Regarde le ciel est un film être-ange, un conte moderne sur la quête de soi qui a besoin de votre aide et votre soutien pour sa réalisation.

Large_wp_20130907_16_12_54_smartshoot

Présentation détaillée du projet

                                                  Synopsis

 

Maya est une jeune femme moderne qui vit à Paris, elle est danseuse professionnelle et elle est en train de vivre la fin d’un amour impossible.

Envahie par ses ténèbres c’est sans le savoir qu’elle s’engage sur le chemin d’une quête initiatique et qu’elle s’ouvre à d’autres mondes et d’autres perceptions.

Lors d’une audition de danse Maya fait la connaissance d’un jeune danseur-chorégraphe d’origine africaine. Alors qu’ils dansent ensemble le lien mystérieux qui les unit se révèle.

Maya plonge dans une profonde réflexion métaphysique.

Elle prend conscience que tout est grâce et qu’une seconde naissance s’accomplit en elle, celle qui fait passer de l’être charnel à l’être spirituel.

 

Voici le teaser que j'ai co-réalisé en Décembre dernier et dans lequel je joue:

 

 

 

 

                                                 Note d' intention

 

Regarde le ciel est un scénario que j’ai écrit pour la réalisation de mon premier court-métrage en tant que réalisatrice et comédienne. L’intention du film est d’explorer le thème de la spiritualité et certains faits que les scientifiques d’aujourd’hui  étudient, comme les synchronicités.

Cette histoire m’a été inspirée de par ma propre expérience ainsi que de mes questionnements sur les philosophies des grandes traditions. Peu à peu les réponses à ces questionnements me parviennent et m’aident à mieux interpréter la signification de certains évènements. Il ne s’agit pas pour autant d’une vraie biographie, mais beaucoup de similitudes apparaissent avec les circonstances qui se manifestent dans ma vie. L’écriture de ce scénario a débuté lors d’un passage très difficile pour moi.

Et comme l’héroïne Maya, c’est sur un mur que j’ai découvert écrit en grand et en blanc Regarde le ciel. C’est ainsi, le soir même, en écrivant le titre, que j’ai pu commencer à écrire mon scénario.

Quelques jours plus tard j’ai retrouvé par coïncidence un ami danseur qui m’est très cher et que j’avais perdu de vue. J’ai donc continué à écrire le rôle du danseur pour lui.

Le film suggère le pouvoir de notre imagination et de co-création avec l’univers dont nous faisons partie. L’intention sous-jacente du film, loin de tout dogme religieux est de révéler un personnage moderne, qui prend le courage de se laisser guider par son âme et d’en explorer les ténèbres  grâce à un amour véritable qu’elle sent naître en elle. Le nom du personnage principal, Maya, n’est pas anodin et fait référence au monde de Maya, le monde de l’illusion, celui dans lequel nous vivons selon le bouddhisme et que la science d’aujourd’hui nous confirme de plus en plus.

L’image C’est dans une forme contemporaine qui s’attache d’abord à décrire un état intérieur par une succession d’images et de scènes sensuelles, sensorielles et poétiques que le film évoluera.

Dès la première séquence, le style onirique du film apparaît.

La plage représente l’Eden  que notre âme n’a jamais quitté. Les gouttes de pluie qui tombent du ciel lorsque Maya relève la tête pour écouter la sonnerie du téléphone portable nous ramènent à la vie sur Terre dans la matière. La façon dont sera filmée cette séquence devra mettre en valeur le passage d’un univers à un autre. La caméra devra donc accompagner la pluie dans sa chute sur le visage de Maya (lorsqu’elle marche dans la rue, dans la séquence deux). L’eau étant le symbole des sentiments.

 

La première chorégraphie qui a lieu dans le théâtre est la clef des événements à venir. Des jeux d’ombres sur les visages et les corps (dus aux mouvements des danseurs), symbole de mystère révèleront ainsi l’essentiel des différentes émotions vécues au cours de la chorégraphie.

La deuxième chorégraphie qui a lieu dans l’un des wagons du métro devra être très lente et plutôt acrobatique. Elle devra exprimer le désir de liberté des corps que la  vie en ville interdit et étouffe.

Les deux chorégraphies seront créées par mon ami danseur et chorégraphe.

 

La musique La place de la musique dans le film sera essentielle, aussi elle élèvera  ce qui paraît simple et normal à une nouvelle dimension qui tend vers le sacré. De très beaux morceaux ont déjà été composés pour le film par un jeune et talentueux musicien avec qui je collabore. Ses compositions ont su retranscrire la pureté et la beauté des sentiments des personnages principaux ainsi que leur passion.

Le son La voix-off sera utilisée avec parcimonie et soulignera la solitude intérieure de Maya. Elle révèlera aussi sa vision  du monde, transformant des images banales, telles un pigeon sur la branche d’un arbre en messages symboliques. Tout d’un coup c’est comme si l’oiseau s’adressait à nous avec la voix de Maya. Lorsque Maya se trouve dans le café et qu'elle renverse sa coupe de glace au sol (qui tombe au ralenti) les sons et les bruits autour d’elle deviennent sourds. Maya se ferme au monde extérieur.

Dans la séquence six, la voix-off de Maya qui observe ses pieds se poser sur le trottoir mouillé aux reflets colorés des néons nous évoque que le passage d’un univers à un autre peut se faire ici et maintenant. Sans en avoir conscience, Maya exécute un saut quantique (passage d'un univers à un autre être dans une autre tranche de vie) et c'est à ce moment qu’elle aperçoit écrit sur un mur Regarde le ciel.

Ce que je suggère au travers de ce film est que le pouvoir créateur de la souffrance ne sera opératif que si l’homme - ici la femme - redevient petit enfant. Comme une enfant Maya rêve, imagine et se laisse porter par les événements et mener en terre inconnue en acceptant de ne rien comprendre.

Pour le personnage de Maya il s’agit bien d’une quête dont la récompense est la connaissance. “Connais-toi toi-même et tu connaîtras l’univers et les dieux” dit la sagesse Hermétique.

Maya, en accédant à d’autres domaines sans pour autant quitter le monde qui lui est familier, cherche la clef qui ouvrira une nouvelle porte.

La connaissance étant une union, celle du connu et du connaissant. Maya réalise enfin que le seul pont entre le monde créateur et le monde créé c’est l’amour.

 

Mes influences cinématographiques: Elles vont de " The tree of life "  de Terrence Malick à la réalisatrice indienne Deepa Mehta dont j' ai beaucoup aimé les films Water, Fire ou encore Videsh.

En 2005 je découvrais le fameux film "Devdas" du réalisateur Sanjay Leela Bhansali et ça été pour moi

l' émerveillement j' ai découvert un cinéma flamboyant qui ose la dignité et qui pourtant nous fait sentir la violence de la passion. Chaque plan est un tableau et les chorégraphies sont pleines de grâce.

J' aime aussi beaucoup le réalisateur indien Guru Dutt (génie méconnu en France) dont les films sont d'une grande poésie.

Et bien sûr j'ai grandi en ayant vu tous les films de Charlie Chaplin, Alfred Hitchcock où Bob Fosse.

J'aime beaucoup le cinéma des années cinquante comme la Dame de Shangaï de Orson Wells et aussi les classiques Français comme le film Casque d'or de Jacques Becker avec Simone Signoret où Le chat  de Pierre Granier-Deferre.

 

Les livres qui m'accompagnent: Sont Le symbolisme du corps humain de Annick de Souzenelle ainsi que Va Vers toi et Cheminer avec l'ange du même auteur.

La Route du Temps du scientifique Français Philipe Guillement.

Tout l'univers dans un atome du Dalaï Lama.

Dialogues avec l' Ange transcrit par Gitta Mallasz.

 

EXTRAIT

 

 

REGARDE LE CIEL...

 

Les acteurs:

 

William est danseur professionnel et chorégraphe, il a dansé dans de nombreuses comédies musicales comme Les dix commandements, ainsi que l' opéra Aida au stade de France. Il a aussi accompagné les artistes de la variété Française Lio, Amanda Lear et MC Solaar pour leurs passages télé.

Il a également tourné dans des clips vidéos et a aussi  joué dans un pilote pour un téléfilm.

William a été le chorégraphe de la chanteuse Nadiya ainsi que de l'artiste Essaï.

Il a aussi créé les chorégraphies pour Chrysler au théâtre Bobino.

Le parkour est  l' une de ses passions et il fait partie des Laser Fighters (spectacle de magie et cascades avec manipulation de laser) dont les passages télé dans Le plus grand cabaret du monde et the Best sur tf1 ont été très remarqués.

En tant que danseur il a tourné dans La véritable histoire de Blanche Neige.

Il a participé aux Festivals Les danses du monde à la Défense et Panafricain (chorégraphe Kamel Ouali).

Il fait aussi partie de la compagnie de Cirque Les Farfadais et du groupe  RNS crew avec lequel il a été vainqueur des Battles Move 2010.

Il interprétera le rôle du danseur dans Regarde le ciel et c'est lui qui créera les deux chorégraphies du film.

 

Photo_1-2

 

 

Polydoros Vogiatzis:

est né à Athènes. Il a foulé les plus prestigieuses scènes grecques, du Théâtre National d'Athènes (Les Oiseaux d'Aristophane) au Pallas (La cage aux folles), sans oublier les mythiques Théâtres Herode Atticus et le Théâtre antique d'Epidaure (Antigone de Sophocle) et le festival Demetria de Thessalonique (Schubert avec Julia Migenes). Il a joué entre autre dans Cuisines et dépendances, Ville en appel d'urgence, La mégère apprivoisée, Senza Storia, Fragment. Il travaille actuellement avec la Compagnie "Bijoux de Kant" sur la pièce de Jean Genêt "Elle". En France, il a travaillé aux côtés de Lambert Wilson auMarathon des Mots de Toulouse, à l'Odéon dans "Socrate et Alcibiade" au sein d'une série de Raphaël Enthoven pour France Culture, avec François Marthouret dans "Le Petit Navigateur" au Festival Novart et avec Juliette dans "Stein - Picasso, portraits croisés" au Festival de Grignan et à la Salle Gaveau (Paris) Il partage la scène régulièrement avec Charlotte Rampling dans "Yourcenar - Cavafy" (tournée européenne), . Il travaille régulièrement au cinéma. Le dernier film dans lequel il a tourné est " Xenia" de Panos Coutras.

Il interprétera le rôle de Samir dans Regarde le ciel.

 

__________

 

Sarah Poitevin:

J'interpréterais le rôle de Maya.

Ub3b9940internet

 

Mickenson Nemorin:

est un jeune compositeur aux goûts éclectiques. Du hip hop au Flamenco en passant par le jazz ou la musique classique il sait se mettre à l’écoute du réalisateur et de son univers pour mettre en valeur l’histoire et les émotions des personnages. Je l’ai rencontré en Janvier 2013 à Paris le long du canal en allant à la péniche cinéma nous marchions sur la neige et il faisait nuit. Nous avons ensuite fait connaissance je lui ai dit : « j’ai un projet, le titre c’est Regarde le ciel. » Il a tout de suite accroché. Mickenson m’a ensuite fait écouter ses morceaux que j’ai beaucoup aimés.

1526308_771990192835127_1366895094_n

 

Depuis notre entente à porter ses fruits.

 

Voici quelques making off de la partie danse du teaser de Regarde le ciel...

La musique est de Mickenson Nemorin

    

 

 

Voici les looks envisagés pour MayaNormal_je3

 

Normal_oct-pcorg

À quoi servira la collecte ?

Je choisis le financement indépendant pour Regarde le ciel car il s' agit d' un projet très intime et que je souhaite y apporter une vision qui m' est propre tant au point de vue narratif que visuel.

Je sollicite donc votre aide pour commencer à réaliser mon film dans les meilleures conditions possible qui sont en premier lieu la liberté au niveau de la création artistique.

La somme de 4500 euros m'aiderait donc à réaliser la majeure partie du film qui se tourne dans Paris en extérieur.

Bien sûr  j' ai très envie de dépasser se montant car l' une des séquences du film a lieu dans une salle de théâtre où Maya le personnage principal passe une audition de danse et fait la connaissance du danseur.

Cette scène est donc très importante mais il faut pouvoir louer une salle de théâtre pour au moins deux jours de tournage car nous aurons aussi la chorégraphie à filmer.

 

Mais dans un premier temps:

 

La collecte servira pour la location de la camera Red scarlette ou Red epic pour 7 jours de tournage

je compte 1500 euros pour cela.

J' ajoute aussi la location d' éclairages et d'objectifs et de filtres pour avoir une très belle image

pour 7 jours de tournage j'espère trouver de bon prix donc je compte encore 1500 euros.

Je dois encore acheter deux masques africains et une statue indienne cela fait encore 400 euros.

Je dois aussi acheter les vêtements du danseur: je compte 200 euros maximum car il me faut un magnifique sarwell et un très beau justaucorps ou une très belle chemise.

Je dois aussi avoir une maquilleuse pour les 7 jours de tournage je lui proposerais un dédommagement de 400 euros.

Les 140 euros qui reste (après déduction des 8% pour kisskissbankbank) serviront pour acheter de quoi faire de belles salades composées taboulé etc... pour nourrir l' équipe du film pendant 7 jours.

 

Si je réussis à dépasser mon objectif cela me permettra donc de louer une salle de théâtre  pour la fameuse séquence de l'audition.

Cela me permettrait également de pouvoir louer une camionnette pour le transport du matériel  mais surtout de pouvoir filmer toute la partie du film qui a lieu dans Paris et pouvoir faire l' étalonnage du film.

Je pourrais aussi défrayer mon équipe ce qui est quand même important.

Deux autres séquences ont lieu sur une plage au lever du soleil, il se peut que d'ici là nous (moi et les autres artistes du film) ayons trouver une production qui souhaite nous accompagner et nous soutenir pour la réalisation de Regarde le ciel ou bien nous ferons à nouveau appel au public avec beaucoup plus d'éléments à montrer pour le reste du financement.

 

Thumb_ub3b0318internet5
Sarah

Sarah Poitevin est née a Paris. Remarquée par le professeur et chorégraphe Dominique Lesdema elle a d’abord été danseuse professionnelle et a très vite suivi des courts d’art dramatique. En tant que danseuse et comédienne elle a travaillé entre autres pour Chico and the Gipsys dans le clip vidéo Marina, pour Dany Brillant pour Les parfums de l’Orient... Voir la suite

FAQ Questions les plus fréquentes concernant le projet

+ Pourquoi y a-t-il de la danse dans ton film?

La danse c’est la célébration de la vie ; elle représente le mouvement.
Elle correspond donc très bien à l’histoire de cette jeune femme qui passe par une mort intérieure, puis renaît de ses cendres.
De plus c’est une façon d’exprimer la sensualité que je trouve très belle et très visuelle.

+ Pourquoi avoir choisi le thème de la spiritualité?

Je n'ai pas choisi, j'ai suivi mon inspiration.
Spiritualité signifie La science de l’esprit, cela ne parle pas forcément des personnes religieuses qui vont à la messe.
Je pense aussi que se connaître est l’une des choses les plus importantes.
Je ne parle pas de connaissance extérieure, je parle de celle qui vient de l’intérieur.
D' ailleurs le mot connaissance signifie naître avec (co-naissance).

Derniers commentaires

Thumb_default
Que tes rêves soient!