QUE JE T'AIME, une création de Tommy Milliot inspirée par Phèdre

Large_visu

Présentation détaillée du projet

QUE JE T’AIME

 

 

Mise en scène: Tommy Milliot

Dramaturgie: Sarah Cillaire

Avec Eye Haidara, Isaïe Sultan 

 

Production MAN HAAST

Avec le soutien de la Ménagerie de Verre dans le cadre de Studiolab et de montévidéo - centre de créations contemporaines.

 

 

 

       6539871395314257-mes0

       

       

 

 LE PROJET

 

"IL Y A LÀ-DEDANS UN MÉLANGE DES SENS ET DE L’ÂME, DE DÉSESPOIR ET DE FUREUR AMOUREUSE, QUI PASSE TOUTE EXPRESSION. CETTE FEMME, QUI SE CONSOLERAIT D’UNE ÉTERNITÉ DE SOUFFRANCE, SI ELLE AVAIT JOUI D’UN INSTANT DE BONHEUR…"

Chateaubriand

 

 

Que je t’aime pose la question du sentiment de Phèdre, comme une maladie que tout le monde peut contracter, un virus. Ni réécriture ni adaptation, juste Phèdre « avant la tragédie ». Victime des Dieux, maudite et condamnée à aimer Hippolyte son beau-fils, Phèdre serait, comme la Mabel du film de Cassavetes, une « femme sous influence » ?

 

 

Que je t’aime devient la possibilité de décliner les différents états amoureux à travers une boucle où, telles des poupées russes, les figures de Phèdre et d’Hippolyte apparaîtraient sans fin à travers les âges et les écritures. Que ce soit chez Euripide, Sénèque ou Racine, l’objet d’amour devient bourreau.

Phèdre s’éprend d’Hippolyte sans que leurs regards ne se croisent, puis se contraint au silence pour retarder l’aveu. La passion de Phèdre, fantasmagorique, ouvre un espace hors-champ de sublimation.

 

« Avant que la tragédie ne commence, Phèdre veut déjà mourir, mais cette mort est suspendue : silencieuse, Phèdre n’arrive ni à vivre ni à mourir : seule, la parole va dénouer cette mort immobile, rendre au monde son mouvement. » Roland Barthes – Sur Racine (Éditions du Seuil, Paris, 1963)

 

Avant que le silence ne soit brisé, il y a l’amour de Phèdre : une femme aime un homme qui ne l’aime pas.

 

Que je t'aime devient un travail sur les mots, un laboratoire de recherche sur le son et le cri de Phèdre pour Hippolyte. Ce cri vient briser le silence, cri de colère, de déception et de honte, cri de vengeance, cri de libération. Le texte sera une partition œuvrant à la métamorphose du langage et du sens (répétition, permutation, variation), exigeant de l’acteur une implication complète presque sportive.

 

 

       

 

 

        

 

 

À quoi servira la collecte ?

LA RÉSIDENCE DE RECHERCHE QUI NOUS EST PROPOSÉE PAR MONTÉVIDÉO À MARSEILLE EST UNE OPPORTUNITÉ DE TRAVAILLER SUR LE PROJET QUE JE T’AIME DANS DE TRÈS BONNES CONDITIONS, MAIS ELLE ENGENDRE DES FRAIS DE DÉPLACEMENT ET DE SÉJOUR CONSÉQUENTS POUR NOTRE ÉQUIPE PARISIENNE DE 7 PERSONNES.

 

NOUS SOMMES AU DÉBUT DU PROCESSUS DE PRODUCTION ET DE DIFFUSION DU PROJET. NOUS N’AVONS PAS ENCORE LA CAPACITÉ DE TRÉSORERIE NÉCESSAIRE POUR ASSUMER LES DÉPENSES, C’EST POURQUOI NOUS FAISONS APPEL À VOTRE SOUTIEN.

 

SI NOUS DÉPASSONS GRÂCE À VOS CONTRIBUTIONS L’OBJECTIF FIXÉ, NOUS POURRONS ENVISAGER DE RÉMUNÉRER SYMBOLIQUEMENT L’ÉQUIPE DE COMÉDIENS POUR CETTE ÉTAPE DE TRAVAIL. NOUS PROFITERONS DE CETTE RÉSIDENCE POUR MONTRER UNE MAQUETTE DE NOTRE TRAVAIL À DES PROGRAMMATEURS POTENTIELS ET OUVRIR AINSI AU PROJET QUE JE T’AIME DES PERSPECTIVES DE DIFFUSION POUR 2015.

 

VOICI COMMENT SE RÉPARTIT LE BUDGET DE 2300 EUROS CORRESPONDANT À 10 JOURS DE RÉSIDENCE DE RECHERCHE AVEC UNE ÉQUIPE DE 7 PERSONNES (1 METTEUR EN SCÈNE, 1 DRAMATURGE, 5 COMÉDIENS) :

 

 

         - ARTISTIQUE 1100 euros

         - LOGISTIQUE 1000 euros

         - DOCUMENTATION 100 euros

         - ASSURANCES 100 euros

 

       

MAN HAAST

LA COMPAGNIE MAN HAAST A ÉTÉ FONDÉE À PARIS PAR LE METTEUR EN SCÈNE TOMMY MILLIOT EN FÉVRIER 2014.