BD-reportage sur la reconstruction d'Haïti, à travers les regards féroces et sombres-roses-bonbons de Marine et Sarah.

Large_haiti-_couvc-1464014026-1464014035

Présentation détaillée du projet

La Revue Trois/Cent/Soixante et l'Ecole CESAN

 

Deux étudiantes du CESAN, en fin de cursus, Marine des Mazery et Sarah Ulrici, ont été sélectionnées pour se rendre en Haïti, afin de réaliser un BD-reportage sur la découverte de la culture haïtienne, ancestrale et d'avant-garde, qui perdurent et participent à la reconstruction de l'île. Elles animeront par ailleurs un atelier où elles enseigneront la bande dessinée à de jeunes talents haïtiens.

 

Ce projet s’inscrit dans une démarche de création et d’échange portée et pensée depuis plusieurs mois par la Revue Trois/Cent/Soixante et notre école. Le budget réuni par l’Ambassade de Suisse, la Revue Trois/Cent/Soixante et l’école CESAN permet de financer la majeure partie de la logistique. Aujourd'hui nous avons besoin de vous pour concrétiser ce projet engagé, protecteur de mémoire, transmetteur de savoirs et créateur de passages.

 

Haiti_11-1463991916Bd-reportage-cesan-1464263438

 

 

 

Pourquoi Haïti ?

 

Charles Najman a écrit : "Ici personne n'oublie son passé. Sur la terre du vaudou, la mémoire est affamée, c'est même la chose qui subsiste."

 

Haiti est la première république noire libre du monde, établie en 1804, suite à une révolte d'esclaves sans précédent. Pendant des siècles, la culture vaudou permit lentement de recréer une unité spirituelle, un langage, une mémoire commune. 

La transmission de la mémoire haïtienne passe par une culture foisonnante, à la fois traditionnelle et d'avant garde, tant pour son activité picturale, musicale ou littéraire.

 

La Revue Trois/Cent/Soixante travaille à la promotion de la culture haïtienne et met en valeur certains formes de critiques sociales et d'actions progressistes, afin d'accompagner le développement de l'île.

Le séisme de janvier 2010 a vu plus de 300.000 personnes mourir, 300.000 blessés et 1,2 million de sans-abris. La capitale a été détruite aux trois quarts. Six années se sont écoulées depuis, mais le pays panse encore ses plaies. Dans ce contexte, difficile de trouver ce qui revalorise et connecte habitants et habitat. Cependant les arts ont toujours réussi à se frayer un chemin. La Revue Trois/Cent/Soixante cherche à rendre visibles ces témoignages fragiles, auprès d'un public plus large. 

 

L’école CESAN a voulu soutenir cette démarche, en travaillant d’abord sur le projet de la Revue Trois/Cent/Soixante, pour son premier numéro. Les étudiants ont livré une vision narrative et personnelle du thème de la colère, projet chapeauté par notre talentueuse enseignante et éditrice, Céline Voisin.

 

Et une fois sur place ?

 

Former des jeunes haïtiens à l’art de la bande dessinée pour aider à faire émerger un nouveau courant d’auteurs de bande dessinée en Haiti encore inexistant à l’heure actuelle.

 

S’emparer du 9e art, qui offre de nombreuses possibilités artistiques et de communication, sans avoir besoin de recourir à des auteurs étrangers… afin de valoriser un regard spécifiquement haïtien.

 

Deux de nos étudiantes, Marine Des Mazery et Sarah Ulrici, rejoindront l'équipe de la revue Trois/Cent/Soixante à Port-au-Prince dès le 3 juillet 2016, pour animer un atelier BD auprès de 15 jeunes talents. Elles partageront ainsi différentes techniques graphiques et narratives, et feront travailler les artistes sur un récit de bande dessinée collectif.

 

Il s’agira d’un des premiers enseignements autour de la BD en Haïti.

 

Raconter ce voyage à ceux qui n’y seront pas

 

"On peut sortir un Haïtien d’Haïti, mais on ne peut sortir Haïti d’un Haïtien." 

 

Marine et Sarah ont pour projet de raconter en BD ce qu’elles découvriront sur place, un peuple qui se reconstruit 6 ans après le séisme qui a ravagé l'île. Mais elles rapporteront surtout une part de la culture haïtienne, dont la richesse historique et artistique ne nous est pas suffisamment contée.

 

 

Afin de les aider à porter ce projet et que ce BD-reportage se réalise dans les meilleures conditions, une partie de la collecte sera consacrée à l'aide à la création et à la publication. Nous serons bien évidemment ravis de vous convier au vernissage de la publication de la Bande dessinée qui en découlera.

 

Qui est Marine Des Mazery ?

Marine1-1463579781

Marine2-1463579804

Marine3-1463579835

Reportage-bd-haiti-1464094879

 

Qui est Sarah Ulrici ?

1-1463579955

2-1463580056

3-1463580167

Haiti-art-bd-1464094486

 

Un mot sur la Revue Trois/cent/soixante

Trois/Cent/Soixante est une revue haïtienne, multilingue, pluriverselle, progressiste, mal-pensante, engagée, transcriptrice, archiviste, sérieuse, satiriste, universitaire, vulgarisatrice, jeune, immature, gérontophile et responsable, bref, c’estune revue qui a les yeux plus gros que le ventre et qui a faim. Elle est en retard, intempestive, juste à point et importune. Ses membres sont d’extravagants optimistes et des grognons invétérés, ce sont desemmerdeurs comme de bons compagnons de rires et de combats. 

  L’art, le sociétal, le littéraire, l’économique, tout y passe autant que faire se peut, dans le foutoir le plus total et la rigueur la plus maniaque. Quand il faut faire cohabiter les contraires nous sommes partants et quand il faut discriminer le vrai de la foutaise nous sommes là !  Page Facebook : https://www.facebook.com/Revue-TroisCentSoixante

 

Un mot sur l’école CESAN

Première école de bande dessinée à Paris, le Centre d'Enseignement Spécialisé des Arts Narratifs (CESAN) forme à la bande dessinée et à l'illustration appliqués aux secteurs de l'édition : le livre jeunesse, la bande dessinée, la presse, la communication, le livre interactif.



Quelques liens utiles:


Le site de l'école: http://www.cesan.fr/

Le Tumblr : http://ecolecesan.tumblr.com/

La page Pinterest : http://fr.pinterest.com/ecolecesan/

Le Facebook : www.facebook.com/ecolecesan

Le Twitter : www.twitter.com/ecolecesan

 

À quoi servira la collecte ?

A réunir les fonds nécessaires à cette expérience unique. L’école, la revue et l’ambassade suisse se sont engagées à payer la majeure partie des frais de ce voyage.

 

Mais nous avons besoin de votre soutien pour que ce projet puisse voir le jour. Voici le détail de la somme totale dont le projet a besoin :

 

Bourse à la création et à la publication : 1100 euros

Frais de transport et hébergement : 4290 euros

2 Assurances santé et rapatriement Mondial Assistance : 230 euros

2 Taxes d'entrée en Haiti : 20 euros

2 Per diem : 200 euros

2 Vaccins : 180 euro

Communication et information : 620 euros

Déroulement de l'atelier : 2020 euros

Achat de matériel  : 410 euros

Restitution de l'atelier ( exposition, vernissage) : 370 euros

Autres frais : 185 euros

Local d’hébergement, ordinateurs, internet,  : 7720 euros

 

 

Ce que nous pouvons financer :

Frais de transport et hébergement : 3190 euros

Communication et information : 620 euros

Déroulement de l'atelier : 2020 euros

Achat de matériel  : 410 euros

Restitution de l'atelier (exposition, vernissage) : 370 euros

Autres frais : 185 euros

Local d’hébergement, ordinateurs, internet,  : 7720 euros

 

 

Ce dont avons besoin :

2 Bourses à la création : 500 euros

Aide à la publication : 600 euros

Frais de transport restants : 1100 euros

2 Assurances santé et rapatriement Mondial Assistance : 230 euros

2 Taxes d'entrée en Haiti : 20 euros

2 Vaccins : 180 euros

2 Per diem : 200 euros

 

 

Thumb_profil-1463648217
Ecole Cesan

Première école de bande dessinée à Paris, le Centre d'Enseignement Spécialisé des Arts Narratifs (CESAN) forme à la bande dessinée et à l'illustration appliqués aux secteurs de l'édition: le livre jeunesse, la bande dessinée, la presse, la communication, le livre numérique.



Derniers commentaires

Thumb_default
bonjour heureuse d'avoir participé à ce projet...et hâte de recevoir mes petits cadeaux... bises
Thumb_default
Bon voyage Marine et Sarah..faites gaffe aux tontons macoutes!
Thumb_default
Good luck to Marine and Sarah in this project. You have a great talent and you deserve that. I hope you enjoy there and everyone there with you two.