Aidez à la réalisation d'un CD rassemblant des musiciens traditionnels réfugiés ou exilés (Irak, Syrie, Afghanistan, Pakistan, Tibet...).

Large_refugees_for_refugees_desatureefinal_kkbb2-1448292172-1448292180

Présentation détaillée du projet

Incroyable ! Nous avons atteint l’objectif de 100% en 17 jours ! Merci à tous pour votre soutien, pour vos encouragements, merci d’en avoir parlé, de l’avoir relayé ! Mais la récolte n’est pas encore terminée…

 

La semaine dernière, nous avons enregistré les musiciens pendant quatre jours intenses. Le résultat de ces journées de rencontres musicales est très prometteur. Nous avons jusqu’au 26 décembre pour augmenter encore la récolte. Nous vous proposons d’atteindre ensemble de nouveaux objectifs. Pour faire évoluer le projet, l’amener encore plus loin, pour concrétiser et cimenter les premières synergies qui ont émané de ces quatre premiers jours d’enregistrements… Voici les réalisations visées :

 

Si nous atteignons 120% : Nous pourrons réorganiser une ou deux journées d’enregistrement. Si quatre jours ont été suffisants pour enregistrer une trentaine de morceaux parmi lesquels nous devrons faire un tri, nous pensons qu’une journée supplémentaire en studio serait nécessaire pour peaufiner certains d’entre eux. Nous pourrons passer également plus de temps au mastering, à la production et à la promotion du CD.

Si nous atteignons 150% : Nous pouvons organiser un concert de sortie pour lequel chacun des musiciens serait rémunéré. Ce concert aura lieu au théâtre Molière à la sortie du CD et permettra à tous de voir le résultat en LIVE du projet. Le montant permettra aussi d’organiser les répétitions (transport, rétribution).

Si nous atteignons plus de 150% : Chaque euro récolté en plus nous permettra de travailler plus à la diffusion du projet, de chercher des concerts où les musiciens pourraient jouer ensemble, de donner une plus large visibilité au CD…

 

---------------

 

Emus par la vague de migrants arrivant en Europe dernièrement et convaincus de la plus-value qu’ils représentent pour notre société, Muziekpublique a voulu mettre sur pied un projet ambitieux réunissant une vingtaine de musiciens réfugiés de Syrie, d’Irak, d’Afghanistan, du Kazakhstan, du Tibet…  Nous avons rassemblé des virtuoses de différentes régions du monde, ayant finalement posé leurs bagages en Belgique, pour porter leur voix, espérant qu’elle sera entendue. 

 

Nous souhaitons, par l’enregistrement d’un CD, dévoiler au grand jour les richesses de sommités devenues presque invisibles en Belgique. Nous réalisons qu’avant d’arriver en Europe, ces musiciens ont déjà eu un long parcours. Ils ont fréquenté les plus grandes écoles de musique du Moyen Orient (Damas, Baghdad, Alep) ou sont passés par une kyrielle de centres musicaux parsemant la route de la soie. Ils ont eu une carrière fructueuse, une renommée internationale, des projets variés et ambitieux… Fuyant les désastres de leur région d’origine, la menace les a poussés à quitter un terreau autrefois formidable et à laisser derrière eux un bagage crucial, emportant avec eux leur savoir et leur instrument. Ce savoir est la base du travail que nous entamons avec eux. Ensemble, nous voulons mener un projet qui leur redonne une place, et les aide à reconstruire leur vie en Belgique.

 

Kelsang (Tibet) 

 

Avec eux, nous voulons réaliser un CD compilant leurs morceaux, les traces de leurs traditions et de leur voyage. Nous voulons également les mettre en réseau, les faire se rencontrer autour d’un projet professionnel et donner des ailes à leur carrière musicale. C’est un projet de CD mais c’est également un projet humain dont le sens déjà fort est aujourd’hui démultiplié par les événements de l’actualité. C’est une rencontre humaine et culturelle, une gifle aux idées préconçues et une revendication forte de ce que la musique doit signifier dans un monde aux conflits croissants.

Artistiquement, nous avons sélectionné les musiciens pour leur qualité en tant qu’instrumentiste et leur lien avec la tradition de leur pays d’origine. Avec ce CD, la volonté est aussi de créer des ponts sonores entre les musiciens et les différentes traditions dont ils sont issus afin de proposer un album riche, innovant, symbole de mixité et de rencontre des cultures.

 

Avec quels musiciens travaillerons-nous ?

 

Musiciens_kkbb_bandeaumosaique-1448297245

 

Le trio Ramel Aleppo (Syrie)

 

Des musiciens traditionnels de Syrie, Irak,  Pakistan, Afghanistan, Kazakhstan, Tibet et d’autres pays encore, récemment arrivés en Belgique, uniront leurs instruments et leurs voix dans ce projet réalisé à Bruxelles. Ils seront rejoints et soutenus par des musiciens habitant en Belgique depuis plus longtemps, ou nés ici, dans une optique de partage et de rencontre entre les artistes.

 

Nous aurons l’honneur de pouvoir compter notamment sur la participation de:

 

·         Tamam al-Ramadan (ney, Syrie)

·         Khaled al-Hafiz (duff, chant, Syrie)

·         Tareq al-Sayed (oud, Syrie)

·         Fakher Moudallal (chant, Syrie)

·         Hussein Rassim (oud, Irak)

·         Basel Khalil (guitare, Syrie)

·         Asad Qizilbash (sarod, Pakistan)

·         Aman Yusufi (dambura, Afghanistan)

·         Medjid Zare (tabla, Afghanistan)

·         Moharram Bola (flutes, Afghanistan)

·         Arken Mänsur (ghijak & dutar, Kazakhstan)

·         Norbu Tsering (dramyen, Tibet)

·         Yeshi Wangyal (guitare, Tibet)

·         Kelsang (dramyen, mandoline, chant, Tibet)

·         Dolma (chant, Tibet)

 

Asadqizilbash-julestoulet-1448297303

 

Petit bout d’histoires - Asad Qizilbash (ci-dessus) est l’unique représentant pakistanais du sarod, un instrument à dix-neuf cordes. Il jouit d’une renommée internationale (il a joué devant Nelson Mandela !) Dans son pays natal, sa décision de fonder une école de musique n’a pas plu aux fondamentalistes actifs dans la région. Contraint de quitter son pays pour garder sa liberté, Asad vit aujourd’hui en Belgique, où il recommence sa carrière à zéro.

 

En 2012, quatre des musiciens du groupe syrien Ramel Aleppo ont fui pour la France lorsque leur ville fut frappée par la guerre. Khaled al Hafez (duff, chant), Tarek al Sayed (oud) et Tamam al-Ramadan (ney) se sont ensuite installés en Belgique, où, malgré leur dispersion géographique, ils travaillent ensemble à la reconstruction de leur avenir.

 

 

Quel est le but de l’album ?

 

Grâce à la réalisation de cet album, nous soutiendrons les musiciens traditionnels réfugiés en Belgique par divers moyens :

 

Revalorisation de l’image des réfugiés et migrants devant l’opinion publique : au-delà des idées négatives et stigmatisantes autour des migrants, en construisant un projet musical professionnel de haute qualité avec les personnes concernées, Muziekpublique souhaite montrer que les migrants arrivent en Belgique avec un bagage intéressant, qu’ils ont leur rôle à jouer dans notre société et sont source de richesse.

 

Soutien aux musiciens :

 

Un cachet sera versé aux musiciens pour leur investissement car nous pensons que leur travail mérite salaire.

Ensuite,  dans une optique durable, nous mettrons en place des outils de communication (en filmant les enregistrements, en organisant éventuellement plusieurs concerts de sortie du CD et en apportant du contenu au CD) que tous les musiciens pourront réutiliser pour développer leur carrière musicale ici en Belgique.

Nous espérons également que les collaborations qu’ils auront développées avec d’autres musiciens dans le cadre de ce projet les aideront à s’insérer dans les réseaux musicaux existant en Belgique, leur offrant une reconnaissance qui les aidera à développer leur carrière sur le long terme.

 

Soutien à d’autres associations : après avoir couvert tous les frais de réalisation de l’album, une partie des bénéfices perçus de la vente des CDs ira à deux associations artistiquement actives en Belgique avec les réfugiés : Synergie14 et Globe Aroma.

 

Qui sommes-nous ?

 

Muziekpublique, une association déterminée et une fenêtre sur les traditions du monde

 

Photogroupe_bastion_julestoulet-620x376-1448297499

 

 

Muziekpublique est une asbl qui défend et promeut les musiques du monde, plus particulièrement celles qui ont un lien avec les musiques acoustiques, traditionnelles, populaires et folk. Ce travail se réalise autours de quatre axes : l’organisation de près de 100 concerts au théâtre Molière à Ixelles, l’offre de plus de 40 cours de musique et de danse du monde, et la production de CDs et de créations musicales.

 

C’est via ce dernier axe, le label Muziekpublique, que nous encadrons le projet Refugees for Refugees avec le même soin que celui apporté à la confection de nos précédents albums, notamment Aduna (Best Album 2012 par le magazine anglais de référence Songlines) et Blindnote (Best Album 2011 par le magazine anglais de référence Songlines et Octave de la Musique 2011).

 

 

Muziekpublique, c’est aussi une communauté. Pour assurer toutes les différentes activités et défendre les musiques du monde traditionnelles à Bruxelles, Muziekpublique s’est entourée de membres actifs, d’artistes talentueux, de personnel bénévole et d’un public fidèle. Parmi eux, Hélène Sechehaye, musicologue de 25 ans, est responsable de mener à bien le projet. Son expérience au sein du label Muziekpublique et ses connaissances dans le milieu des musiques arabes font d’elle la personne adéquate pour relever ce défi qui lui est aussi très personnel. Emre Gültekin, joueur de saz mais aussi excellent ingénieur du son, supervisera et enregistrera les performances. Son ouïe fine et sa sensibilité permettront un album au rendu subtil, reflet du talent des musiciens. Le musicien et cinéaste jordano-yougoslave Karim Baggili mettra à profit sa grande expérience de la scène pour filmer la genèse des enregistrements, les rencontres entre artistes mais aussi leur performance musicale. L'oeil du photographe Dieter Telemans prendra les photos pour le livret qui sera réalisé par Désirée De Winter. Florence Plissart et Pablo Diartinez dessineront les musiciens sur le vif lors des enregistrements.

 

 

À quoi servira la collecte ?

Quelles sont les étapes du projet ?

 

Console-julestoulet-1448297558

 

 

· Enregistrement

 

La création artistique et les enregistrements débuteront dans le courant du mois de décembre. De ce moment d’échanges naîtra une création unique et porteuse de valeurs fortes. L’album sera le fruit des rencontres entre ces musiciens, des diamants qui s’enrichiront mutuellement de leur éclat. L’enregistrement se fera au théâtre Molière, où une technique suffisante et aguerrie est déjà présente, et dont la salle bénéficie d’une acoustique idéale et quasi parfaite pour ce genre de musique.

 

·  Mixage

 

De fin décembre à début janvier aura lieu le mixage, assuré par un professionnel du son et en collaboration avec les musiciens qui souhaitent faire partie du processus et avec l’équipe de Muziekpublique responsable du projet.

 

· Réalisation de la pochette

 

Ensuite, la pochette sera réalisée, comme un kaléidoscope des multiples histoires des musiciens et des morceaux qui auront été créés. Elle servira également d’outil de promotion de leur travail (leurs coordonnées figureront à l’intérieur).

 

·  Sortie du CD

 

Dans le courant du mois de mars sera prévue la sortie du CD. Selon les ressources disponibles, un concert de sortie sera organisé, pour faire honneur aux musiciens et fêter la réussite du projet jusqu’à cette étape.

 

·  Vidéo

 

À la fois pour rendre hommage au projet et pour favoriser le développement de la carrière musicale de ces musiciens en Belgique, il nous semble important de filmer de manière professionnelle les musiciens lors de leurs enregistrements. Nous considérons donc l’aspect vidéo comme une part essentielle du projet. Les réalisateurs que nous avons choisis viendraient filmer deux jours de travail au théâtre Molière.

 

· Concerts

 

Par la suite, le projet pourrait encore se développer en une tournée de concerts des musiciens participant au CD. Ce n’est pas prévu dans le schéma actuel mais cela étant dans nos compétences, nous l’envisagerons dans le cas où tous les musiciens seraient intéressés.

 

 

Budget nécessaire

 

Cachet des artistes (8.000€, dans l'idéal 400€ par musicien, une vingtaine d'artistes)

Frais d’enregistrement : ingénieur du son, mixeur, techniciens et matériel (1.800€)

Réalisation d’une vidéo de promotion (1.800€)

Design pochette et photos du CD (1.200€)

Impression des CD (3.500€, 2000 exemplaires)

Sabam et droits d’auteurs (1.750€)

Promotion (1.500€)

Transports et frais divers (440€)

 

 

En tout, près de 20.000€ seront nécessaires à la confection de l’album. Nous faisons appel à votre générosité pour 12.500€. Estimant que ce genre de projets doit être soutenu également par des fonds publics, nous sommes en bonne voie pour trouver 8000€ de subsides. Mais bien évidemment, plus ce Crowdfunding sera une réussite, plus nous pourrons aller loin dans le projet.

Thumb_dsc_6551-2-4-1447694860
muziekpublique

Muziekpublique est une asbl qui défend et promeut les musiques du monde, plus particulièrement celles qui ont un lien avec les musiques acoustiques, traditionnelles, populaires, folk, métissées, classiques, jazz et "nu:trad". Ce travail se réalise autours de quatre axes : l’organisation de concerts et de cours, la production de cd et de... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Petit coup de pouce welcome pour un autre projet par et pour les réfugiés récemment arrivés en Belgique (cf lien ci-dessous). Il s'agit d'un atelier mobile basé sur le travail manuel afin de produire des objets. Si le projet vous semble pertinent, merci de contribuer d'un simple vote :) http://make.brussels/fr/projects/pop-up-factory-with-refugees/
Thumb_default
Veel succes met dit schitterend initiatief. Muziekpublique is top!
Thumb_default
A way to help in a creative way at Christmas