Soutenez un projet de cinéma positif et humain, en hommage aux victimes de l'attentat du 14 juillet 2016.

Large_image_cover-1501443909-1501444776

Présentation détaillée du projet

L'HISTOIRE

 

Ils s'appellent Sandra et Stéphane. Le 14 juillet 2016 en fin d'après-midi, ils quittent des amis dans l'arrière-pays niçois pour aller voir le feu d'artifice sur la Promenade des Anglais. Au débotté, Sandra décide de montrer à son amoureux le lieu où elle se réfugiait quand elle était adolescente : un arbre, un chêne majestueux dominant les collines.

 

Ils partagent alors leurs souvenirs, leurs rêves, leurs inquiétudes pour l'avenir, sans se douter de ce qui est sur le point d'arriver. Ils sont entourés par la vie et par la nature, leur chien Spoon jappe joyeusement en dévorant leurs chaussures, tandis qu'ils grimpent dans l'arbre en riant et en s'envoyant quelques bons mots. C'est un rare moment de complicité et d'échange, un de ces moments déterminants suspendus dans le temps, en conscience du passé, appréhendant le futur, le présent représentant la seule sécurité.

 

Il faudra pourtant bien redescendre, et revenir parmi les hommes. Pour le meilleur et pour le pire.

 

Cover_arbre_img_0206-hdr_fotor2-1500935354

 

 

AUX RACINES, AUX ORIGINES

 

L'idée de faire ce film est née de ma propre expérience. J'étais sous cet arbre le 14 juillet 2016, avec ma petite amie. Nous y avons passé un moment ensemble, à refaire le monde. Nous ne saurons jamais à quoi nous avons échappé grâce à ce détour. Nous sommes arrivés sur Nice juste à temps pour le feu d'artifice, et nous sommes partis à peine quelques minutes après, chassés par un mauvais vent. Heureusement, aucun de nos amis n'a été blessé.

 

Malgré tout, l'attentat nous a bouleversés. Ce fut comme un rappel brutal de la fragilité des petits moments de bonheur. De là a découlé mon envie de poser un regard, non pas sur l'attentat, mais sur la nécessité de la confrontation au monde qui nous entoure. Racines est un film habité et porté par la vie, au travers des comédiens, mais aussi au travers de la nature, de l'arbre, du petit chien facétieux. Le message est que toute la violence du monde ne peut remettre en question ce que nous sommes profondément en tant qu'êtres.

 

On pourra y voir un hommage, ou une réponse philosophique face à la barbarie, ou juste une belle histoire d'amour. Racines, en tout cas, parle d'anges.

 

Le concept de départ est de faire un film sur l'attentat sans montrer une seule image de Nice, sans camion, sans cris, sans blessés. Si on peut logiquement redouter la fin de l'histoire, l'aboutissement est volontairement poétique, sans aucun trait de violence. Le message est pourtant fort et symbolique, avec l'image ultime, positive, de cet arbre que rien n'ébranlera.

 

En ne montrant rien de spécifique, en suggérant seulement les circonstances par le biais de la mise en scène, le film gagnera en universalité, et pourra parler au plus grand nombre.

 

Le tout sera tourné en caméra épaule ou en steadicam, avec harmonie et fluidité, comme une chorégraphie. Nous utiliserons au maximum la lumière naturelle et l'environnement immédiat pour chercher toujours le sensitif, l'émotion, la spontanéité. Il n'y aura pas de musique, mais un travail particulier sur le son pour amplifier cette vie qui les entoure, comme pour mieux ressentir son éloignement aux derniers plans qui dessinent la morale du film.

 

Les deux personnages incarnent des tempéraments distincts : elle est bavarde et théâtrale, convoque ses souvenirs et s'inquiète pour l'avenir, tandis que lui, plus réservé, a déjà pris ses décisions en toute conscience. Leur histoire c'est notre histoire à tous, sur le chemin périlleux de la quête de soi, entre hésitation et détermination.

 

 

LE RÉALISATEUR / RAPHAËL ZAMOCHNIKOFF

 

Directingimg_2511-1500935597

 

Cela fait presque vingt ans que j'écris et que je réalise des films. J'ai touché à la publicité, au clip vidéo, à l'événementiel et même au médical et à la fiction d'entreprise. Mais mon coeur revient toujours à la fiction. J'ai mis en scène une dizaine de courts métrages, présentés dans différents festivals en France.

 

Ce que j'aime faire, c'est proposer de regarder le monde différemment : imaginez que les livres vous laissent des messages, que l'amour soit une chasse au trésor, qu'un clochard soit en fait un aventurier... voilà mon univers, toujours personnel et poétique.

 

Racines est un film important dans mon parcours, car il représente un nouveau départ à la fois dans mon écriture et dans ma mise en scène, mais aussi dans les moyens mis en oeuvre. Je souhaite que Racines soit un court métrage de grande qualité, très rigoureusement fabriqué, un vrai film pour le public avec plusieurs niveaux de lecture possibles.

 

J'ai développé ma passion pour le cinéma au travers des films de Steven Spielberg et de Ridley Scott, je l'ai entretenue en découvrant le cinéma humaniste et parfois naturaliste de Clint Eastwood, Peter Weir et Terrence Mallick. J'admire l'humilité et la simplicité des uns, le sens esthétique et musical des autres. Pour préparer Racines, je revois par exemple La ballade sauvage, Les chemins de la liberté ou Sur la route de Madison.

 

 

LES INTERPRÈTES

 

VANESSA HINKEL (Sandra)

 

Sandra_316787_10150327778034154_1162778970_n-1500935694

 

Comédienne de 28 ans, Vanessa a suivi une formation au Théâtre National de Nice puis au Conservatoire du 14ème arrondissement de Paris. Titulaire d'un Master en Histoire du Théâtre, elle fait partie de la compagnie Wolt qui met en scène du théâtre d'appartement et donne des lectures publiques de pièces. Elle participe fréquemment à des courts métrages, en tant que comédienne mais aussi en tant que scénariste et réalisatrice dans le cadre du mouvement Kino. Sa personnalité originale, son humour et sa répartie servent le rôle de Sandra à merveille.

 

DAVID VIGROUX (Stéphane)

 

Davidcapture_d_e_cran_2017-07-19_a__18.06.53-1500935757

 

Diplômé du Conservatoire d'Art Dramatique de Castres, David a enchaîné les pièces de théâtre et les publicités avant de participer à de nombreux courts métrages. Des projets originaux comme Dryade lui ont permis de se faire remarquer dans des premiers rôles et dessinent l'espoir d'une longue carrière. Ce n'est pas juste pour ses beaux yeux qu'il s'st vu confier le rôle de Stéphane, mais aussi pour sa sensibilité réservée, cohérente avec le personnage.

 

FOX (Spoon)

 

Fox18471215_10154907787628183_1234509465_n-1500935800

 

La rencontre avec Fox et ses maîtres relève du plus grand hasard, mais j'ai craqué tout de suite pour cette adorable boule de poil. Fox est un chien japonais, de la race des Shiba Inu. Il pose sur les photos comme un top modèle !

 

L'ARBRE (l'arbre)

 

Arbre_eric_35836660401_2794b35df6_o-1500935843

 

C'est à la fois le décor et l'être vivant principal du film. Il s'agit d'un chêne majestueux et très sage situé sur les collines de Levens, dans l'arrière-pays niçois.

 

 

L'ÉQUIPE

 

Nous avons au gré des projets, depuis plusieurs années, construit une équipe de professionnels, comme une petite famille artistique. C'est Éric Soulier qui sera directeur de la photographie sur Racines, nous avions déjà collaboré sur Alice..., L'idéal et La nouvelle fille du métro. Son fils Tommy sera son assistant caméra. Mon ami et réalisateur Raphaël Biss nous apportera son oeil pointu au cadre, avec l'aide du grimpeur et vidéaste Mathieu Henneteau pour les plans les plus périlleux, en particulier parmi les branches de l'arbre.

 

Eric_et_tommy-1500935901

Mathieubiss-1501539163

 

Maxim D'Antrassi sera notre directeur de production. Il travaille régulièrement avec des équipes locales comme RIP Prod, mais aussi avec de grands groupes de télévision. Nous voulions collaborer depuis longtemps !

 

10686827_776405155839042_2948758636590349356_n-1501539234

Toddgfou-1501538898

 

Pour nous offrir le meilleur du son, nous avons réuni un duo d'enfer : Guillaume Fouques en opérateur et Todd Warren au mixage et à la post-production. Todd Warren dirige le studio HDsound, à Cannes, après avoir officié de nombreuses années à Toronto et Los Angeles. Il a notamment produit le son de Cube de Vincenzo Natali et a obtenu un Genie Award pour Treed Murray en 2001. Il réalise la bande son de tous mes films depuis 2010.

 

Others-1501541693

 

Et plein d'autres gens géniaux, comme Jan Willem Blom qui a réalisé le film de la campagne, Olivier Ruis notre photographe de plateau, Elodie Larousse au making of, Latifa Lekhdar notre scripte, Pascale Schembri en renfort régie / maquillage et second rôle auprès de Jean-Yves Courty ! Merci à vous tous d'être là !

 

 

À quoi servira la collecte ?

La collecte nous servira d'abord à financer toute la logistique du tournage (déplacements, hébergement, repas de l'équipe, défraiements) mais aussi participera à la location de matériel supplémentaire, au financement de prestations techniques incompressibles. Une assurance spécifique doit également être souscrite pour prémunir le tournage des accidents (comédiens et caméras perchés dans les arbres obligent).

 

Enfin, le financement nous permettra d'orienter le film vers un parcours de diffusion solide, au travers de participations dans différents festivals, eux aussi générateurs de frais de déplacement, de copies, de logistique. Voici une estimation du découpage du budget :

 

Renforcement d'équipement, location de matériel        1000

Stockage, disques durs                                                  400

Postproduction (mixage, colorimétrie)                              600                           

Consommables                                                               150

Régie, repas et catering                                                   700

Hébergement / transports                                                800               

Assurances                                                                      350

Frais crowdfunding                                                           500

Inscriptions / représentation en festivals                           500

 

C'est notre association, Prise 2, qui percevra la totalité des sommes perçues afin d'en assurer la gestion, sous la supervision de notre directeur de production.

 

Si la collecte dépasse l'objectif, le budget sera alloué au démarchage auprès de producteurs et de diffuseurs, afin de porter un prochain projet cinématographique pour notre équipe. Nous souhaitons que ce film constitue un tremplin vers encore plus de réussite !  

 

D'avance, un immense merci à tous nos bienfaiteurs, ce film sera aussi un peu le vôtre.

 

 

Calendrier prévisionnel :

 

Août 2017 - Collecte et préparation de la production

 

Début septembre 2017 - lancement de la pré-production, location du matériel

 

16/17 septembre et 23/24 septembre - tournage

 

Octobre 2017 - début du montage

 

Décembre 2017 - début de la post-production image et son

 

Février 2018 - Premières projections du film et début du parcours festivals

 

 

35786-quinzaine2014-prog-1-1501536586

Objectif : rentrer au Festival de Cannes par la petite porte !

 

 

 

New-logo-prise-2-golden-whiteybanner-1501623828

 

Fondée à Nice en 2016 par Nives Sartori et Raphaël Zamochnikoff, l’association Prise 2 est une plate-forme de création, de recherche et de production cinéma et audiovisuelle, ouverte à tous les publics et à toute forme de contribution.

 

S’adressant tant aux professionnels du cinéma qu’aux jeunes talents, à des spectateurs déjà cinéphiles ou seulement dilettantes, « Prise 2 » s’occupe principalement du développement et du montage de projets média – films, vidéos, expositions, ateliers, espace de consultation, festivals -, mais aussi de l’animation d’un ciné-club privé et de l’organisation de collectes d’archives pour le cinéma à vertu patrimoniale et à rayonnement régional.

 

L’association souhaite s’investir à long terme dans l’accompagnement de projets de courts-métrages et dans la promotion d’un pôle qualité Provence Alpes Côte d’Azur : un réseau de techniciens, d’artistes et de défenseurs du cinéma, coordonné par ses soins, qu’elle pourra appuyer afin de susciter de meilleures rencontres et de nouvelles opportunités entre professionnels.

Thumb_12019853_10153365461538183_200283473347079828_n-1501451491
Raphaël Zamochnikoff

Raphaël est avant tout un grand passionné de cinéma. En 2009 il crée la société La Dame Verte, lui permettant de porter divers projets cinématographiques et de s'entourer de professionnels experts dans leur domaine, tels que Todd Warren, sound designer et mixeur, connu entre autres pour son travail sur le film « Cube ». Ces expériences vont du clip... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Bien contente de participer à cette oeuvre !
Thumb_default
ON CROIT TOUS EN TOI RAPH ! bises à tous et à bientôt pour vivre un moment entre parenthèses
Thumb_default
Courage Rapha!