Christoph présente

PSCHUUU

PSCHUUU est un spectacle d'air et de sable. C'est un dispositif plastique et technologique, à la frontière du théâtre d'objet et des arts plastiques.

Large_pschuuu_visuel_agrandiweb

Présentation détaillée du projet

PSCHUUU

 

PSCHUUU est un dispositif plastique et technologique fait de projections de sable.

C'est un objet à la frontière du théâtre d'objet et des arts plastiques.  

PSCHUUU sera donc au final un spectacle.  

 

Les projections de sable vers le haut vont permettre de raconter une histoire, donner des émotions.

 

PSCHUUU est basé sur l'open-hardware arduino.  

L'arduino est une carte d'interfaçage électronique, qui comprend un petit processeur que l'on programme. Elle regroupe des communautés très différentes, des amateurs astronomes aux professionnels de la robotique, dont le point commun est l'échange des savoirs, des ressources, des outils développés...

 

 

 

 

 

Toutes les parties qui vont composer PSCHUUU,  jets d'airs, électronique de graduation, sonorité naturelle des buses, éclairement ... feront l'objet d'un prototypage complet.

 

Tout est donc à construire, inventer, développer.

 

Il y a donc un travail de R&D et de développement par étapes, pour arriver au premier semestre 2014 à la création du spectacle.  

 

Le monolithe pourra aller en tous lieux: théâtres, musées, préaux, salles des fêtes,  tout lieu où l'obscurité peut être faite.

 

C'est donc un objet de proximité.

 

Artist_view1_recroped

 

Le dispositif :

 

Un monolithe de 1m20 de côté, par 2m40 de haut.  

 

Le public s'assiera tout autour de l'objet, pour une représentation d'une vingtaine de minutes.

 

En bas, le tablier : un plateau carré de 1m20 de côté.   Le tablier est recouvert de sable.

 

En haut, un chapeau : il reçoit une grande partie de l'éclairage. Il n'y a pas de vitres.  

 

Fonction des lieux, le chapeau est suspendu ou autoporté.

 

Coupe    

 

Le tablier et le sable, le coeur du projet :

 

Dans ce tablier un réseau de 101 buses, chacune contrôlée par une électrovanne.

 

Elles permettent de souffler l'air issu d'un compresseur, qui alimente le réseau.  

 

Ces buses vont permettre de projeter vers le haut le sable du tablier, dans une chorégraphie cinétique.  

 

Le débit d'air est contrôlé de manière très précise (intensité, durée).

 

Cette maîtrise permet la création de mouvements et de motifs très dessinés.  

 

Principe_tablier        

 

 

Pschuuu_closeup

 

 

Une mise en oeuvre en étapes :

 

Tout l'objet est fait maison: logiciel de contrôle (WhiteCat), contrôle des débits d'air,  électronique de graduation pour la lumière, diffusion son.

 

Avant de créer le spectacle, il va donc falloir créer l'objet.

 

Il faudra tout prototyper, sur plusieurs étapes de travail.

 

Le projet va donc être réalisé entre aôut 2013 et le premier semestre 2014, grâce à l'aide de plusieurs théâtres et structures qui ont été séduits par le projet. 

Ils accueillent sur leur plateau la fabrication de PSCHUUU et prennent en charge une partie de la masse salariale.

 

 

 

 

L'artistique :

 

Au travers de ces jets de sable, donner des émotions.

Le spectacle traitera de l'enfance et de ses paysages intérieurs.

 

Conter une histoire abstraite, faite de mouvements de sables, de poussière suspendue, de mouvements de lumière.

 

Donner le gôut du passage des nuages sur le sable, de l'infini et du poétique.

 

Faire rire et surprendre.

 

Toucher le coeur des gens avec quelque chose qui n'est fait que de machines.

 

Donner une chaleur et des émotions.

 

Participation au contenu poétique du spectacle:

 

Vous pourrez me confier un souvenir d'enfance

 

Il servira de matériau poétique à la création du spectacle.

 

Ce souvenir sera imprimé, puis placé dans un petit sac, à l'intérieur de la structure.

 

Il voyagera avec l'objet et croisera des publics, des enfants, des grands...

 

Envoyer vos souvenirs à souvenirs@le-chat-noir-numerique.fr

 

 

 

En savoir plus :

 

Le projet est détaillé dans un dossier PDF que vous trouverez ici: dossier PSCHUUU.

 

Vous pourrez y lire la note d'intention, et surtout en savoir beaucoup plus sur le détail de sa réalisation et des défis techniques qu'il pose.

À quoi servira la collecte ?

La collecte permettra  de payer: 

 

-les matériaux nécessaires à la fabrication de l'objet:

réseau d'air, compresseur silencieux, réservoir d'air sous pression, acier, bois, composants électroniques, sérigraphies, électrovannes, leds, banquettes public...

 

La prévisionnel du projet total ( création du dispositif + création du spectacle) atteint 33 000 euros.

 

Les deux plus gros postes sont:

 

-le matériel

-les salaires des camarades que je convies à venir créer l'objet et le spectacle

 

Parallèlement à KissKissBankBank, je fais donc des demandes de subventions et je recherches des co-producteurs pour avoir le plus de sources de financements possibles.

 

Je comptes sur le financement participatif pour pouvoir financer de manière autonome  la fabrication du dispositif.

 

Cette somme de 9 000 euros représente le minima nécessaire pour la fabrication du dispositif et la viabilité du projet. L'idéal serait d'atteindre 12 000 euros.

 

Si la collecte dépasse la somme demandée, la somme sera attribuée à:

 

-du complément de matériel

 

-une partie de la logistique des résidences  (transports, repas) 

 

 

Enfin, comme les petits fleuves font les grands ruisseaux, si vous connaissez:

 

-  un lieu, une structure, que PSCHUUU pourrait intéresser, soit en co-production, soit en diffusion, ou encore en pré-achat

 

-  une entreprise travaillant dans le secteur de l'air comprimé, des leds, ou des matériaux de construction, prête à participer à l'aventure

 

... N'hésitez pas !

 

Merci. Christoph

 

 

 

 

 

Thumb_logo
Christoph

Je suis éclairagiste et vidéaste en spectacle vivant. Je crées des logiciels libres pour le contrôle des lumières en danse et théâtre. Après avoir assuré la direction technique de divers lieux et compagnies depuis 1996, je me consacre aujourd’hui essentiellement à la création. J'ai travaillé de 1995 à 2003 avec la nouvelle garde du théâtre... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Je viens de voir la vidéo des premiers essais. ça donne envie de voir en vrai. Bravo et bonne continuation. Fred
Thumb_default
Salut Christophe, Je ne pourrai pas assister aux formations car je ne suis pas sur la région parisienne. Je te souhaite bon vent pour la suite de ton projet et tiens moi au courant pour les dates du projet (dans l’Ouest…) A bientôt. Parlamamain
Thumb_default
Patience de mise vu la somme de travail nécessaire, mais impatience curieuse tout de même du spectateur alléché