Aidez à monter projet original en danse orientale. Une création innovante, corps, musique et voix avec 2 artistes habités.

Large_recital__la_voix_qui_danse_3-1464864117-1464864123

Présentation détaillée du projet

 

RECITAL, LA VOIX QUI DANSE

 

 

Recita__la_voix_qui_danse-1464863826

 

 

UNE OEUVRE UNIVERSELLE

 

La création "RECITAL" vise à explorer le corps dansant arabe à travers sa relation à la voix et à la musique. C’est une approche contemporaine et une nouvelle perspective pour la danse arabe à travers le travail universellement connu de la diva Oum Kalthoum.

 

Le répertoire : Zikrayet (Souvenirs), Roubayet El Khayam (Les quatrains d’Omar Khayyam), Balad el mahboub (Mon pays aimé)

 

Les quatrains d’Omar Khayyam, étant la pièce centrale, où le poète exhorte à la jouissance de la vie, de l’instant présent, de l’amour.

 

Œuvre à la fois mystique et temporelle, extrêmement intéressante à aborder ! 

 

Nous avons envie de traiter ces 3 œuvres, peu jouées,  d’Oum Kalthoum -- artiste égyptienne, monument du chant arabe, universellement connue --  composées par Riad El Sonbati, immense compositeur. Nous voulons aller à l’essentiel du corps en mouvement, loin des stéréotypes de la danse orientale et de la musique de ce répertoire, afin de créer un spectacle d’auteur vivant et poétique. 

 

 

                                   

 

Récital Oum KalsoumIna.fr - La chanteuse Oum KALSOUM est à l'affiche de l'Olympia pour un récital. Le reportage comprend un extrait de la chanson "O mon coeur qu'est devenu mon amour d'antan" (traduction off de la chanson par Jean Pierre Enkiri) et une interview de la chanteuse qui se dit très touchée de l'accueil que lui a réservé Paris.

 

 

 

DE LA RESIDENCE DE CREATION...

 

 

Dans un premier temps, il faut poser les fondations de cette proposition corps, musique et voix imaginée pour 4 interprètes :

- une chorégraphe-danseuse, Saâdia Souyah

- 3 musiciens :  Fadhel Messaoudi, luth et Chant ; Safaa Al saâdi, Nay ; Sattar Al Saâdi, percussions. Cela se fera en plusieurs étapes.

 

Etape 1/

Saädia Souyah et Fadhel Messaoudi, en résidence, en août 2016. A l'issue de celle-ci, une première restitution aura lieu, courant septembre... 

 

SAADIA SOUYAH : 

 

_h4a4103-1464863904

 

Le parcours de Saâdia Souyah est peu banal. Cabarets orientaux parisiens accompagnée par les meilleurs musiciens, incursion au théâtre chez Guy Jacquet et la Compagnie des Quatres Chemins, dans Trakiniaï, une tragédie  grecque « arabisée » , immersion dans l’univers de Bartabas, au Théâtre Zingaro, en tant que chanteuse-danseuse berbère dans Opéra équestre, plongée dans le summum de l’art occidental à l’occasion de sa participation deux années consécutives à l’opéra L’Enlèvement au sérail, de Mozart, au Festival de Salzbourg…

 

Son travail éclectique est le fruit de ses multiples expériences artistiques. De sa rencontre avec le bûto de Sumako Koseki, du travail  sur l’espace-temps de Laura Sheleen, du Théâtre du Mouvement, et de sa connaissance des danses du monde arabe et berbère. En 2003, elle créé Nissa (Carte Blanche au Centre National de la Danse à Paris), qui sera présenté dans de nombreux théâtres. Son solo Lila verra le jour en 2007 puis Éclats de Femmes, une création pour cinq danseuses, en 2008. Nouba de femmes, dernière création fut présentée au Forum du Cent-quatre (Paris 19e), au théâtre Le vent se lève, au théâtre de Ménilmontant (Paris 20e), et à L’Institut du monde arabe (Paris 5e).

 

Première danseuse orientale à avoir été invitée au Centre National de la Danse à Paris (2003), elle partage régulièrement sa recherche avec les danseurs contemporains  et les publics scolaires.

 

FADHEL MESSAOUDI :

 

Fadhel_mars_1_bis-1464863923

 

 

De son enfance, Fadhel Messaoudi pose les fondements de sa formation musicale. En Tunisie, dans son village tout est musique : les bruits de la rue, les cérémonies soufies et populaires qui ponctuent le temps qui passe.

 

Le chant, les percussions et les instruments traditionnels scandent son quotidien. A l’école, Fadhel se fait remarquer. Adolescent, au centre culturel de Gabès, le maître Sadek Laamouri lui enseigne la tradition orale et le oud, instrument avec lequel il obtiendra des prix du ministère de la culture. Le oud devient son instrument de prédilection.

 

A Paris, ville pour laquelle il voue une fascination culturelle, il découvre un monde musical où tous les styles se côtoient et se mélangent. Les musiques des cultures du monde sont sa nourriture, car Fadhel va à la rencontre des musiques, il les découvre, se les approprie et les partagent avec d’autres musiciens.       

L’improvisation est le domaine qui fait sa réputation ; à cela s’ajoute cette capacité de s’adapter à toutes sortes de musique. Son répertoire est vaste car ce qu’il souhaite c’est découvrir de nouveaux styles : il est aussi à l’aise dans le répertoire des musiques traditionnelles et arabo-andalouses qu’avec le flamenco, le jazz et la World music.

 

Concertiste, Fadhel a participé à de nombreux festivals en France et l’étranger : Festival des musiques sacrées de Fès, Festival de Rabat, Festival d’Arles, Festival de musique classique d’Utrecht, Festival de la poésie d’Alberobello en Italie, Festival de Lodève.

Concert avec l’ensemble Al Adwar au Théâtre de la Ville

 

 

 

     

 

 

Etape 2/

 

Résidence en Norvège avec l'ensemble de la compagnie afin de finaliser la création. 

 

 

....A LA SCENE

 

D'une durée d'1 heure, ce spectacle sera proposée à l'internationale avec des dates prévues en France et en Norvège, lieux des deux premières résidences.

 

 

Photo_compagnie-1464863948

 

 

 

 

 

À quoi servira la collecte ?

Afin de démarrer la première résidence de création, nous faisons appel à vous !

 

Les 2000 euros serviront à :

 

- Location du studio de répétition (35h) : 420 euros

- Achat du tissu et création du costume pour la danseuse : 580 euros

- Cachets des intermittents : 1000 euros

 

Croquis_recital-1464864079

 

Thumb_logo_bleu_-_jpeg-1463568691
Cie Saâdia Souyah

La Compagnie Saâdia Souyah En 2015, la Compagnie Saâdia Souyah est créée pour promouvoir et diffuser le travail de Saâdia Souyah, chorégraphe-danseuse française d’origine algérienne. Sa recherche chorégraphique, qui puise au patrimoine des danses traditionnelles du Maghreb et d'Egypte, a pour thèmes récurrents le féminin et le corps dansant arabe, de la... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Saadia, Ma contribution pour ce beau projet! en espérant que l'objectif soit atteint dans 3 jours. Nohra
Thumb_default
Bonjour Saâdia, ma modeste contribution à ce beau projet. J'espère avoir bientôt le plaisir de danser avec toi. Bien à toi Nadia
Thumb_default
J'ai vu la vidéo : merci pour toute cette subtilité mêlée à l'intensité de ce que vous nous faites partager... Continuez : c'est lumineux !!! Isa