FINANCEZ UN FILM DE FIN D’ÉTUDE Lorsque son grand père décède, Lucas se retrouve perdu entre dernières volontés et traditions culturelles.

Large_que_je_demeure-1486722863-1486722874

Présentation détaillée du projet

 Etudiant en BAC3 à la Helb, section cinématographique, nous sommes désireux de mener à bien un film de fin d’études qui sera intitulé “QUE JE DEMEURE” et sera réalisé par Harold Bauthier.

 

H-1486391792

 

Harold est un jeune réalisateur, étudiant en montage, qui au travers de ce film souhaite voir la mort sous un autre angle : Aujourd'hui, nous vivons comme des immortels, refoulant la peur de la mort, comme si elle ne nous concernait pas. Ainsi,  le jour venu, on vit ce moment comme un traumatisme. Dans la plupart des cas, les cérémonies qui accompagnent nos adieux sont accomplies de manière expéditive, voire industrielle. Dans notre culture, la mort est donc privée de sa dimension sacrée.

 

L’idée de ce projet est de  rendre à la mort son importance légitime d’une part: voir la fin de la vie comme un instant intense et beau et non comme une ombre inquiétante. D’autre part le film se penche sur la gestion d’un décès au sein d’un couple qui ne partage pas les mêmes croyances, et le questionnement que cela suscite chez un jeune adolescent, qui ne sait quel parti prendre.

 

 

En tant que réalisateur, Harold souhaite mettre l’accent sur l’appartenance de l’homme à quelque chose de plus grand, à un monde qui perdure après son passage. Car l’homme n’est au final, selon Harold, qu’un point sur une droite infinie. C’est pourquoi le film se veut contemplatif et s’appliquera à montrer la nature sous son plus bel aspect possible, afin de la sacraliser.

 

L'équipe sera principalement composée de Julien De Winkeleer (Directeur de Production)

12745419_10207077748374502_5128134486983706038_n-1486644632

 

d'Alexandre Tafforeau (1° assistant à la réalisation)

13179092_10207771750724127_253162555117944585_n-1486644684

 

de Pierre Hosselet (Directeur de la Photographie)

12932639_10207554860342003_3720581667663664707_n-1486644742

 

de Adrien Englebert (cadreur)

12832368_10154125362360815_8266809889422812076_n-1486644864

 

ainsi que de Renaud Lambert (Ingénieur son)

10400816_809550979127144_359871446082284898_n-1486644912

 

 

L'avancement du projet:

 A ce stade, nous sommes en pleine préparation du film. mais qu'est-ce que ça veut dire? Le scénario est bien entendu terminé, nos comédiens principaux sont déjà choisis (au moment où vous lisez ceci, ils sont probablement en train de répéter), les repérages ont été entamés, mais tous n'ont pas encore été visités.

A l'heure où j'écris ceci, un premier plan de travail, a été fait, il nous permet de visualiser dans quel ordre et quand nous tournerons, et des tests de matériel de tournage et d'effets spéciaux sont prévus.

 

 

À quoi servira la collecte ?

 

L'entièreté de la somme sera investit dans la location de matériel de tournage Image et Son, matériel professionnel qui peut être très coûteux:

 

    800€ seront investis dans nos lumières

    800€ seront investis dans notre machinerie

    405.6 € seront investis dans les objectifs de caméra (nous possédons déjà la caméra en question. pour info il s'agit d'une SONY F55)

 

 

 5% pour kiss kiss bank bank et 3% de frais bancaires.

Thumb_harold_in_the_sand-1486544499
Jdwink

Très jeune, Harold se découvrit un grand intérêt pour l'histoire d'une part, grâce à son père qui lui contait les épopées des grands Hommes, d'Alexandre le grand à Napoléon, et d'autre part pour la nature, grâce aux nombreuses randonnées en Ardennes qui ont rythmé son enfance. De fait, il a développé un esprit curieux et un désir de comprendre le monde.... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Bon courage, Harold!
Thumb_default
Contente de participer au projet de mon petit frère chéri et tellement doué
Thumb_default
Vous auriez pu choisir plus marrant comme thème, mais bon, c'est peut-être au 2ème degré... Moi, je me suis contenté du 1er toute ma vie ! Je souhaite que votre esprit d'équipe survivra à l'épreuve ! Bien amicalement, Michel Degré

Vous aimerez aussi