" J'ai fait un cauchemar, je riais." Ard, scène 7

Large_12744354_1000356733370855_7490826422671673223_n-1459712725-1459712734

Présentation détaillée du projet

QUI RIRA VERRA au Festival OFF Avignon 2016

      

 Espace Alya, salle A

 Du 7 au 30 juillet 2016 à 13h25

 31 bis, rue Guillaume Puy

 84000 AVIGNON

 

 

de Nathalie Papin

Mise en scène de Jérôme Wacquiez

Assistant à la mise en scène: Nicolas Chevrier

Avec Alice Benoit / Flora Bourne-Chastel (en alternance), Christophe Brocheret, Florient Jousse, Makiko Kawai et Basile Yawanké

Scénographie: Jérôme Wacquiez, Anne Guénand

Création et régie lumière: Benoît Szymanski

Création musicale: Léandre Vaucher

Régisseur vidéo/son : Emile Wacquiez et Léandre Vaucher

Vidéaste:  Yuka Toyoshima

Costumière: Flo Guénand 

Administration: Julien Drouineau

Diffusion/Communication : Claire Reboisson

 

Co-production

Maison des Arts et Loisirs de Laon, Ville de Saint-Quentin, CAL de Clermont 

 

Soutiens

DRAC Hauts-de-France, Conseil Régional Hauts-de-France, Conseil Départemental de l’Oise, Ville de Compiègne, ADAMI, Spedidam, Maison du Théâtre d’Amiens, Théâtre du Chevalet de Noyon, MAIL Soissons, Espace culturel Saint-André d’Abbeville, Forum de Chauny, Ville de Saint-Just-en-Chaussée, Ville de Moreuil, Théâtre Massenet de Lille.

 

 

 12742506_1004814292925099_903235050900640999_n-1459712360

 

 

L'histoire

 

"Le ridicule tue, c'est la loi."  

 

Ard, sombre et amer, essaie de créer un monde parfait dénué de rires. Le rire entraîne souvent le ridicule, alors il doit disparaître. Pour vivre heureux, il s’est créé un havre de paix, un monde carré et bien ordonné, où tout n’est que calme et sériosité. Mais est-il encore possible de faire sourire Ard ? C’est ce que vont essayer de faire quatre enfants, aux horizons et références très différents, qui n’ont pas dit leur dernier mot, en lui racontant des histoires, leurs histoires.

 

 

Comment l'autre nous façonne

 

"Le ridicule, c'est glisser sur une peau de banane devant trois filles quand on a une douzaine d'oeufs dans son petit sac plastique"

 

Ce texte s’intéresse à l’importance du regard de l’autre dans la construction de sa personnalité, durant nos jeunes années. Le personnage d’Ard, moqué lorsqu’il était plus jeune, victime de brimades, il a décidé de laisser mourir l’enfant qui était en lui, choisissant de devenir un tyran, un adulte austère et obsédé par l’ordre. Nous avons tous croisé dans nos vies une personne comme Ard, un adulte introverti voire mal à l’aise en société, ne sachant pas comment se comporter. Comment était cette personne enfant ? Quel est l’événement, ici destructeur, qui l’a conduit à se comporter de la sorte ?

Nathalie Papin rappelle dans ce texte que notre adulte n’est que la somme des événements qui ont jalonné notre enfance. A nous de prendre conscience que ce chemin parfois semé d'embûches est une force, ou sinon, comme Ard, une aide extérieure et inattendue, s'impose. 

 

 

12743653_1005459022860626_331001156244627251_n-1459699607

 

 

La Quaternité

 

"Vous êtes ma quaternité, le socle d'un système parfait quand rien ne fera rire personne"

 

Le monde idéal d’Ard tourne autour de quatre enfants, sa quaternité symbole de stabilité, pour un monde, non seulement sans rire – donc mort -, mais aussi tourné vers le cinquième élément, Ard lui-même, central et indispensable. ll y a donc 4 enfants, 4 élus, qui ne peuvent prendre la parole dans un ordre défini et immuable.

Pour contrer cette volonté de contrôle absolu du personnage d’Ard, les enfants vont user d’humour tout au long de la pièce. On découvre alors que chacun a dû faire face à des événements dramatiques: la guerre, les attentats, la maladie. Ces drames ont marqué leur vie mais ne les ont pas empêché de rester des enfants heureux, débordant de joie, animés par une énergie vitale qui l'emporte. En ceci, ils auront un rôle déterminant sur la sévérité de leur ravisseur.

 

 

849_1004300692976459_2621077121133853465_n-1459700037

 

 

Le choix du texte

 

Hymne à joie, pourfendeur de la morosité, le texte de Nathalie Papin rappelle qu’il faut rire, s’amuser et conserver à tout prix une âme d’enfant, malgré un climat parfois oppressant. Dans les périodes parfois obscurcies par les crises, nombreux sont les enfants qui doivent faire face aux difficultés que rencontrent leurs parents : problèmes financiers, d’emploi ou identitaires, et les rêves cèdent alors facilement la place au désenchantement.

 

À travers ce spectacle Jérôme Wacquiez choisit donc de s’adresser aux enfants sans filtre réducteur. La parole y est donnée aux difficultés que l'on rencontre parfois avec les autres de son âge ou avec ses parents, aux questions que l’on se pose sur son corps lorsqu’il change, à la peur de grandir et même parfois de mourir. À ces questions concrètes, le spectacle choisit aussi de donner la réponse de l'imaginaire, et participe d'une volonté de repousser les limites de la réalité qui nous restreignent parfois, en emportant doucement le spectateur dans un univers onirique, au rythme des histoires des enfants.  

 

 

Img_4243-1459701403

 

 

Les choix de la mise en scène

 

LE DÉCOR

 

Ard le dit lui-même dans la pièce, ce qui est rond est dangereux. Les premiers choix de scénographie se sont portés sur une opposition du carré et du cercle, plus exactement sur l’évolution du carré vers le cercle au fur et à mesure que la pièce avance.

Le carré, dans l’inconscient collectif, ramène à ce qui est construit par l’homme et s’oppose au naturel, à l’inné. C’est un symbole de stabilité qui rassure. C’est LE symbole parfait pour Ard puisque composer de 4 côtés et de 4 angles droits. Il représente à la perfection l’état d’esprit du savant. Ne dit-on pas d’une personne rigoureuse « qu’elle est carrée » ?

Au fur et à mesure de la pièce, la rigueur d’Ard va s’effacer pour laisser place à la joie de vivre des enfants, au rire et à une certaine rondeur. Le cercle, c’est le symbole du divin, de la créativité. La courbe, c’est aussi le lâcher prise, la volonté de ne pas tout contrôler.

 

LES COSTUMES

 

Les costumes reflètent l’état d’esprit de chacun des personnages. Ard sera en costume afin d’accentuer le sérieux et la rigueur du personnage; un costume minutieusement déchiré en certains endroits pour rappeler sa fêlure intérieure. Pour les enfants, c’est la question de l’identité qui est exprimée par les choix de costumes : le questionnement sur ses origines pour l'Enfant 1, l'éducation rigoureuse après adoption de l'Enfant 2, la recherche de sa place au sein d’une famille nombreuse pour l'Enfant 3 ou encore, le statut privilégié d'un enfant gâté pour l'Enfant 4.

 

LA LUMIÈRE

 

Concernant la création des lumières, l'axe qui a été retenu s'appuie sur la dichotomie entre les enfants et Ard. D'un côté, on retrouve des couleurs vives, chaudes et douces qui entourent l'enfance, d'un autre, une lumière blanche voire crue, des tons froids qui ajoutent à la dureté de l'environnement ardien.

 

 

12509222_1006025712803957_3747420938136081476_n-1459702500

 

 

Pour plus d'informations sur le spectacle, n'hésitez pas à venir nous rendre visite sur le site de la Compagnie des Lucioles: http://www.compagnie-des-lucioles.fr/spectacles/spectacles.php

 

À quoi servira la collecte ?

                             Affiche-off-16-1459706967

 

 

 

Forte des expériences précédentes, nous savons que le Festival d'Avignon est un rendez-vous crucial pour la vie future d'un spectacle. La fréquence des rencontres avec le public et la convergence de nombreux professionnels en font un outil de diffusion incontournable.

 

Pour porter ce projet au grand jour nous avons besoin de votre soutien. 

Pour que notre spectacle Qui rira verra touche le plus grand nombre de petits et grands festivaliers, il va nous falloir exister, au milieu d'une multitude de spectacles, 1307 l'année passée.

 

Toute participation, même minime, sera un coup de pouce inestimable pour assurer UNE BELLE COMMUNICATION

 

Jusqu'à présent, la compagnie a déjà pris à sa charge :

 

- les salaires des équipes techniques et artistiques des répétitions et des représentations et de l'équipe administrative

 

la création du spectacle (scénographie, costumes, accessoires, vidéo) 

 

- toutes les démarches inhérentes au bon déroulement d'une association et de son personnel (dossiers artistiques, dossiers de mécénats, démarches téléphoniques, envois postaux...)

 

les premiers frais avignonnais (location du théâtre, le logement, l'inscription au journal du Off, les déplacements de l'équipe des Lucioles, 10 personnes , le transport des décors...) 

 

 

 

Maintenant, un grand chantier se dresse devant nous, et pour lequel nous sollicitons votre précieuse aide: LA COMMUNICATION autour de QUI RIRA VERRA.

 

Sous ce terme générique, voici les instruments concrets que nous utiliserons pour effectuer notre promotion:

 

 

 

_UN TEASER (que vous pouvez visualiser plus haut) ET UNE CAPTATION DU SPECTACLE, RÉALISÉS PAR UN VIDÉASTE PROFESSIONNEL.  COÛT = 600€.

 

En 2014, la Région Picardie nous avait permis de financer cet investissement essentiel pour notre précédente création intitulée Cinq jours en mars. Nous avions réutilisé au Festival d'Avignon 2015 ce support vidéo quand nous étions revenus avec le même spectacle. Cette année, nous devons gérer cet aspect en solitaire

Le tractage dans la rue avec un teaser, diffusé sur ordinateur portable ou tablette, nous a montré par le passé que c'était un atout certain pour que le public assiste ensuite à l'une des représentation. 

 

 

12743848_1000381880035007_3420650462519952095_n-1459707638

 

 

_ DES PHOTOGRAPHIES PRISES PAR UN PROFESSIONNEL LORS D'UNE SÉANCE ORGANISÉE DÉBUT MARS. COÛT = 500€

 

 

12799007_1007710989302096_2606160366405576966_n-1459707486

 

 

L'IMPRESSION DE 125 CARNETS RELIÉS DE CES PHOTOGRAPHIES DESTINÉS AUX PROGRAMMATEURS.      COÛT = 1000€

 

Nous nous sommes rendus compte que ce support attirait tout particulièrement les yeux avertis des professionnels, alors nous l'utiliserons massivement au Festival.

 

 

Attachment-1-1459778197

 

 

L'IMPRESSION DE 25 000 FLYERS QUI SERONT DISTRIBUÉS DANS LES RUES D'AVIGNON PENDANT LE TEMPS DU FESTIVAL. AU RECTO, VOUS RETROUVEREZ LE THÈME DE L'AFFICHE ET AU VERSO, QUELQUES PHOTOS REPRÉSENTATIVES DE L'ESTHÉTIQUE DE QUI RIRA VERRA.     COÛT = 800€

 

C'est l'outil incontournable pour se rendre visible auprès des festivaliers. Et sachez que nous parvenons à tout donner sur le mois.

 

 

 

L'IMPRESSION DE 200 AFFiCHES + COMMANDE DE SUPPORTS CARTONNÉS POUR LES Y FIXER                      COÛT = 400€

 

Affiche-convertimage-1459710684

 

 

FINALEMENT,

 

La somme de 3000 euros espérée, comblera majoritairement ces frais ainsi que la part du site internet de KissKissBankBank.

 

Si d'aventure cette somme était dépassée, le bénéfice nous permettrait d'envisager le Festival plus sereinement, et nous vous en serons extrêmement reconnaissants.

 

 

LA POSSIBILITÉ DU REÇU DE DON

 

Pour toute personne qui en fait la demande par mail directement à la compagnie (administration@compagnie-des-lucioles.fr), un reçu fiscal vous sera adressé au titre de votre don.

 

 

BON A SAVOIR POUR LES PARTICULIERS COMME POUR LES ENTREPRISES : LA DÉFISCALISATION PAR LE MÉCÉNAT

 

Les associations à l'origine de spectacles vivants peuvent percevoir des dons (selon l'article 200 du Code Général des Impôts - 1.F)

 

Ce qui signifie que si vous faites un don à la Compagnie des Lucioles (et demandez un reçu), vous bénéficierez d'une réduction d'impôts sur votre don à hauteur de 66% pour les particuliers / 60% pour les entreprises, dans la limite de 20% du revenu net imposable (l'excédent peut être déporté sur les 5 années suivantes, au delà de 20%).

 

EN CLAIR :

 

- si vous faites un don de 50,00 euros, votre don ne vous coutera à terme que 17 euros ( 33 euros de réduction d'impôts - pour les particuliers)

 

-  si vous faites un don de 100,00 euros votre don ne vous coutera à terme que 34 euros (66 euros de réduction d'impôts - pour les particuliers)

 

Pour les entreprises, nous mettons à votre disposition un dossier de Mécénat (sur demande à l'adresse de la compagnie administration@compagnie-des-lucioles.fr )

 

 

 MILLE MERCIS POUR VOTRE SOUTIEN

 

Thumb_cinq_jours_en_mars_ref_8189
Ciedeslucioles

La compagnie des Lucioles est une compagnie de théâtre professionnelle basée à Compiègne, dans l'Oise. Jouant des codes du théâtre oriental et occidental, Jérôme Wacquiez insuffle une démarche artistique donnant naissance à des pièces confrontant tradition et modernité. Depuis 2004, elle crée et diffuse ses spectacles en France et à l'étranger.... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Je vous souhaite un très beau festival d'Avignon, j'espère pour la compagnie un bel été, un bel avenir, de belles rencontres artistiques et humaines et beaucoup de bonheur... J'aurai adoré pouvoir contribuer à hauteur d'un sosie playmobil (la classe) mais mon compte en banque ne le permet pas ! Profitez ! Je vais vous suivre sur FB ! Bises Hélène
Thumb_default
je vous souhaites a tous un excellent festival. Daniel & Annick
Thumb_default
Bon courage pour la suite ;)