"Un jeune homme raconte une histoire à sa petite sœur, ses mots lui échappent..." Soutenez notre première création collective!

Large_image_racontemoiune_2

Présentation détaillée du projet

 "Un jeune homme  raconte une histoire à sa petite sœur,  ses mots lui échappent..."  

 

Voilà comment on peut en une phrase décrire notre spectacle.

 

"Raconte-moi une..." est la première création collective de la Compagnie : 1 régisseur son, 4 jeunes comédiens et comédiennes, et une dizaine de personnages.

 

 

Group-06_web

 

Nous sommes tout d'abord partie d'une envie: celle de travailler ensemble, celle de monter ce projet tous ensembles.

 

Mêlant le théâtre d’images, le théâtre d’objets, le théâtre musical, le jeu masqué, nous avons exploré le langage, la communication verbale et non verbale. Partir de rien pour créer un spectacle : juste une contrainte, en faire un spectacle accessible à tous…

 

Nos recherches et nos réflexions ont trouvé un point de départ et un point d'ancrage en trouvant le texte d'un enfant de 8 ans du Centre Kirikou (Boulevard Bessières, Paris):

 

« Je pense qu’au début, il y avait des voyageurs qui allaient dans les pays étrangers. Quand quelqu’un leur disait un mot qu’ils ne comprenaient pas, ces voyageurs lui demandaient de le leur expliquer précisément pour l’écrire, et surtout le garder dans leur dictionnaire. Ils se rendaient ensuite dans un autre pays pour expliquer les mots recueillis ailleurs et en trouver d’autres. Ainsi les mots voyagent un peu partout dans le monde. »

 

La thématique du mot, du langage, s’est alors imposée à nous. Ce thème a évolué au fur et à mesure des réunions de travail pour donner naissance à l’imaginaire de notre spectacle.

 

 « Raconte-moi une… » a été créé à la manière d'un conte initiatique, d'un voyage onirique fait par un enfant qui invite un public de tout âge à le suivre.  

 

Aujourd'hui, l'histoire de notre personnage est achevée, et son voyage peut commencer. Il n'attend plus que vous...

 

 

Une création visuelle

 

 

Nous avons travaillé main dans la main avec deux techniciens afin de réaliser nos décors. Notre personnage va évoluer au milieu d'un décor modulable, inspiré de la chambre de sa sœur. Des meubles aux proportions gigantesques se transformeront au fur et à mesure de son voyage,  évoquant les univers rencontrés. Un parc d'enfant et un coffre  à jouets étonnants sont présents sur la scène, avec quelques paravents en fond de scène pour nous offrir des coulisses nécessaires. 

 

De plus, nous avons travaillé le jeu masqué entre les personnages, et nous sommes donc passés par une phase de création de masque en papier mâché, en partant des bases de nos visages, afin qu'il soit personnels et surtout totalement adaptés.

 

 

Img_1053

Img_1059

 

 

 

Une création musicale

 

 

Nous avons souhaité enrichir cette création d'un musicien-compositeur afin d'avoir une musique originale, et surtout un réel lien entre la musique et le jeu. Nous avons travaillé ensemble afin de trouver les temps où ces deux arts se rejoignaient dans notre création. La musique a donc été "commandée" scène par scène et a évolué au fil du travail des premières répétitions. Aujourd’hui, on peut dire que le jeu a créé la musique, mais à l’inverse aussi, que la musique a crée le jeu.

 

Img_1038

 

Nous avons pu bénéficier d’un partenariat avec le Secteur des Musiques Amplifiées de Montigny le Bretonneux, qui a mis pendant plusieurs jours son studio d’enregistrement à notre disposition avec un ingénieur du son afin de finaliser notre musique.

 

La musique se retrouve au cœur du spectacle, non pas comme une aide au jeu, mais comme un partenaire à part entière.

 

 

Des dates

 

 

Nous avons  commencé à travailler sur le projet en Décembre 2012, et les premières ébauches de jeu sur le plateau sont apparues en Avril. Depuis nous avons continué le travail, sans cesse en recherche... L'atelier de création des masques a débuté en Juillet faute de budget... Nous sommes en train de finir de réunir tous les costumes avant de quitter la région parisienne fin Juillet.

 

En effet, le projet bénéficie de l'appui d'un lieu classé monument historique: le château de Boucard, où nous sommes accueillis en résidence au cours du mois d'Août...

 

 

 

Il nous a semblés intéressant de travailler dans ce cadre qui est formidable pour notre projet, et de pouvoir le construire hors des programmations culturelles proposées par les structures des villes alentours, à une période de l'année où il y a peu de spectacles vivants et de représentations hors des festivals.

 

Nous y jouerons donc deux fois le spectacle en extérieur: le Vendredi 23 Août à 19h, et le Samedi 24 Août à 15h30

 

 

Mais qui sommes-nous?  

 

 

Nous sommes quatre jeunes comédiens et comédiennes entre 22 et 26 ans, avec l’envie d’aller toucher à une création complète. Nous avons voulu travailler avec des artistes de différents horizons : musiciens, plasticiens. Pour ce projet, Mélanie Charvy avec qui certains d’entre nous avaient déjà travaillés, nous a rejoint afin de s’occuper de la régie son.

 

Nous existons depuis 2013, et nous nous sommes pour la plupart rencontrer dans nos formations respectives.

 

Nou nous sommes en premier lieu regroupés autour de ce projet, une véritable envie partagée par chacun, de travailler sur ce thème, pour créer un spectacle tout public, et surtout jeune public. 

 

Kénan Desaldeleer

 

kenan-12bis_WEB

C’est à l’âge de 10 ans dans un conservatoire de banlieue parisienne, que Kénan Desaldeleer commence le théâtre avec Kasimierz Skorupski. Plus tard il approfondit sa formation auprès de professeurs tels que Jean-François Dusigne à la Cartoucherie de Vincennes à l’ARTA en 2008, puis auprès de David Nunes, Sabrina Baldassara, ou encore Anne Loiret en 2010 au Studio de Formation Théâtrale dirigé par Florian Sitbon.

A partir de 2005 il assiste Vincent Vernerie à la mise en scène pour La femme comme champ de bataille de Matei Visniec auprès de la compagnie Mimesis Théâtre. En 2007, il joue dans L’impromptu de Versailles mis en scène par Kasimierz Skorupski, puis dans Richard III n’aura pas lieu de Matei Visniec. Il retrouve Vincent Vernerie en l’assistant sur l’Homme Rilke en 2008, où il fera par ailleurs la régie son et lumières au sein de la Compagnie du Déserteur. Ils travailleront ensemble jusqu’en 2011 sous la forme d’une recherche-laboratoire qui donnera naissance à une création Le roi sans force ni courage dans lequel il sera assistant à la mise en scène et comédien

 

Il anime également de nombreux ateliers de théâtre depuis 2009, pour enfants et adultes, auprès de l’APEMACC, ou auprès de conservatoires en banlieue parisienne.

Il rejoint la Compagnie Tisseurs de Songes en 2013 et en assume aujourd’hui la direction artistique.

 

Arnaud Peres

 

arnaud-01bis_WEB

C’est au sein de la troupe amateur Espérance provisoire dirigée par le metteur en scène et comédien Laurent Bouahër, qu’Arnaud Peres participe à ses premiers spectacles. Peu après il travaillera avec Manon Guillemin pendant deux ans, ce qui donnera lieu à des représentations du spectacle L’Ultima Commedia en 2010, puis Lentas de Joane Calice en 2011. Avant de commencer une formation au Studio de Formation Théâtrale dirigé par Florian Sitbon à Vitry sur Seine en 2012, Arnaud Peres joue dans Arlequin poli par l’amour de Marivaux en 2011 avec Olivier Lusse Mourier, puis dans Mort de Rire en 2012.

En parallèle, Arnaud Peres se travaillera dans le milieu audiovisuel  à travers le court métrage « L’ordre Mécanique » de Romain Picquart en 2010, puis avec Louis Lagayette dans « La femme de ma vie, une vieille et mon meilleur pote » en 2012.

C’est donc naturellement qu’Arnaud Peres rejoint la Compagnie Tisseurs de Songes en 2013 afin de participer à Raconte-moi une....

 

Virginie Joseph

 

virginie-46bis_WEB

Elle entre au théâtre du Guichet Montparnasse en 2009, où elle a notamment joué k-Ocktail k-Otidien et Le songe d’une nuit d’été de William Shakespeare. Désirant se perfectionner dans sa formation, Virginie Joseph suit des cours particuliers avec la comédienne Valentina Fago.

Puis en 2012, elle joue dans Les femmes savantes de Molière mis en scène par William Malatrat avec la Compagnie Népenthès-théâtre, et dans Central Park West à Avignon mis en scène par François Bergeron.

En parallèle, elle décide d'entrer au Studio de Formation Théâtrale de Florian Sitbon.

Pour l'audiovisuel, elle participe également au court-métrage  « La Lettre » de François Audoin en 2011.

Elle décide en 2013 de rejoindre l'aventure de la Compagnie Tisseurs de Songes.

 

Romain Picquart

 

romain-32bis_WEB

 Tout d’abord attiré par la musique et après plusieurs année de cours de guitare au conservatoire du 17ème arrondissement de Paris, Romain Picquart découvre le théâtre au sein d’une troupe amateur : Espérances Provisoires, dirigée par le metteur en scène et comédien Laurent Bouhaër. C'est notamment dans cette troupe qu'il recontrera Arnaud Peres, faisant leurs débuts théâtraux ensembles. Il intègre en 2010 l’atelier de Manon Guillemin et participera à plusieurs spectacles, dont l’Ultima Comédia.

Il devient assistant à la mise en scène pour Lentas de Joan Calice où il collabore notamment avec Micky Finn. 

En 2010, il signe la réalisation d'un court-métrage: "L'Ordre Mécanique".

Parallèlement, il entre en 2011 au Studio de Formation Théâtrale. Après plusieurs aventures théâtrales en tant que comédien, dont notamment le rôle du conteur dans Emilie jolie mis en scène par Mélanie Charvy, ou le rôle du fils dans Parloir de Christian Morel de Sarcus co-mis en scène par Paul-Antoine Veillon et Mélanie Charvy au Théâtre du Guichet Montparnasse, Romain Picquart se lance dans la mise en scène avec l’Etat de siège d’Albert Camus en 2013.

 

 

À quoi servira la collecte ?

Et bien tout simplement, car vous le savez, aujourd'hui les subventions se font rares, et le montage d'un  spectacle qui se veut ambitieux et riche de nombreuses expériences personnelles  est coûteux. Nous avons déjà réuni certains éléments de financements mais hélas il nous manque encore de l'argent pour pouvoir aller au bout. En effet, avec les deux dates de fin Août  ce spectacle pourrait exister mais  la Compagnie a été obligée de continuer à avancer des fonds pour pouvoir soutenir le projet, aujourd'hui nous avons besoin de vous pour pouvoir boucler notre budget et mener à bien notre résidence.

 

Les fonds collectés serviront d’une part à rembourser une partie des dépenses effectuées pour les déplacements de la Compagnie au Château de Boucard (location d’un camion, etc…), mais aussi payer les décors, défrayer les musiciens et techniciens, finaliser les achats d’accessoires et de costumes, payer une diffusion (affiches, flyers, etc…) ….

 

Et permettre à la Compagnie de continuer à exister !

 

 

 

De plus, étant une structure culturelle, pour tout don, nous pourrons vous envoyer (sur votre demande) un reçu de la compagnie vous donnant le droit à une réduction d’impôt (66% pour les particuliers et 60% pour les entreprises). Exemple: pour un don de 90€, vous pourrez déduire 59€ sur votre déclaration 2013.  

 

 

 

Thumb_compagnie
Compagnie Tisseurs de Songes

La Compagnie Tisseurs de Songes s'est créée en 2013 et vous invite à les soutenir pour leur projet!!

Derniers commentaires

Thumb_default
Bonne chance !
Thumb_default
Bon courage. Mes amitiés à toute l'équipe
Thumb_096copie
Bon courgae Kénan! J'epsère que vous obtiendrez ce que vous souhaitez! a +