Participez avec L'association AMARINAGE à la reconstruction du BRICK GOÉLETTE " LE PRINTEMPS " à REDON sur l'estuaire de la vilaine en Bretagne.

Large_brick_vignette-1474836616-1474836623

Présentation détaillée du projet

QUI SOMMES NOUS.

 

L’association Amarinage depuis quatre ans, collecte les documents sur le passé maritime de REDON dans les archives départementales ou privées, le fond de document ainsi récolté a permis de retrouver l’un des derniers Brick Goélette REDONNAIS ayant été construit et exploité sur REDON «  LE PRINTEMPS » dernier voyage en 1912.  

 

L’association est soutenue par les instances publiques. Elle a participé à la Bogue d’or en 2014-2015 en créant un village du Marin, présentant la promotion des métiers autour des navires.

 

 

Photo du bureau de l'association :

 

Img_6192-1475350656

 

 

 

PROJET Un Voilier Traditionnel pour le Pays de Redon & CHANTIER NAVAL NAVIRE ÉCOLE

 

 • Redonner un patrimoine maritime au Pays de Redon à travers un voilier traditionnel.

• Un navire-école pour les scolaires, unique en France. Un véritable outil pédagogique pour la découverte, l’apprentissage et la sauvegarde du milieu marin.

• Une formidable vitrine territoriale pour le Pays de Vilaine.

• Un outil de développement économique & touristique.

• Une démarche régionale et sociale.

 

 

Et si Redon possédait son propre navire ! L’idée germe... et à l’été 2012, naît l’association AMARINAGE.

 

Son but, reconstruire un élément du patrimoine maritime de Redon : un voilier traditionnel. Le Brick-Goélette aussi appelé Brigantin.

 

 

Capture_d_e_cran_2016-09-25_a__18.18.06-1474820360

 

C'est un voilier à deux mâts, un mât de misaine et un grand-mât sur l’arrière. Il porte des voiles carrées sauf sur la grand-voile, qui est aurique et tenue par une corne. Cette voile particulière est nommée brigantine.

 

Le Brick-Goélette est très rapide et manoeuvrant. Il est utilisé à la fin du XVIIIème siècle et au XIXème siècle comme navire négrier ou corsaire. Son évolution le porte vers la pêche et devient la base des Terre-neuviers. Serrant bien le vent, il peut fuir devant le gros temps, grâce à sa misaine et son petit hunier. Le choix s’est porté sur ce type de navire, du fait de sa taille moyenne au regard des contraintes de la Vilaine. Mais, il est suffisamment important pour recevoir une quarantaine de personnes, équipage compris.

 

Amarinage lui donne pour vocation première, celle d’un navire-école. En effet, en France, aucun navire n’a été conçu comme un véritable outil pédagogique. Ce voilier intégrera les contraintes propres à la découverte et à l’apprentissage du monde marin, observable de la mer. La construction de ce voilier traditionnel donnera aux Pays de Vilaine, une vitrine et au port de Redon, une nouvelle activité économique. Elle s’effectuera dans un espace dédié, ouvert au public, dont les droits d’entrée contribueront au financement du projet. Achevé, le navire aura pour port d’attache Redon. Retrouver un tel bateau en centre-ville, adapté pour accueillir des classes de mer, du public, des comités d’entreprises... constituera une formidable image territoriale. Il sera l’outil d’un développement local indirect en favorisant l’économie touristique.  

 

 

 

 

Une démarche régionale et sociale _ Dans une démarche solidaire et citoyenne, Amarinage souhaite faire travailler les entreprises régionales et les acteurs de la vie locale. Des compétences spécifiques, telle que charpenterie de marine, sont nécessaires, mais surtout une main d’œuvre peu ou pas qualifiée. Celle-ci en recherche d’actions pré-qualifiantes ou en quête de projet professionnalisant, pourra intégrer la construction, grâce à la mise en place d’un projet social d’aide par le travail, sous la forme d’un Atelier Chantier d’Insertion ou d’une Entreprise d’Insertion. Une fois le voilier traditionnel construit, il est important de faire vivre ce chantier. Outre l’entretien du voilier, il aura en charge sa réparation. A quoi servira la Collecte, La collecte a pour but de compléter les sommes nécessaires à la réalisation de la pré-étude. Après la première étape (collecte et analyse de document sur le passé maritime de REDON) la pré-étude est le point de départ du projet de construction, forme et usage future du bateau donnent le cahier des charges.

 

CAHIER DES CHARGES

 

L’exploitation de ce navire école se veut être continuelle tout au long de l’année.  

 

- Classe de Mer navigation Primaire, Collège. (Mi Saison)  

- Navigation pour CE, Entreprises, etc ...(Été)  

-  Support de Programmes de recherches scientifiques (Hiver)  

-  Navigations collectives auprès du public (Été), il intégrerait toutes les contraintes des nouvelles technologies ( NTIC, Wifi, etc...).

- Tirant d’eau maximum de 3,5 mètres afin de permettre la remontée de la vilaine.

-  Largeur et longueur inférieure aux dimensions des différentes écluses sur la vilaine, en particulier l’écluse à marée de REDON.

- Tirant d ‘air inférieur à 26m (ligne haute tension aval du pont de cran + sécurité).

- Capacités d’accueil d’hébergement à bord (environs 35 places) pour recevoir des classes d’écoliers, Norme ERP01 (hygiène / Sécurité).

- Normes de navigations actuelles.

- Développement d’énergies propres (panneaux solaires, Solution éolienne, Construction en développement durable avec un choix élargi de produits biodégradables (Peintures, colles, vernis, etc...)

- En particulier, il y aura à définir les dimensions principales du navire et de proposer des choix techniques sur le procédé de construction bois ou autre, le gréement, la propulsion auxiliaire, les installations, etc...

 

 

 

ANALYSE RÉGLEMENTAIRE

 

L’Application de la réglementation, à ce projet est une question qui nécessite une attention particulière dans la mesure où le projet ne rentre pas dans les cadres habituels. La longueur supérieure à 24 m ne permet pas l’application des réglementations « Plaisance ». En principe le bateau devrait entrer dans le cadre de la division 244 « Navire de plaisance traditionnel », permettant d ‘échapper à la réglementation des navires à passager qui serait très difficile à appliquer à un bateau en bois. Cette division 244 s’applique aux navires de plaisance traditionnels à usage personnel ou à usage de formation.

 

 

DONNÉES HISTORIQUES

 

L’objectif est de construire un bateau qui soit une réplique d’un caboteur ayant existé, ou qui aurait pu exister, et ayant fréquenté le port de REDON. Il importe donc de collecter le maximum de données historiques, d’une part sur ces navires anciens, d’autre part sur des grands voiliers existants de caractéristiques proches, qui puissent constituer des références pour valider les choix techniques qui seront faits. L’architecte utilisera à cette fin sa documentation qui devra être complétée par tous les éléments que l’association Amarinage pourra collecter de son côté.

 

 

AVANT-PROJET

 

L’avant projet est une étude préliminaire du navire ayant pour objet de disposer de quelques plans, de fixer les paramètres principaux afin de pouvoir par la suite, soit réaliser d’autres avant-projets alternatifs, soit d’engager un véritable projet de navire. L’avant-projet permet en outre de disposer d’un dessin du bateau qui pourra être utilisé pour les besoins de communication et de recherche de financement. Il doit tout de même être assez complet pour permettre une première estimation de budget de construction du bateau.

 

 

Capture_d_e_cran_2016-09-25_a__18.39.50-1474821689

 

 

L’avant-projet proposé consiste à établir les tâches, plans et documents listés ci-dessous,

 

•    Plan de forme préliminaire.

•    Coupe au mètre échantillonné (construction bois ou autre).

•    Plan de voilure préliminaire.

•    Plan d’ensemble préliminaire montrant en particulier les emménagements équipages et passagers, ainsi que les espaces techniques.

•    Devis et poids préliminaires.

•    Descriptif général (caractéristiques, technique de construction, motorisation, équipements techniques à prévoir, etc. ...)

•    Liste des points à approfondir en priorité pour la suite du projet.  

 

 

En cas de dépassement du montant sollicité pour la collecte, ces sommes nous permettrons d'affiner le projet et voir de disposer d'une partie de l'argent nécessaire pour les plans définitifs. 

À quoi servira la collecte ?

La collecte actuelle a pour but de compléter les sommes nécessaires à la réalisation de la pré-étude qui sera réalisée pendant l'année 2017. Après la première étape (collecte et analyse de document sur le passé maritime de REDON) la pré-étude est le point de départ du projet de construction, forme et usage future du bateau donnent le cahier des charges. Lors de l'année 2017, le choix d'un lieu de construction en partenariat avec les élus locaux se verra confirmé.

 

 

Les contreparties de la collecte seront redistribuées courant Février, le temps de laisser un moment à la bonne réception des éditions. 

Thumb_logo-1475439706
AMARINAGE

QUI SOMMES NOUS. L’association Amarinage depuis quatre ans, collecte les documents sur le passé maritime de REDON dans les archives départementales ou privées, le fond de document ainsi récolté a permis de retrouver l’un des derniers Brick Goélette REDONNAIS ayant été construit et exploité sur REDON « LE PRINTEMPS » dernier voyage en 1912. ... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Vive ‘Le Printemps’ (et tous les printemps du monde) !
Thumb_default
Vive ‘Le Printemps’ (et tous les printemps du monde) !
Thumb_default
Vive ‘Le Printemps’ (et tous les printemps du monde) !