Un vrai film documentaire imbibé de Rock et de Roll ! Que veut encore dire le mot Rock ... ? Et, c'est quoi être Rock and Roll aujourd'hui ?

Large_docu_rock_logo_2-1410437703

Présentation détaillée du projet

 

Un travail de fond : Une caméra qui explore

 

Entre clichés et vraie façon d'exister, Céline Charlier et Didier Gesquière aventurent une caméra pour dépiauter ce que véhicule le mot Rock...

 

 

 

Docu_rock_logo-1410437345

 

 

Le Rock (and Roll) n'est pas seulement une musique populaire, une littérature, une danse, une culture de masse, une mode, une industrie, un art de l'image, un poncif, un cirque débile, une pose, un cri, une fausse attitude publicitaire... Il est tout cela à la fois... mais il reste, encore et toujours dans son ADN, une manière de dire non ! Curieusement, le label Rock dont on nous affirme depuis des décennies qu'il est récupéré (ou carrément mort), assujetti au commerce, accepté par l’establishment, reste un synonyme de révolte.

 

Cette musique née aux États-Unis, cette chose qui faisait remuer les bassins en bousculant les consciences, qui fit la nique aux puritains, au conservatisme, qui n'acceptait plus les normes imposées, ce concentré brut d’énergie adolescente vecteur de nouveaux rêves, sont-ils possiblement les éléments déclencheurs d'une révolution pour un monde plus humain, moins centré sur un capitalisme sans scrupules ? Pour répondre à cette interrogation, il faut s'en poser d'autres : le Rock (and Roll) a-t-il été réellement révolutionnaire ? Et, si oui... pour qui et comment ? Son statut de culture mainstream est-il le Xanax du subversif...?

 

C'est à partir de ces réflexions que ce documentaire trouve son sens ; convoquer la parole pour exposer, bien au-delà d'un format musical, une attitude, une manière d'envisager l'existence. Pour comprendre ce que ce mot signifie encore aujourd'hui, nous avons rencontré des gens. Ils sont des passeurs. Nos témoins. Ils ne racontent pas l'histoire du rock. Ils racontent leur(s) histoire(s) avec le Rock...

 

 

Nos personnages...

 

 

David Fox est membre de Vegas, un groupe de rock belge qui monte... Il est notre fil conducteur. Nous suivons son quotidien de batteur avec son band et de musicien hautboïste à l'armée. Nous nous installons dans sa vie de tous les jours. Comme pour le personnage central d'un film, nous ressentons le rock à travers ce que David dégage. Sa façon de bouger et de vivre raconte une certaine manière d'être en résistance...

 

Affiche-1409049641

 

À ses côtés, une tripotée de figures, rockeurs ou pas, se glissent dans une narration que nous voulons multiple. Nos témoins répondent, face caméra, à nos questions. Ils livrent ce que cette musique a changé ou provoqué en eux. Nous sommes en plein territoire rock (and roll) ... au sens le plus intime. La grande histoire se mélange aux petites histoires et dessine le contour d'une identité. Ses témoins, passeurs, se nomment : Arno, Bertignac, Plastic Bertrand, Daan, Jo Dekmine, Giacomo Panarisi (Romano Nervoso), Christophe, François de Brigode, Jacques Duvall, Éric Russon, David Bartholomé, Jacques de Pierpont, Christophe Willem, Johan Verminnen, Christophe Loyen (Chilly Pom Pom Pee)... et, il y a des filles aussi : Mademoiselle K, Mathilde Renault, Alexandra Vassen, Brune, Colline Hill, Chloé Lacan, Éloïse Labro, Régine Dubois, Stéphanie Blanchoud...

 

Affiche_interview-1409049685

 

Ils donnent à notre film des témoignages qui suent et sentent la vraie vie.

 

Pour le fun, en exclu, rien que pour vous, voici quelques réflexions de nos témoins sur l'éphitaphe idéale à graver sur la tombe du rock.

 

Vincent Venet: "La perfection, c'est la mort"

 

William Dunker : "Baby, come Back"

 

Romano Nevroso: "Merci, tout simplement"

 

Sacha Toorop: "Mort contre son grè"

 

Dan San: "Réveillez-vous, nous n'avez rien compris"

 

Cédric Gervit: "Merci, nous nous sommes bien marrés"

 

Alpha 2.1: "Le rock ne réside pas ici, cherchez ailleurs"

 

Benoît Doremus: "Même pas mal"

 

Eric Russon: "Toutes les bonnes choses ont une fin"

 

Balimurphy: " Le rock n'est pas mort, il bande encore"

 

Mathilde Renault: "Everything is in right place"

 

Miam Monster Miam: "Bien fait pour ça gueule"

 

Et vous... Quelle éphitaphe graveriez-vous sur sa tombe?

Postez vos éphitaphes sur la page facebook de Rock and Roll Isn't Only Rock and Roll!

 

Historique de Rock (And Roll) Isn't Only Rock and Roll

 

Un film sur le rock... L'idée germe depuis pas mal de temps dans la tête de Didier Gesquière. De sa rencontre avec la cinéaste belge Céline Charlier, en 2007, naîtra Rock (And Roll) Isn't Only Rock And Roll. 2010 : les premières images sont tournées à Spa. Septembre 2014 : le film est en postproduction. Entre ces deux dates, trois années de filmage et 18 mois de montage. En auto-production totale. C'est un choix. Une liberté. Beaucoup de versions, beaucoup de doutes, beaucoup de coupes, beaucoup de visions et, pour conclure, beaucoup de plaisir. La fréquentation du rock, dans tous ses états, procure une envie d'être libre, de demeurer fidèle à quelques principes, de rester en position verticale !

 

Pour terminer ce documentaire, quelques sous doivent tomber afin de mettre le mot « Fin ». Nous devons passer la main à des professionnels pour le mixage, le mastering, la duplication. Il faut également acquérir des archives utiles à cette histoire. Bref, nous avons besoin de vous.

 

À quoi servira la collecte ?

 

Mixage 4000 €

Achats des archives et images 2000 €

Pressage DVD et jaquettes 1300 €

Frais projection 500 €

 

Nous souhaitons 8000€ pour finaliser ce film documentaire.

 

Si, grâce à cette collecte, nous dépassons la somme espérée, les plus seront affectés à la conception d'une version Blue-Ray du film (DVD) et à des projections supplémentaires.

 

Nous vous disons simplement, merci.

Thumb_photomaton_berlin_-ce_line_et_didier-1409050964
Céline & Didier

Céline Charlier naît à Nivelles en avril 1986, deux jours après la catastrophe de Tchernobyl. Durant les 18 premières années de sa vie, elle bûche pour l'école et découvre la famille Simpson. À 18 ans, titillée par l'univers des médias, elle entre en « commu » à L'ISFSC. Trente-six mois plus loin, un baccalauréat dans son cartable, riche de stages... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
rock roll ,danser 3 tours et s'en aller ! une tombe?pourquoi? disséminée dans un grand fleuve sans un mot!!