Unique festival de cinéma en Bulgarie dédié aux talents émergents : des premiers pas en cinéphiles aux débuts des jeunes cinéastes.

Large_logo--rencontres-dpi-300

Présentation détaillée du projet

Festival inédit sur le territoire bulgare, les Rencontres du jeune cinéma européen réuniront pour la première fois de jeunes Européens dans le cadre de rendez-vous cinématographiques et professionnels, associant projections, master class et workshop, accompagnés d'ateliers d'éducation à l'image.

 

La Bulgarie est un territoire peu évoqué dans les politiques culturelles européennes, se situant du côté des « petits » pays de l’UE qui font face aux « géants » des industries culturelles que sont la France, l’Allemagne, le Royaume Uni entre autres.

 

Pourtant, le cinéma bulgare connaît un nouveau souffle ces dernières années, mais cette renaissance reste fragile. Suite à l’effondrement du régime communiste, toute une génération de cinéastes a été sacrifiée. L’arrivée d’auteurs comme Andrey Paounov (Georges et les papillons - 2004), Kamen Kalev (Eastern Plays - 2009), ou encore Pavel Vesnakov tout juste primé au Festival International du Court Métrage à Clermont-Ferrand (Grand prix pour Pride - 2014), prouve que la nouvelle génération est porteuse de promesses.

 

Soutenir cette émergence et renforcer la présence du cinéma en Bulgarie passe par une action importante en direction du public : lui permettre de découvrir d’autres cinématographies, de rencontrer des cinéastes ; impliquer les plus jeunes à travers des dispositifs de sensibilisation à l’image et au cinéma. Enfin, savoir ce qui se crée ailleurs et comment fonctionne le financement des films dans les autres pays européens sont autant de clés nécessaires pour accompagner les débuts de jeunes cinéastes. 

 

La manifestation présentera trois types de contenus :

●      une programmation de films ouverte à tout public

●      un axe de réflexion et de formation à visée professionnelle

●      un action d’Éducation à l’Image, à destination des lycéens

 

La programmation de films comportera 3 fenêtres, consacrées à la jeune création :

 

●      L’éclosion d’un nouveau cinéma français

Sélection de longs métrages réalisés par une nouvelle génération de cinéastes mis en avant par les Cahiers du cinéma en avril 2013, révélés au Festival de Cannes et passés par le moyen-métrage : Serge Bozon (La France), Justine Triet (la Bataille de Solférino), Guillaume Brac (Tonnerre), Hélier Cisterne (Vandal), etc.

 

●      Carte Blanche au festival de Brive : le moyen métrage, un  temps fort autour des premiers pas

Les rencontres européennes du moyen-métrage de Brive – unique festival consacré à ce format en Europe – proposeront une sélection de moyens métrages issus de la jeune création française et européenne.

 

 

●      Fenêtre ouverte sur la Fémis : regard sur une grande École de Cinéma visant l’international

Une sélection de films représentant la très jeune génération, une diversité d’approches.

 

Une masterclass ouverte à tout public, et surtout destinée aux jeunes professionnels bulgares, proposera un état des lieux et une réflexion sur les financements européens, croisant l’expertise et le point de vue de différents intervenants spécialistes de la question, producteurs aguerris en matière de coproduction européenne notamment. L’étude de cas d’un premier film coproduit par plusieurs pays européens permettra d’illustrer l’analyse.

 

Un workshop consacré à l’exercice du pitch au cours duquel professionnels européens, jeunes réalisateurs et producteurs bulgares et originaires d’autres pays s’essaieront à la présentation de leur projet de film. Objectif : être capable de synthétiser son script, de mettre en avant le potentiel du projet afin de susciter le désir et l’engagement de partenaires financiers. La maîtrise du pitch est aujourd’hui un outil incontournable pour se différencier sur le marché.

 

Un atelier d’éducation à l’image s’adressera à une ou deux classes de lycées français de Sofia. Les lycéens découvriront plusieurs programmations de films présentés au festival, rencontreront cinéastes et producteurs. Mené en tandem par une professionnelle du cinéma formée à la Fémis, une critique de cinéma bulgare et ses étudiants de la NATFA (Académie du cinéma), l’atelier aura pour objectif de sensibiliser ce jeune public à l’image et de l’amener à analyser et écrire sur son “expérience de cinéma”. De spectateurs à acteurs, les lycéens seront invités à réaliser un blog pour mettre en ligne leurs textes rédigés en français et en bulgare.

 

Journées du cinéma bulgare à Paris

Parce qu’une action d’une telle ampleur en Bulgarie se doit d’être relayée en France, les Rencontres du jeune cinéma européen s’exporteront à Paris, sous la forme de journées dédiées au jeune cinéma bulgare.

Au mois de novembre 2014, au Ciné-Club de l’Université de Paris 8, à la FEMIS, ainsi que dans un cinéma parisien emblématique, une programmation de films réalisés par de jeunes auteurs bulgares permettra au public français d’en apprendre davantage sur les tendances de la cinématographie bulgare contemporaine.

Au programme : des longs-métrages, une sélection de courts-métrages réalisés par des étudiants de l’Académie Nationale de Théâtre et de Cinéma de Sofia (NATFA), une carte blanche à Early Bird, festival de films étudiants de Sofia qui fête son dixième anniversaire. Pour faire connaître ce festival en France, sa directrice artistique sera invitée à intervenir et à présenter les programmes de courts métrages diffusés.

 

 

Nos partenaires

Rencontres du moyen-métrage de Brive – Fémis (École nationale supérieure des métiers de l'image et du son, France) - Université Paris 8 - Institut Français de Bulgarie – NATFA (National Academy for Theatre and Film Arts, Bulgarie) - Dom Na Kinoto, Sofia - Early Bird Student Film festival – Nisi Masa European Network of Young Cinema – Jazz FM Radio Sofia - Association AC – Laboratoire des initiatives culturelles 

À quoi servira la collecte ?

La collecte participera au financement du volet “programmation”, notamment :

 

- le sous-titrage en bulgare et en français des films projetés (2000€)

- les droits des films programmés (1500€).

 

Pour les autres postes budgétaires, nous faisons appel à des programmes européens, à des partenaires locaux, institutionnels ou privés.

Thumb_1149056_657536407670247_595411110_n
Association_Ysé

Ralitsa : Issue d’une formation en études théâtrales et cinématographiques à la Sorbonne Nouvelle Paris 3 et à l’Université de Bologne où elle rédige un mémoire de recherche sur l’œuvre de Pier Paolo Pasolini, Ralitsa Assenova a travaillé sur de nombreux projets culturels, entre la France et la Bulgarie. Riche de plusieurs expériences dans le domaine du... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
May the force be with you Kakinette !!!!
Thumb_default
J'attends les projections! J'attends la deuxième édition!