18 comédiens et une pièce complètement déjantée à savourer... Et cette année 2014, nous allons au festival d'Avignon !

Large_rien_pour_pehuajo_web

Présentation détaillée du projet

Rien_pour_pehuajo_web

 

 

Quelques mots sur la pièce

 

Une salle de restaurant où se jouent la vie et la mort. L’Homme en blanc, assis à la table du fond, décide de la conduite de ses pièces-personnages. Maître d’hôtel et garçons s’activent, les plats se croisent, les clients s’installent pour manger. Quelques détails pourtant trahissent ce réalisme apparent : un poulet tergiverse sur sa garniture avant de passer à la casserole, tables et chaises sont disposées comme sur un échiquier. Au centre de tous les regards : un juge qui, chaque jour, vient déjeuner excepté lorsqu’un de ses condamnés se fait exécuter. Aujourd’hui pourtant, il n’a pas été prévenu à temps et une exécution a eu lieu. Cette nouvelle le contrarie et tout commence alors à se dérégler… Mais qui réellement avance secrètement les pions et dirige la cérémonie ? Une magnifique proposition. Une langue fluide, des personnages truculents, un humour noir. Une ronde folle, absurde, délirante qui pointe le désordre d’une société qui a la tête à l’envers et où la justice est arbitraire. 

 

17 personnages...et 1 poulet

 

 

Texte : Julio Cortázar

Traduit de l'espagnol par : François Thanas

Mise en scène : Nelly Fantoni

Régie : Antoine Avenin

Compositeur musiques : Gregory Flores

Graphiste : Lou Bordais

Photographie / Visuel : Maïté Baldi

 

 

Quelques ouvertures sur Rien pour Pehuajó

 

La pièce est écrite en 1950, époque où les présidents de facto (en opposition au président élu) se succèdent en Argentine. Mais une nouvelle ère naît : pour la première fois, un président prône le partage des richesses et une reconnaissance du peuple. C'est dans ce contexte que Julio Cortázar écrit Rien pour Pehuajo, miroir d'une société qui oppose, dans une étrange partie d'échecs, une jeunesse pour qui la révolte est encore possible, à plusieurs représentants de la société, tenants de l'ordre établi. L'action se situe dans un restaurant au cours d'un déjeuner. Jouant avec l'absurde, Cortázar dénonce les règles du jeu de la société de façon burlesque. L'absorption ou non d'une glace à la vanille et au chocolat par le juge va devenir un enjeu capital, une question de principe, le juge ne devant pas manger le jour où un condamné vient d'être décapité...

La force de Cortázar est de créer un univers singulier, en humour et en décalage, avec un regard porté sur le monde drôle et contestataire à la fois. L'auteur utilise des figures et non des personnages psychologiques, afin de faire ressortir la caricature de leur identité. L'actualité dans laquelle elle nous transporte donne à cette pièce tout son intérêt. Contemporaine, elle traite sans lourdeur ni jugement du système actuel dans lequel nous vivons. Une lutte permanente contre un pouvoir oppressant, en perpétuel conflit. Mais la partie d'échecs fait basculer la lutte dans un jeu. La pièce devient alors ludique et amusante.

Différentes strates de lecture sont possibles. L'humour et la dérision restent les maîtres-mots dans cette atmosphère loufoque où tout peut basculer à chaque seconde dans un univers parallèle. Une langue acérée et un humour noir font de cette oeuvre un outil formidable et une pièce de théâtre truculente.

 

La naissance du projet

 

Lors de son cours de mise en scène, Nelly Fantoni découvre, début 2013, les auteurs argentins et tombe sous le charme de l'oeuvre de Julio Cortázar. Elle s'empresse alors de partager cette découverte avec ses amis et camarades de théâtre. La douce folie, le génie, l'engagement et l'absurde de ce qui s'apparente à une perle d'écriture dramaturgique en séduit un bon nombre qu'elle parvient à convaincre et à enrôler dans un ambitieux projet de création à 18 comédiens.

Le projet aboutit fin 2013 à un belle pièce portée à bout de bras par une équipe unie. Si bien qu'une famille de comédiens émergent quelques mois plus tard pour former la troupe des Unsventés, prête a vous faire partager notre amour et cette belle découverte.

 

 

1003877_1427500717468131_1207346690_n

 

 

Interprétée par :

 

Romain Gimenez / Employé

 

Sipan Mouradian / Homme en Blanc

 

Clement Hassid / Client

 

Denis Bouvier D'Yvoire / Maître

 

Baptiste Greuzat / Garçon I et II

 

Julien Laffy / Mr Lopez

 

Marion Fritsch / Touriste Américaine

 

Anaïs Auphan / Dame

 

Kerim Berkane / Architecte

 

Laure Lapel / Poulet

 

Hélène Cerles  / Défenseur

 

Rémi Vasseur / Juge

 

Eddy De Pretto / Femme en Vert

 

Camille de Preissac / Gina

 

Vincent Couesme - Robin Betchen / Franco

 

Mathilde Gradwohl / Vendeur

 

Delphine Sorus / Huissier

 

Laurie Iversen / Mme Lopez

À quoi servira la collecte ?

L'argent récolté nous servira pour jouer notre pièce lors du festival OFF d'Avignon 2014. Le festival coûte cher mais c'est une très belle occasion pour nous.

 

Ces représentations nous donneront l'occasion de présenter notre travail à des directeurs de salle et programmateurs.

 

Nous avons besoin pour mener à bien ce festival de :

- 3000€ pour la location du théâtre pour toute la durée du festival

- 313€ pour la parution au programme du OFF

- 600€ pour les affiches et flyers afin de promouvoir notre spectacle

- 800€ pour tout les consommables utilisés lors des 20 représentations

- 350€ pour les frais de transports dur place

Thumb_1510900_10152500302039307_2120777155_n
les unsventés

Née à Marseille le 11 février 1987, Nelly Fantoni, passionnée par l'écriture depuis l'enfance, aborde le théâtre à l'adolescence par la création et la mise en scène de courtes pièces destinées à des soirées privées. Elle intègre alors l'école de la Comédie Ballet dans la cité Phocéenne, et entame une formation de comédienne. En 2003, des essais... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Jocaste est avec vous de tout coeur
Thumb_default
on croit en vous!!!
Thumb_default
Bon courage à vous tous!