Yann9 présente

RESISTANCE

Un court-métrage de Yann Salin retraçant l'histoire vraie de 5 jeunes résistants exécutés durant l'occupation allemande.

Large_titre_plus_haut

Présentation détaillée du projet

 

Pitch

 

1940, dans un petit village français réprimé par l'armée allemande, 5 jeunes amis accomplissent un acte de résistance. Après avoir été dénoncé ces derniers sont exécutés pour l'exemple.   

 

 

Présentation du projet

 

Il est important de commencer en précisant que cette histoire est une histoire vraie. Faire un film sur des événements qui ont réellement eu lieu est très intéressant et enrichissant. 

J’ai écrit cette histoire car tout d’abord j’aime beaucoup cette époque, la deuxième guerre mondiale est un sujet passionnant. L’histoire en général m’intéresse beaucoup. De plus, m'étant renseigné sur le sujet j'ai pu apprendre que de nombreux jeunes résistants, collégiens et lycéens, ont subi le même sort que des adultes durant l'occupation en se faisant exécuter. Avec ce film j'aimerais tout d'abord leur rendre hommage mais également faire savoir aux gens que personne n'était épargné y compris les jeunes; que la résistance était très sévèrement condamnée. 

 

De plus il y a cette histoire d’amitié entre ces 5 copains qui sont solidaires les uns des autres, en acceptant la mission pour faire plaisir au plus jeune d'entre eux pour son anniversaire. J’aime le fait que les protagonistes ne soit pas des « héros courageux » mais des adolescents très simples qui ont peur comme tout le monde, et qui peuvent se tromper comme tout le monde. Je veux également montrer la cruauté que les allemands pouvaient avoir.

 

J’aime quand un film est réaliste. Quand il montre la réalité des choses, la dureté de la vie. Je peux par exemple citer le film « Le Sang des Templiers » de Jonathan English qui a montré aux spectateurs les dégâts que peuvent réellement faire certaines armes blanches sur le corps humain, ce que peu de film de guerre ont montré avec autant de réalisme. Ou encore «  Un Prophète » de Jacques Audiard qui a montrer l’univers carcéral avec une violence terriblement bien faite. De par sa réalisation,  il y a un réalisme incroyable. Néanmoins, je n’aime pas la violence gratuite. Dans les deux films que je viens de vous citer, elle est propre au film et nécessaire. C’est ce que j’aimerais également faire dans la scène de fin de mon film ; l’exécution des 5 jeunes.

 

Je tiens également à montrer qu’ils n’étaient pas tous des monstres, et que beaucoup n’étaient pas fiers de faire ce qu’ils faisaient. Ils étaient simplement obligés.

 

Je souhaite aussi montrer que dans la vie, un drame est très vite arrivé. Que nos actes peuvent avoir de lourdes conséquences et qu’à partir de ce moment-là, les événements s’enchaînent très rapidement sans que l’on ne puisse plus rien contrôler.

 

Aspects visuels 

 

Pour ce film j’aimerais créer une ambiance chaleureuse aux couleurs chaudes en mettant en valeur la beauté des décors. Et ce, jusqu’à ce qu’ils se fassent capturer par les allemands. Pour la longue scène finale où ils se font tuer, j’aimerais une image beaucoup plus terne. Si la météo le permet, l’idéal serait un temps nuageux sans éclaircies. 

 

Pour le décor ; je vis dans les Yvelines en milieu plutôt rural et je connais plusieurs petits villages qui retranscrivent une rue d’époque. Mais je n’ai de toute façon pas choisi mes lieux par hasard dans mon scénario. J’ai par exemple choisi « devant une église » car une église est un monument historique qui n’a pas changé depuis plusieurs siècles. Ou encore « une cave » qui peut se trouver facilement. C’est pareil pour la grange et les décors en milieu agricole. Avec peu de moyen il faut trouver des solutions. Celles-ci me paraissent bien. Avec mon assistant réalisateur nous avons déjà fait les repérages et trouvé quasiment tous les lieux du film. Pour la scène de fin, l’exécution des 5 jeunes nous allons tourner dans la cour du château de la Madelaine à Cheuvreuse. Ce décor colle parfaitement à l'idée que je me faisais de la scène. De plus nous pouvons avoir l'autorisation facilement et gratuitement. 

 

Le château de la Madeleine vu de l'extérieur : 

 

Ch_teau_de_la_madeleine_vu_depuis_chevreuse

 

 

La cour du château où se passera l’exécution : 

 

Chateau_de_la_madeleine_03

 

 

L'équipe du film

 

Concernant l'équipe du film, elle sera composée d'étudiants de l'EICAR qualifiés dans leurs domaines respectifs. Mais également des professionnels venue de l'extérieur, notamment pour le maquillage et les costumes. 

 

Le matériel technique

 

Pour ce film, nous aurons une caméra professionnelle pour le cinéma.

 

La Red Scarlet :

 

Red-scarlet

 

En ce qui concerne les projecteurs, le matériel son et la machinerie nous avons le matériel de l'école. qui le met à notre disposition.

 

Le Casting

 

Le casting est en cours.

À quoi servira la collecte ?

Vos dons permettrons le réalisme du film à travers :

 

- La location des costumes

- La location de véhicule d'époque 

- Le défraiement des associations de reconstitutions historique

- Les accessoires

- Maquillage effets spéciaux

 

Mais également le bon fonctionnement du tournage :

- La location des objectifs caméra 

- La régie (repas, indemnité pour les propriétaire des décors)

Thumb_photo
Yann9

Actuellement en dernière année à l’école de cinéma EICAR (Ecole Internationale de Création Audiovisuel et de Réalisation) j’ai été sélectionné pour tourner mon scénario de fin d’année. Je sollicite votre aide pour mener au mieux ce projet qui me tient particulièrement à cœur.

Derniers commentaires

Thumb_default
Je veux bien assister à un tournage si possible - bizz