Qu'est-ce qu'on fait face à la violence des discours politiques, des crises économiques ? Soutenez notre piece ecrite en 2012 et si actuelle

Large_kisskissbanbank-1424108177

Présentation détaillée du projet

En juin 2012, aidé par une professionnelle à la structuration de pièces de théâtre, de scénarios, je terminais l’écriture de « Qu’est-ce qu’on fait ? ». 

 

« Qu’est-ce qu’on fait ? » traite de la violence au quotidien, de la violence de notre société qui génère la violence comme unique recours quand on côtoie la désespérance.

 

Unnamed-1424106911

 

Le thème

Face à des situations économiques difficiles, la colocation est devenue fréquente alors qu’elle ne faisait plus partie de notre culture. Une certaine libéralisation d’après-guerre faisait miroiter à chacun la possibilité de s’individualiser mais les différentes crises économiques ont nécessité la renaissance d’une solidarité comme on la trouve sur d’autres continents.

 

Le chômage est l’un des derniers fléaux que nous avons créé. Très peu de familles ne sont pas touchées par ce mal et la précarité grandissante amène à trouver des solutions pour s’en sortir. Dans « Qu’est-ce qu’on fait ? », un seul des trois colocataires, Arnold, subsiste aux besoins de cette nouvelle famille. Les deux autres vivent dans leur inquiétude, l’incertitude du lendemain est omniprésente.

 

1489215_1534476373471446_2676688998108501353_n-1424107017

 

L'histoire

Fatigué par la vie, Arnold et les deux autres sont ulcérés par le discours d’un politicien qui veut parquer les gens qui vivent dans des camps. Arnold va alors s’appuyer sur le désarroi de Béatrice face à ce discours pour mettre en place un plan de solution radical : il va inciter Béatrice et Dimitri, malléable et totalement dépendant de lui, à commettre des forfaits au nom d’une mission divine de nettoyage de la planète.

 

Dessin_1-1424107056

 

« Qu’est-ce qu’on fait ? » pose la question de nos réactions face à des politiques qui ne nous écoutent plus. Les discours qui nous manipulent peuvent être retournés pour devenir notre arme aussi. On peut choisir de les combattre ou bien alors, se les approprier. Il est toujours plus facile de coller aux radicalismes plutôt que de les combattre.

 

 

 

À quoi servira la collecte ?

Après 6 mois de travail avec une metteur en scène professionnelle, nous avons pu jouer cette pièce une dizaine de fois. Le théâtre qui nous a accueillis nous propose de prolonger et un autre théâtre nous sollicite pour quatre représentations. Il semble que le spectacle soit très apprécié mais nous avons besoin d’un coup de pouce pour qu’il puisse s’envoler.

 

En effet, nous avions prévu quelques économies pour monter ce spectacle, mais nos réserves se sont estompées. Les frais d’aide à l’écriture, de mise en scène, d’adhésion FNCTA, d’assurance, de costumes simples, de décor très simples aussi mais néanmoins un peu couteux, les coûts des affiches et des flyers, tout cela a eu raison de nos subsides.

 

Or pour honorer les prochaines dates qui débutent le 8 mars, nous avons besoin d’être soutenus. Nouvelle association, nous n’avons reçu que des prêts de salle comme subvention et l’association manque de liquidités pour avancer le minimum garanti dans des salles et relancer une campagne d’affichage.

 

Nous avons donc estimé notre objectif à 1500 Euros. En nous soutenant, vous participeriez à l’envol de ce projet dans lequel nous croyons beaucoup. La qualité du texte, le thème de la pièce, la créativité de la mise en scène et de la scénographie, la maitrise du jeu des comédiens, sont autant de points sur lesquels les retours et les critiques sont très positifs. Nous prenons à chaque fois le temps de prendre un verre avec les spectateurs qui le souhaitent et leur enthousiasme nous encourage à persévérer.

 

Notre rêve serait de dépasser ce seuil de 1500 Euros et de pouvoir prévoir une représentation pour tous les kisskissbangers de ce projet.

Thumb_image-1423821384
compagnielapalm

La Compagnie LAPALM est née en juin 2012. Après plusieurs années passées avec une autre compagnie, nous avons eu envie de créer notre propre structure. Voici ce que nous écrivions au moment de rédiger notre projet artistique. « Nous sommes très intéressés par la création globale de projets. Partir d’une idée, l’écrire et se donner les moyens de... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Tout droit même si la route est longue à tout coeur g et c batton
Thumb_default
J'espère que ce petit coup de pouce aidera à faire connaitre votre beau travail !