUEVOUSAIME

 

Banlieue01Banlieue3Banlieue2

 

Reprenant les mots utilisés par les médias durant les émeutes de 2005, je les utilise comme des caches, des grilles, des trous, pour montrer les images de ces émeutes qui ont marqué les esprits.

 

 

Prolifération I

02

 

0911

 

En cherchant à me documenter sur la question de la délinquance juvénile (toujours suite aux émeutes de 2005), je suis tombée sur ces cartes éditées par l’État datant des années 1960 et qui présentent les chiffres de cette délinquance. C'est à ce moment que j'ai commencé à travailler avec la couture pour souligner les interprétations, elles-mêmes parfois insidieuses et agressives, faites par l’État sur l'avancée de la délinquance juvénile sur le territoire.

 

 

Prolifération II

 

Img_008

 

En continuant de remonter dans l'histoire de l'interprétation de la délinquance juvénile en France, je suis tombée sur ces photos de bagnes pour enfants dont le dernier a fermé ses portes dans les années 1970. Là encore je suis intervenue avec de la couture. Ces interventions veulent souligner la contrainte exercée par l'Etat sur les corps et les esprits de ces enfants enfermés jusqu'au milieu des années 70 pour avoir commis de petits délits tels que voler une pomme. C'est devenu aussi une manière paradoxale de soustraire au regard du pouvoir et de sa documentation l'identité de ces sujets.

 

 

 

Le texte de Liliane Terrier

Ancienne professeur à l'Université Paris VIII et critique d'art.

 

Extrait de l'introduction :

"Les trois pièces de Laetitia présentées dans la galerie du Crous, optent pour une esthétique inframince, par le biais du ready-made assisté, la manifestation la plus logique de ce concept duchampien : des éléments ajoutés à même la surface des images empruntées aux médias. Chronologiquement, la première pièce «La banlieue vous aime» (2010) est une courte vidéo en boucle projetée sur l’écran d’un moniteur ordinaire sur socle à hauteur d’oeil muséal, placé en épi à  mi-parcours du long mur latéral de la galerie de l’entrée sur rue au mur du fond, réservé aux trois  pièces de Laetitia. Trois posters qui sont des reprises de photogrammes de la vidéo, épinglés au mur, tout près du moniteur, transforment la pièce en micro-installation de part et d’autre de laquelle, sur le long mur, les séquences d’images des deux autres pièces s’alignent simplement. "

 

Img_006

 

 

 

 

Why fund it?

Financièrement, votre souscription doit permettre :

 

- Imprimer 100 exemplaires du livres

24 pages couleur sur papier Proline texturé mat

+ couverture souple imprimée couleur

 

- éditer quelques 1000 cartes postales

10 cartes postales différentes du projet

imprimées sur papier couché mat 350gr finition pelliculage mat

 

- sérigraphier 60 sacs en toile "Prolifération"

Sac avec de longues anses, tissage solide, 100 % coton (135 g/m²)

 

- faire imprimer 10 posters 60x45cm sur papier satiné mat 250 gr

 

- d'expédier les contreparties

 

 

Si la collecte dépasse les objectifs :

 

- La photographe qui aura reproduit mes œuvres sera payée

 

- La couverture du livre sera rigide et imprimée en couleur

 

 

Et en exclusivité pour vous, quelques images du premier test d'impression du livre :

 

Img_007

 

 Img_013   Img_011

Thumb_13
Laetitia Ferrer

Laetitia Ferrer est née en 1985. Diplômée d’une licence de photographie, elle poursuit ses études à l’université Paris VIII Saint-Denis où elle obtient un Master II Art Contemporain et Nouveaux Médias. Elle s’engage rapidement dans une pratique où elle cherche à combiner différents médiums qu’il s’agisse de la vidéo, de l’installation ou de la... See more

Newest comments

Thumb_13
Chers "Kissbankers", amis et gentils donateurs, merci à tous et à chacun pour vos dons. Le livre, les cartes, les sacs et affiches vont être super ! Je dois recevoir d'ici une semaine l'argent de la collecte. A partir de là je lancerai la production de tout ça et vous devriez recevoir vos contreparties courant janvier. Je vous tiendrai au courant de l'avancée de tout. Merci encore pour votre générosité et d'avoir soutenu ce projet qui me tenait à coeur. Bien à vous, Laetitia
Thumb_default
Bravo Laetitia, pour le prix et pour l'initiative du livre!!! Je te souhaite d'y arriver, je t'embrasse très fort, Luciana
Thumb_default
Push it up !! :-)