Reportage au cœur de l'Amérique Latine, afin d’évaluer les retombées sociales et touristiques du Dakar et de la Coupe du monde de Football.

Large_unnamed

Présentation détaillée du projet

 

Nous partons à la chasse au changement, 6 mois après le Dakar, 1 mois après la Coupe du Monde de Football.

 

Nous souhaitons entrer au cœur de l'Amérique Latine, aller à la rencontre de la population locale, afin d’évaluer les retombées économiques, sociales et touristiques de ces deux grands événements sportifs.

 

Ce reportage a pour but de montrer les changements négatifs et positifs observés en Argentine, Bolivie, Pérou et Chili.

La coupe du monde de football, événement sportif international a lieu, cette année au Brésil et aura probablement un impact sur des régions plus reculées de ces 4 pays limitrophes.

 

De plus, cette année, l’Amérique du sud à également accueilli un second événement international : Le Dakar, plus gros rallye- raid motorisé au monde, qui se déroulait en Argentine, au Chili et en Bolivie.

 

Un parcours inédit qui a permis à la population de ces 3 pays, de mieux se faire connaître aux yeux des occidentaux.

 

Un-dakar-plus-difficile-que-prevu-selon-le-directeur-de-course_0005825743

 

 

Mais qu’en est-il vraiment ?

 

Durant l’étape 7 du Dakar 2013(entre l’Argentine et la Bolivie) la population locale et les téléspectateurs du monde entier ont pu assister à l’arrivée spectaculaire du président bolivien Evo Morales par hélicoptère.

 

Le président s’est ainsi offert un bain de foule et a pu féliciter les pilotes boliviens en compétition. Le président « anticolonialiste » n’a pas hésité à tout mettre en œuvre économiquement pour que la Bolivie puisse profiter le mieux possible des revenus publicitaires.

 

Notre reportage consistera donc sous la forme d’un documentaire, d’évaluer les retombées du Dakar dans les quatre pays visités, mais aussi de s’intéresser à l’aura de la coupe du monde de football sur le continent sud-américain.

 

Enfin, nous irons à la rencontre des Péruviens (ancien pays d'accueil et futurs candidats pour le Dakar 2015) afin de comprendre et d’analyser le ressenti d’une telle compétition sur leur territoire.

 

 

À quoi servira la collecte ?

Notre départ approche à grand pas et sans votre soutien essentiel, nous ne pourrons pas finir de financer notre projet de ces trois mois de reportage.

Nous avons déjà récolté des fonds grâce à nos différentes actions afin de pouvoir palier aux postes des dépenses les plus importantes ; comme les billets d’avion, une partie de notre matériel ; comme un ordinateur, un logiciel de montage vidéo, un logiciel de mise en page presse.

 

Cette aide de 2250 euros sera donc investie dans la suite et fin de notre équipement et aussi pour faciliter notre vie sur place. C'est à dire pour :

 

-       1 caméra Go pro Hero 3 : 380 euros

-       1 sac à dos de grande randonnée de 60 L : 70 euros

-       Aide à la vie sur place (transports + Nourriture + Hébergement) : 1800 euros

 

Pour l hébergement, nous nous fixons une fois par semaine, de faire du couchsurfing et de nous déplacer grâce au covoiturage ou au stop dans un souci d authenticité et encore une fois de partage.

 

Nous pourrons ainsi être plus proche de la population, apprendre leurs coutumes et échanger le plus possible avec eux sur notre problématique de reportage.

 

Cette expérience est avant tout une aventure humaine dont le maître mot est le partage.

Ce sera d'abord un partage avec la population des pays que nous visiterons mais aussi un partage avec vous, qui nous aurez aidés à accomplir ce projet.

 

On espère , à travers nos petites chroniques quotidiennes et notre reportage, vous donner à votre tour, l envie de découvrir le monde qui vous entoure..

 

Salar_de_uyuni_lake

 

tristan & Emy

Tristan : Etudiant en communication. Globe- trotter dans l’âme, j’ai déjà un certain nombre de pays à mon actif. L’aventure est ma passion ! Motard passionné, mon rêve serait qu’un jour je puisse parcourir les pistes du Dakar, à mon tour ! Emi : Etudiante en journalisme, l’investigation est plus qu’un devoir c’est une véritable passion. Plus... Voir la suite