Entre souvenirs et réalités, un double regard à la découverte fin juin de Brazzaville pour une création photo vidéo danse sonore en octobre.

Large_pour_le_site_10_mai_lundi_2010__vos_papiers_svp_copie_copie

Présentation détaillée du projet

 

"J'ai grandi au Congo de mes deux ans  à mes six ans. 

En expatriation, à Brazzaville. 

Le jour du départ, j'ai dit au revoir à ma maison en lui promettant de revenir.

Arrivée en France, la vie était différente, il faisait tellement froid. Je voulais rentrer chez moi. 

Ces premières années au Congo sont mes tous premiers souvenirs.

Une foule de souvenirs. 

Je me les suis racontés en boucle. 

Pendant 30 ans, j'ai rêvé d'y retourner mais j'avais peur de perdre les souvenirs de mon paradis perdu, de ma petite enfance brazzaviloise d'expatriée. 

Je ne voulais pas du présent. Je voulais rentrer chez moi.

J'ai malgré tout suivi l'actualité, la guerre. J'ai su que ma maison avait été détruite dans les affrontements. Une anecdote en comparaison des souffrances des Congolais mais comme je voulais rentrer chez moi…

En tant qu'artiste, j'ai accepté de commencer à me délester un peu de mes souvenirs en créant, il y a deux ans, une expo photo "Mes vrais faux souvenirs du Congo"  et un solo de danse-théâtre  "Le dimanche on allait dans la brousse". 

Maintenant je veux aller dans le réel, dans la vie. Au risque de perdre une partie des souvenirs.

Nous avons décidé avec Sylvain Trousselle, mon compagnon et artiste vidéaste d'aller ensemble créer une oeuvre artistique là-bas. 

Transformer les émotions en créations et découvrir ensemble un pays que nous ne connaissons pas." 

 

 

 

Fin juin, nous partons pour 3 semaines à Brazzaville, capitale du Congo. 

Sophie, photographe et danseuse y a vécu jusqu'à ses 6 ans. Et rêve depuis d'y retourner. 

Sylvain, son compagnon est artiste vidéaste. 

 

Nous avons décidé d'y aller tous les deux en tant qu'artistes.

De créer à partir de cette histoire, des souvenirs qui ne passent pas, de la rencontre avec le réel et de la découverte de Brazzaville. 

 

L'EXPOSITION

L'exposition est prévue en octobre dans un nouveau lieu qui ouvrira à Aubervilliers.

Merci au futur Hang'arts de SIdo Rougeul !

Nous avons prévu de présenter notre travail lors d'un we de trois jours pendant lequel nous pourrons vous accueillir, vous raconter, vous remercier et vous présenter les créations.

 

Nous avons également décidé de faire à Brazzaville une nouvelle création vidéo danse dans l'esprit des "syso". 

(Vous pouvez découvrir les vidéos dans les pages "Actualités".)

 

 

 

CE PROJET EST LA SUITE DE DEUX CRÉATIONS RÉALISÉES EN 2010

par Sophie,  présentées à Paris et à Romainville :

 

1- "Mes vrais faux souvenirs du Congo"

Pendant dix ans, j’ai photographié à Paris ces “vrais faux souvenirs”.

Une lumière ou un détail réveillent soudain une impression de là-bas, du Congo, de chez nous, de Brazzaville, de Pointe Noire. D’avant mes six ans.

 

 

_pour_le_site_20_mai_2010__retour_impossible

Paris, Buttes Chaumont

 

Pour_le_site_29_avril_jeudi_2010___clatement__congo____sophie_gillmann

Paris

 

Pour_le_site_27_avril_2010__la_citronelle

Paris

 

 

POUR DÉCOUVRIR D'AUTRES PHOTOGRAPHIES DE CETTE SÉRIE :

 

 

http://sophiegillmann.darqroom.com/portfolio/mes-vrais-faux-souvenirs-du-congo.-69615

 

 

Photo : "IMG_4606.JPG" par Sophie Gillmann dans l'album Mes vrais faux souvenirs du Congo. - congo expatriation mes vrais faux souvenirs du Congo Brazzavile Pointe Noire souvenirs et lumières

 

 

 

2-"Le dimanche on allait dans la Brousse"

Solo de danse-théâtre de 50 mn, mêlant improvisation et lecture de souvenirs.

J'interroge mon identité et mon rapport complexe à mon paradis perdu.

 

 

 

 

Affiche de la soirée à Romainville en 2011:

 

Flyer_solo_exposition_sophie_gillmann_copie

 

 

 

 

Le CONGO Brazzaville pour les non-initiés 

 

Description de l'image  Republic of the Congo (orthographic projection).svg.

 

 Wikipedia en résumé :

La République du Congo, est un pays d'Afrique centrale, situé de part et d'autre de l'équateur

Le pays s’étend sur 1 300 km du nord au sud, de l’océan Atlantique à la frontière centrafricaine, avec une frontière le long du fleuve Congo. 

Le fleuve Congo, deuxième fleuve du monde par le débit moyen après l'Amazone, forme une partie de la frontière entre la république du Congo et la RDC.

 

La forêt tropicale humide s'étend sur près des deux-tiers du territoire.

Le Congo possède une grande variété de paysages naturels, des savanes de la plaine du Niari aux forêts inondées du Nord, de l'immense fleuve Congo aux montagnes escarpées et forestières du Mayombe et aux 170 km de plages de la côte atlantique.

 

Avant la colonisation française, le territoire actuel du Congo était occupé par plusieurs entités politiques, dont le royaume Téké et dans le Sud par plusieurs royaumes issus de la désagrégation de l'empire Kongo.

La plus notable des missions d'exploration française reste celle de Savorgnan de Brazza, qui a donné son nom à la capitale du pays.

Après 70 ans de colonisation française, le Congo prend son indépendance en 1960.

Les années 60 et 70 sont marquées par plusieurs tentatives de coup d'État.

Le chef de l'État actuel est Denis Sassou-Nguesso ; il a été au pouvoir de 1979 à 1992, puis de 1997 à nos jours. L' année 1997 a vue une terrible guerre civile déchirer le pays. 

 

Wikipedia nous informe également :

Depuis une dizaine d'années, la stabilisation de la situation politique et l'essor de la production d'hydrocarbures — le Congo est aujourd'hui le quatrième producteur de pétrole du golfe de Guinée — assurent au pays une relative prospérité au point de vue macroéconomique, malgré des infrastructures et des services publics en mauvais état ainsi que de fortes inégalités dans la répartition des revenus pétroliers.

Les revenus pétroliers de l'État congolais se chiffrent à environ six milliards USD, mais la moitié de la population vit en dessous du seuil de pauvreté de un dollar US par jour. 

 

Avec environ 4 243 929 habitants, le Congo-Brazzaville est un pays de faible densité.

La majeure partie de sa population est urbaine (62,2 % de la population) ; elle est concentrée dans les deux principales villes du pays, Brazzaville et Pointe-Noire, situées dans la partie sud du pays.

Brazzaville et Pointe-Noire comptent respectivement environ 1 100 000 et 650 000 habitants, alors que la troisième ville du pays, Dolisie, atteint tout juste 100 000 habitants.

En revanche, la partie septentrionale du pays peut être qualifiée de désert humain, avec des densités le plus souvent comprises entre 0 et 2 hab./km2.

 

La langue officielle de la République du Congo est le français. Le français est parlé par 56 % de la population congolaise (78 % des plus de 10 ans) soit le pourcentage le deuxième plus élevé d'Afrique en 2010, derrière celui du Gabon.

 

Les autres langues sont essentiellement des langues bantoues dont les deux langues nationales véhiculaires du pays le kituba et le lingala (13 %). Viennent ensuite les langues téké (17,3 %) et plus d'une quarantaine d'autres langues dont les langues pygmées (1,4 %) qui ne sont pas des langues bantoues. 

 

Le tourisme demeure pour l'instant au Congo une ressource très marginale, faute d'infrastructures d'accueil hors de Pointe-Noire et Brazzaville, et faute d'un réseau de communications suffisant et cohérent. 

 

 

 

 

 

 

À quoi servira la collecte ?

Pour financer notre voyage et l'exposition à notre retour

 

2 billets d'avion  A/R Paris Brazzaville à 1949,82 €

2  visas à 220 €

21 nuits à 900 € (L'infrastructure hôtelière est chère car elle est uniquement développée pour les  hommes et femmes d'affaires. Nous sommes partis sur une estimation de 40€ environ la nuit d'hotel. Si nous trouvons une solution de logement moins cher, cet argent servira à la préparation de l'exposition.)

Vaccinations et autres médicaments anti palu : 300 €

 

Préparation de l'exposition, tirages dont 10 très grands formats de 76x122 cm : 770 €

 

Les 8 % de la somme totale pour Kiss kiss Bank Bank

 

Si la somme devait être dépassée, le reste de la collecte contribuera aux tirages photos grands formats de l'expo.

 

 

Thumb_profil_avatar
syso

Nous sommes deux artistes, réunissant photographie, vidéo et danse. Sylvain réalise des créations vidéos d'art. Il a participé cette année à plusieurs résidences de création, dont une sur les enfants et l'enfermement à l'abbaye Aniane près de Montpellier où il a exposé deux créations vidéos, "Après une longue claustration" et "la promenade". Il a... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
J'adore le projet ! Bon retour à Brazzaville ! Enjoy ! Cédric et moi attendons vos créations avec impatience !
Thumb_default
Bon vent !
Thumb_default
Je suis ravie de contribuer à ce superbe projet, on va suivre cela de près ! bises et bonne route ! Florence Cie du Porte-Voix