La renaissance des peuples africains passent par la reconnaissance de l'Occident de leurs droits d'exploiter leurs propres richesses.

Large_1-kivu

The project

L'aide au financement de ce projet est présenté sous deux formes:

 

Sous forme de "Dons" en échange de contreparties comme ici sur kisskissbankbank.com

Sous forme de "Prêt" à 0% remboursable sur 36 mois sur https://www.hellomerci.com/fr/projects/renaissances-africaines

 

AVANT DE COMMENCER:

Je ne suis pas parfait, je n'ai pas la science infuse non plus, tout ce que j'ai écrit ici, je l'ai écrit avec mes "tripes", mon ressenti, mon cœur et suis conscient de mon inexpérience dans bon nombre de domaines. Il est possible, voire probable, que j'ai écrit certaines choses qui s'avèrent être inexactes; merci de me l'indiquer afin que je corrige ces erreurs. Je suis totalement ouvert à la critique, au partage, aux conseils...

 

LE POURQUOI DU COMMENT...

 

"Il y a des évènements dans la vie de chacun qui font qu'un jour on prenne une direction qui diffère un peu voire totalement d'avec le chemin que l'on s'était tracé..."

 

Né en Centrafrique à une époque où ce pays s'appelait encore "Oubangui-Chari" et faisait partie de l'A.E.F. (Afrique Équatoriale Française) je n'y ai malheureusement vécu que quelques mois avant que nous rentrions en métropole.  Pourtant, aujourd'hui, chaque jour que Dieu fait, je ressens avec de plus en plus d'insistance pour que je vienne témoigner, l'appel de ce continent dont les richesses (l'or, l'uranium, le diamant, le cuivre, le tungstène, la forêt, la faune, etc.) sont pillées par l'Occident et l'Asie depuis plus d'un siècle. Des populations entières que l'Occident a asservi pendant des générations et des générations ont été déracinées, bafouées, torturées, assassinées au nom de la sacro-sainte industrialisation du monde occidental.

 

Voici ce qu'écrivait le Docteur Albert Schweitzer dans son livre "A l'orée de la forêt vierge" en 1951:

 

« J’étais professeur à l’université de Strasbourg, organiste et écrivain ; j’ai tout quitté pour devenir médecin en Afrique équatoriale. Pourquoi ? Divers écrits et des témoignages oraux de missionnaires m’avaient révélé la misère physique des indigènes de la forêt vierge. Plus j’y réfléchissais, plus j’avais peine à comprendre que nous, Européens, fussions si médiocrement préoccupés de la grande tâche humanitaire qui nous incombe en ces lointains pays. Il me semblait que la parabole du mauvais riche et du pauvre Lazare s’applique fort bien à nous. Le riche, c’est nous. Les progrès de la médecine ont mis à notre disposition un grand nombre de connaissances et de moyens efficaces contre la maladie et la douleur physique ; et les avantages incalculables de cette richesse nous semblent chose toute naturelle. Le pauvre Lazare, c’est l’homme de couleur. Il connaît autant et même plus que nous la maladie et la souffrance, et il n’a aucun moyen de les combattre. Nous agissons comme le mauvais riche, dont l’insouciance vis-à-vis du pauvre assis à sa porte était un péché, parce qu’il ne se mettait pas à la place de son prochain et ne laissait pas parler son cœur. »

 

Qu'est-ce qui a changé depuis ? RIEN ! Si, une chose : l'Occident a révélé chez certains africains l'appât du gain et du pouvoir pour obtenir une part du gâteau exploité par celui-ci.

 

Est-ce terminé? Non... L'exemple que nous avons donné à l'Afrique fait qu'aujourd'hui, alors que certains trusts multinationaux continuent de piller leurs richesses, ce sont les africains eux-mêmes qui s'entretuent pour acquérir leur part de pouvoir.

 

A QUEL PRIX ?

 

Cette terrifiante vidéo reflète parfaitement ce que vit l'ensemble du continent africain actuellement. Des femmes, des enfants, DES BEBES sont violés, horriblement mutilés et leurs bourreaux agissent en toute impunité...

 

PEUT-ON LAISSER FAIRE CELA ET CONTINUER A FERMER LES YEUX ?

 

   

 

Bien malheureusement, le Congo n'est pas le seul pays à souffrir des conséquences de la colonisation et du pillage des richesses. La République Centrafricaine (où je suis né) est victime de violences, de guerres fratricides successives, d'exterminations des populations de villages entiers par ceux qui veulent s'emparer du pouvoir. Cette vidéo, encore plus dure que la précédente (âmes sensibles s'abstenir) est un cri de désespoir du rappeur Centrafricain, Steve Best :

 

 

 

Le Soudan, l’Éthiopie, la Somalie, la Tanzanie, l'Ouganda, le Rwanda, la Zambie, l'Angola et tous les autres que je ne cite pas sont victimes des mêmes guerres fratricides.

 

Alors Pourquoi ?

Nous, occidentaux, sommes responsables de ce désastre africain. Nous leur avons fourni les graines de l'individualisme alors que ces peuples, avant d'être les proies des pays dits "riches", vivaient avec un sens communautaire beaucoup plus développé que le nôtre. Celui qui dirigeait la Tribu était le Sage et non celui qui était le plus riche de la communauté.

Nous avons insufflé à l'Afrique nos valeurs "démocratiques", nous leur avons fait toucher du doigt les plaisirs de l'argent et du pouvoir. Nous avons sciemment ou inconsciemment (c'est la question que je me pose) semé les germes de la gangrène. Il y a quelques décennies, on s'insurgeait encore contre les atrocités, les génocides exécutés dans certains de ces pays... Aujourd'hui, l'ensemble de la Planète se tait et regarde, en silence, l'Afrique mourir à petits feux tels des vautours tournoyants dans le ciel attendant la mort du lion.

 

JE ME SENS AFRICAIN

Malgré mes yeux bleus, mes cheveux blonds et raides, ma peau blanche, aujourd'hui, je me sens plus que jamais africain... J'ai besoin de retourner sur ce continent et d'en rapporter mon témoignage. J'ai besoin de m'y replonger pendant une année entière et de me nourrir de la terre africaine, la terre qui m'a vu naître, de m'embaumer de ses coutumes, de découvrir ses richesses culturelles, ses forêts, sa savane, ses déserts, sa faune, son Esprit.

 

MON PROJET

 

Ce projet se décline en 3 parties:

 

1) Expositions de mes photos actuelles en vue de leurs ventes

2) Préparations et Séjour en Afrique

3) La publication, la diffusion de mon livre et l'Expo Photos : "Renaissances Africaines"

 

1) Expositions de mes photos actuelles en vue de leurs ventes

 

Pour l'instant, je ne dispose que de mes talents de photographe et de certaines facilités à l'écriture accompagnés des très nombreuses photos réalisées entre la Provence, la Bretagne et les Pyrénées Orientales. La première partie de mon projet est donc de pouvoir exposer ces photos en différents lieux, bars, restaurants, hôtels, maisons d'hôtes, offices de tourismes, pourquoi pas galeries d'expositions ou grands magasins et de les proposer à la vente. Le produit de ces ventes devraient me permettre de financer la deuxième partie : la préparation de mon séjour en Afrique.

Il m'est donc indispensable d'en faire tirer certaines sur papier ou différents autres supports (toiles sur châssis, PVC, caisses américaines, papiers texturés, etc...) en Fine Art et encadrées.

 

Voilà ce que rendront les photos une fois tirées et encadrées:

 

Le_lac_endormi

                                                Le Lac endormi

 

Matinales

                                                     Matinales

 

 

Van_gogh_aurait_aim__le_peindre

                            Sur toile : Van Gogh aurait aimé le peindre

 

Couchant___la_baule

                            Couchant sur la Pointe de Penchâteau

 

La_tour_saint-laurent_de_la_cit__papale

                        La Tour Saint-Laurent - Cité Papale en Avignon

 

Andr_a

                                                   Andréa

 

Ouvertures

                               Quand le végétal se mêle au minéral...

 

F_minit__de_l_iris

                                       Féminité, sensualité de l'Iris

 

Mucem_de_marseille

                            Dentelles de Béton - Mucem de Marseille

 

Cette présentation n'est pas exhaustive et n'en est qu'un exemple...

 

2) Préparations et Séjour en Afrique

Grâce à votre soutien, je vais pouvoir exposer mes œuvres dans le but de les vendre et pouvoir préparer mon séjour africain qui fait partie intégrante de ce projet.

En effet, je vais prendre contact avec des ONG bien implantées en Afrique afin d'étudier avec elles les parcours les plus appropriés pour les différents reportages que je souhaite faire. J'ai un contact en RCI (République de Côte d'Ivoire) qui connait fort bien l'Afrique dont la République Centrafricaine et qui est prêt à devenir mon guide une fois sur place. Par ailleurs, j'ai entrepris des démarches pour intégrer l'association "PSF" (Photographes Sans Frontières).

Le voyage aller-retour, mes déplacements et hébergements sur place, le matériel photo à compléter, le financement de mes charges courantes ici en France durant mon séjour en Afrique, sont autant de frais à financer.

Les KissBankers qui soutiendront ce projet, quel que soit le montant de leur don, seront les premiers à recevoir les photos numériques et/ou vidéo que je prendrai en Afrique via leur adresse de messagerie.

 

Chacun pourra suivre régulièrement ce séjour africain dans la rubrique "Carnets de Route" que je créerai à cet effet sur mon blog Photos Nature et Découvertes accessible uniquement aux KissBankers et donateurs.

 

3) La publication, la diffusion de mon livre et l'Expo photos : "Renaissances Africaines"

Pendant tout mon séjour, en plus des photos et vidéo que je ferai, je noterai les moments forts de mes journées pour les retranscrire à mon retour et les incorporer à cet ouvrage qui sera aussi accompagné des meilleures photos. Je n'ai pas encore trouvé l'éditeur (si un éditeur lisant ces lignes est intéressé, qu'il me contacte à l'adresse suivante: esab@photos-nature-et-decouverte.com). Si je n'en trouvais pas d'ici mon retour, je publierai alors à compte d'auteur. Chaque KissBanker et donateur sera nommé dans mes pages de remerciements.

 

Le but de ce livre sera de montrer au Monde la réalité de l'Afrique :

 

- Ses extraordinaires richesses minérales, végétales, animales mais aussi artistiques et culturelles et l'énorme potentiel dont dispose le continent africain pour se remettre en selle.

- Le paradoxe africain dont les peuples subissent l'acharnement des grands trusts multinationaux qui continuent à piller leurs richesses au détriment des populations indigènes dépossédées de leurs ressources sans aucunes contreparties et où les hommes veulent s'emparer du pouvoir dans ces pays en multipliant actes de violences et de barbaries et génocides.

 

Je voudrais quand même donner ici une note optimiste au projet:

Des initiatives sont prises par certaines ONG pour essayer de développer le "Tourisme Solidaire" en Afrique parmi lesquelles les associations "Double Sens"  et "Tourisme Solidaire" dont voici deux vidéo :

 

Celle de DoubleSens.fr :

 

 

et celle de TourismeSolidaire.org :

 

 

J'espère pouvoir rejoindre l'une d'entre elles.

 

Le Tourisme Solidaire, tel que le proposent de nombreux pays en voie de développement comme le Costa Rica en Amérique Centrale est une alternative essentielle pour le développement de ces pays.

 

Si, dans le meilleur des cas, j'obtiens les financements indispensables à l'organisation de ce séjour début janvier 2014 grâce à la générosité des KissBankers et donateurs, la parution de l'ouvrage pourrait être envisageable au cours du premier semestre 2015. Il est clair que si je dois attendre la vente de mes photos actuelles grâce aux expositions pour financer la totalité de ce voyage, cette parution pourrait être repoussée d'une année, voire plus.

 

Il n'est jamais trop tard, mais combien de villages auront disparu jusque là ? Combien de femmes, d'enfants, de bébés auront été violés par ces barbares ? Combien d'hommes tués comme des animaux ? Combien de populations déportées, déracinées, exterminées ? Six millions de morts depuis 1996, l'équivalent d'un dixième de la population française ! L'Afrique paye un lourd tribu aux anciennes colonies... ÇA SUFFIT !

 

L'exposition photos " Renaissances Africaines" clôturera l'ensemble du projet.

 

LE MONDE DOIT SAVOIR !

 

Why fund it?

COÛTS DES EXPOSITIONS

 

Chaque cliché coûte en moyenne 150€ (tiré et encadré). Comme je veux avoir plusieurs lieux d'expositions où je présenterai 4 ou 5 tableaux, je dois investir un minimum de 3.000 € en tirages et encadrements (soit un total de 20 tableaux). A cela il faut ajouter la réalisation de plusieurs catalogues (un pour chaque exposant) comportant toutes les photos que je destine à la vente en présentant les différentes finitions possibles et leurs tarifications, soit un coût de 2.000 € comprenant l'impression des "bons de commandes".

 

LA COLLECTE

 

Le montant minimum de la collecte est donc fixé à 5.000 euros. Il n'y a pas de limite supérieure. Les 5.000 euros serviront à financer les tirages et encadrements des photos (3.000 €) et de toute la partie logistique des expositions (2.000 €) comme décrit ci-dessus.

 

Toutes les sommes reçues en plus de ce montant serviront au financement :

- d'une partie du voyage dans le cas d'une collecte réussie sur "hellomerci.com" , .

- de matériels photos et vidéo (objectifs, filtres, trépieds ultra-légers, petit caméscope, etc...), dans le cas d'une collecte infructueuse sur hellomerci.com.

 

Je tiens à ajouter ici que mon but n'est pas de partir en "vacances" mais bien pour des reportages au cours desquels je rencontrerai certainement des situations particulièrement difficiles.

 

Une fois la collecte terminée, tout un chacun aura la possibilité de continuer à faire des dons sur mon blog http://photos-nature-et-decouverte.com via Paypal. Chaque nouveau donateur recevra aussi, régulièrement, les photos numériques avant que je ne les mette en ligne sur Internet et sera remercié nommément dans l'ouvrage "Renaissances Africaines".

 

RETOURS FINANCIERS

 

Le prix à la vente des œuvres sera en moyenne de 300€ TTC l'unité. Tous les exposants recevront des commissions sur leurs ventes (partie à négocier avec chacun d'entre eux). Chaque photo sera en tirages limités. Ils seront numérotés de 01 à 20 selon la norme: ES-01/20; ES-02/20... ES-20/20.

 

Le prix de vente des photos de l'Expo "Renaissances Africaines" n'est pas encore fixé. Les tirages seront limités à 10 par photo.

 

Grâce à la générosité des KissBankers et des donateurs, ce projet en trois étapes pourra voir le jour. La distribution des contreparties, aux KissBankers uniquement, suivra ce même cheminement.

 

CONCLUSION

Je remercie d'avance toutes celles et ceux qui contribueront à ce projet. S'ils l'ont fait, c'est qu'ils ont conscience qu'on ne peut plus laisser de tels massacres se produire. L'Afrique est un continent riche sous toutes ses formes. Les africains doivent pouvoir vivre de leurs richesses ! Ce sera la Renaissance Africaine...

Thumb_672-img_1855-4
etienne83

Né en 1955, après un parcours professionnel atypique, je souhaite maintenant vivre de mes passions que sont la photographie, l'écriture, la nature, les gens, les randonnées, les voyages et l'Afrique.