Soutenez le studio vidéo ambulant "Wapikoni mobile" pour une résidence inédite au coeur du Parc national des Cévennes !

Large_slider-wapikoni-2-1456956133-1456956146

Présentation détaillée du projet

Depuis 7 ans le Festival 48 images seconde (rencontres cinématographiques de Lozère) organise 5 jours de rencontres entre le public et des professionnels (réalisateurs, acteurs, producteurs...), de projections, d’expositions, de conférences, de tables rondes et de moments festifs (concerts, soirées dansantes, marché...). En développant de plus en plus de relations avec le cinéma québécois, le festival entend développer chaque année un partenariat fort avec cette cinématographie vivante et éclectique.  

Cette année, le Festival 48 images seconde invite le Wapikoni mobile pour une résidence hors norme qui permettra à une jeune réalisatrice issue des premières nations du Québec de s’inspirer des magnifiques paysages du Parc national des Cévennes pour créer, pendant une semaine, un film unique dans l’histoire du projet.

 

Manon Barbeau, la fondatrice de ce studio ambulant multi-récompensé aura également carte blanche pour présenter le Wapikoni mobile au public français, au programme de nombreux court-métrages et des films de cette importante documentariste québécoise.

 

Cette résidence Wapikoni mobile à Florac, dans les Cévennes, est une occasion rare en France de découvrir ce projet ambitieux qui œuvre chaque jour pour les premières nations du Québec.

 

Programme général de la résidence

>  Carte blanche à Manon Barbeau, fondatrice du projet

>  Présentation de nombreux court-métrages réalisés par des jeunes autochtones

>  Réalisation d'un court-métrage au sein du Parc national des Cévennes par Mélanie Lumsden, jeune réalisatrice du Wapikoni mobile. Le film qu’elle va réaliser en 5 jours aura pour thématique «Des paysages et des hommes» et sera présenté le dimanche 17 avril 2016 à 17h au public.

 

Le Festival 48 images seconde

Slider-800-theme-1456500114

 

Le Festival 48 images seconde (rencontres cinématographiques de Lozère) est un événement annuel organisé par La Nouvelle Dimension (centre de ressources et d’activités autour de l’image et du cinéma). Depuis 7 ans l’association organise 5 jours de rencontres entre le public et des professionnels (réalisateurs, acteurs, producteurs...), de projections, d’expositions, de conférences, de tables rondes et de moments festifs (concerts, soirées dansantes, marché...). 

 

En développant de plus en plus de relations avec le cinéma québécois, le festival entend développer chaque année un partenariat fort avec cette cinématographie vivante et éclectique. La ville de Florac et le Parc national des Cévennes étant tous deux jumelés, respectivement, avec l’Anse St-Jean et le Parc national du Saguenay, il apparu naturel pour La Nouvelle Dimension de créer des échanges culturels réguliers avec le Québec.

 

D’autres thématiques sont aussi présentées chaque année, permettant ainsi de croiser les cinématographies et de prolonger le travail de l’association organisatrice qui oeuvre toute l’année pour maintenir une offre culturelle, riche et variée, en milieu rural. Entre histoire du cinéma, séances jeune public et autres tables rondes, le Festival 48 images seconde cherche à toucher tous les publics grâce à l’éducation à l’image

 

> Un court-métrage du Wapikoni mobile viendra introduire chaque film en avant-première du festival. Court-métrage, documentaire, fiction, clip video... découvrez toute la vitalité de ce projet unique à travers les réalisations de ces jeunes autochtones du Québec.

 

Découvrir le festival et sa programmation : www.48imagessseconde.fr

 

Le Wapikoni mobile

Wapikoni_logo-1456500083

Studio ambulant de formation et de création audiovisuelle des Premières Nations

 

Cofondé en 2003 par Manon Barbeau, le Conseil de la Nation Atikamekw et le Conseil des jeunes des Premières Nations du Québec et du Labrador, avec le soutien de l’Assemblée des Premières Nations et la collaboration de l’Office national du film du Canada, le lancement du Wapikoni mobile a eu lieu en 2004 dans le cadre du festival Présence autochtone à Montréal.

 

Depuis, le Wapikoni mobile circule dans les communautés autochtones et offre aux jeunes des Premières Nations des ateliers permettant la maîtrise des outils numériques par la réalisation de courts métrages et d’œuvres musicales. À chacune de ses escales, des « cinéastes-accompagnateurs » accueillent une trentaine de jeunes participants en formation à toutes les étapes de la réalisation.

 

Ses missions

>  Combattre l'isolement et le suicide chez les jeunes des Premières Nations en développant des compétences artistiques, techniques, sociales et professionnelles

>  Diffuser les films réalisés et sensibiliser différents publics face aux enjeux des Premières Nations en valorisant une culture riche et trop souvent méconnue. 

>  Contribuer à la sauvegarde du patrimoine culturel des Premières Nations

 

> Une sélection d’1h des meilleurs court-métrages de Wapikoni mobile sera présentée par Manon Barbeau

 

Découvrir le projet Wapikoni mobile : www.wapikoni.ca

 

 

Manon Barbeau

Manon-barbeau_bonne-image-1456500006

 

La cinéaste est à l’origine du Wapikoni mobile. Pendant plus de trente ans, elle a œuvré comme scénariste et réalisatrice pour plusieurs organismes notamment Télé-Québec et l’Office national du film du Canada (ONF). Elle a écrit quelques centaines de scénarios, pour la télévision surtout, et réalisé une dizaine de longs-métrages, principalement documentaires, plusieurs fois primés. En 2004, elle fonde le Wapikoni mobile, studio ambulant de création vidéo destiné aux jeunes des Premières nations.

 

Manon Barbeau a été présidente de l’Observatoire du documentaire du Canada de 2006 à 2008 et siège depuis 2010 au Conseil d’administration de Culture Montréal.

En avril 2006, Manon Barbeau était honorée pour l’ensemble de son œuvre au Gala Femmes du cinéma, de la télévision et des nouveaux médias (FCTNM).

 

> Carte Blanche à Manon Barbeau qui présentera son travail de documentariste

 

En savoir plus sur Manon Barbeau : www.wapikoni.ca

 

Mélanie Lumsden 

M_lanie_lumsden_720-1456953958

 

Mélanie est née de mère Inuvialuit et de père belge et a grandi en milieu urbain. Elle est engagée pour la cause autochtone depuis plusieurs années, notamment au sein du Cercle des Premières Nations de l'UQAM et du Comité jeunesse du RÉSEAU autochtone de Montréal.

 

Elle travaille pour le programme Trickster de l'organisme Exeko, qui vise à renforcer la confiance en soi des jeunes autochtones à travers la créativité. Mélanie désire poursuivre dans la création de projets qui contribuent au bien-être des jeunes et au dialogue interculturel. 

 

> En clôture du festival, ce sera la sortie de résidence et la projection du film réalisé par Mélanie.

 

Découvrir les 2 premiers films de Mélanie : www.wapikoni.ca

À quoi servira la collecte ?

La somme récoltée permettra d'accueillir Manon Barbeau et Mélanie Lumsden pendant une semaine et d'aider à la réalisation du court-métrage (location de matériel, déplacements pour les prises de vues, finalisation du film).

 

> 500 € de location de matériel > 300 € pour les déplacements qui serviront à la réalisation du court-métrage (au sein du Parc national des Cévennes) > 200 € pour le montage du film et la finalisation sur DVD

> 500 € pour l'hébergement et la restauration

 

Si la collecte dépasse le montant nécessaire, cela nous permettra de créer une affiche du film et une jaquette dvd, voire d'aller plus loin en réalisant un making of de cette résidence !

 

En finançant ce projet,

> vous soutenez à la fois le studio Wapikoni mobile en lui permettant une visibilité rare en France ;

> vous aidez au développement du Festival 48 images seconde qui organise chaque année un événement culturel de qualité en milieu rural ;

> vous appuyez la carrière d'une jeune réalisatrice en devenir ;

> et vous participez de manière directe à la création d'un film unique dans l'histoire du Wapikoni mobile.

Thumb_affiche-2016-profil-facebook-1456498885
48imagesseconde

Le Festival 48 images seconde (rencontres cinématographiques de Lozère) est un événement annuel organisé par La Nouvelle Dimension (centre de ressources et d’activités autour de l’image et du cinéma). Depuis 7 ans l’association organise 5 jours de rencontres entre le public et des professionnels (réalisateurs, acteurs, producteurs...), de projections,... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Encore un super projet pour le festival du film québecois de Florac ! Bravo !
Thumb_default
Un superbe festival, en milieu rural, qui innove chaque année.
Thumb_default
Très beau projet !