Après mon livre "chroniques d'une cité ordinaire" je continue mon exploration du monde de l'enfance qui, parfois, conduit à la délinquance.

Large_karim.k

Présentation détaillée du projet

 

Karim.k_2

 

Lorsque j'étais surveillant dans un collège d'une cité du Havre dans les années 90, j'ai fais la rencontre d'un gamin de 11 - 12 ans qui, malgré son côté légèrement perturbateur, présentait une intelligence et un humour étonnant qui me plaisait et j'avais toujours plaisir, avec le CPE de ce collège, de discuter avec lui et de rire aux histoires ubuesques qu'il nous racontait dès que nous le croisions dans l'enceinte de l'établissement. Cet enfant me rendait perplexe. Ce mélange de gouaille, de facéties, d'intelligence instinctive, de pitreries, de désobéissance calculée, de fausse méchanceté, en faisait un gamin extêmement attachant.

Puis un jour, sans prévenir, alors qu'il était en classe de 5eme, il est venu avec une arme de poing, l'a sortie en cours d'Histoire et a visé sa prof... A commencé alors pour lui une véritable descente aux enfers. C'est son histoire que j'ai décidé de raconter. J'ai retracé son parcours, suivi son itnéraire, posé des questions à celles et ceux qui l'avaient connu. Le résultat est effroyable. Le livre s'intitule "Karim K".

 

Je m'intéresse depuis toujours aux histoires de l'enfance car très souvent l'explication s'y trouve. Si notre société nous montre sans cesse au travers des médias le résultat de ces personnes qu'elle qualifie de monstres, elle en oublie pour autant sa responsabilité. Je pense que j'ai manqué à la mienne un jour, tout comme le personnel de l'établissement scolaire ou celle des services sociaux. De ce manquement un enfant s'est perdu dans les méandres de la violence et de l'enchainement infernal. Voici son histoire...

 

-----------------------------------------------------------------------------------------------

 

Mon passage sur France 3 pour la sortie de mon premier roman :

 

 

Voici une interview par radio France lors de la sortie de mon premier roman :

 

 

Article_oc_anes_dec

 

Une deuxième interview toujours par Radio France: 

 

 

En dédicace à la librairie La Galerne au Havre : 

 

D_dicace

 

Moi : 

 

Photo_livre

 

Photo_moi

 

Photo du mur des meilleures ventes à la librairie La Galerne, mon livre est en haut à gauche :

 

Mur_des_ventes

 

Critique presse :

 

Presse

À quoi servira la collecte ?

Cette collecte me permettra à la fois de terminer ce livre dans des conditions de vie acceptable car j'ai du quitter mon emploi (responsable à la Fnac, 12 heures de travail exténuant par jour) qui m'empêchait d'écrire (ma vraie et grande passion) et de pouvoir acheter le matériel nécessaire pour l'écriture, le tirage du manuscrit et les frais de démarchage auprès des maisons d'éditions (certaines sont déjà intéressées par les 100 premières pages).

Il y a peu d'écrits issus des cités et autres quartiers défavorisés. Je m'emploie à encourager celles et ceux qui sont intéressés par l'écriture à franchir l'étape.  Cet argent servira également au travail littéraire dans ces quartiers et de permettre à d'autres de se lancer. Plus il y aura d'écrits provenant des cités et plus les barrières de l'incompréhension tomberont !

J'ai eu beaucoup de mal à terminer mon premier roman autobiographique en 2010 faute d'argent : "Chroniques d'une cité ordinaire" aux éditions L"Harmattan", livre faisant parti de la rentrée littéraire de septembre 2010.  J'aimerai ne pas revivre ces moments de grands découragements et quelquefois d'idée d'abandon.

Toute aide me sera précieuse et même un simple mot sur ma boite mail, rachidsakji@sfr.fr, me sera d'un grand réconfort. MERCI !!

Thumb_h_lel_002
rachid

Gamin de cité défavorisée. Animateur de quartier. Diplômé en sciences humaines. Responsable d'associations permettant d'aider les jeunes à s'en sortir, j'ai longtemps œuvré en direction des publics en grandes fragilités. Après un passage dans le privé pour pouvoir mieux gagner ma vie, je suis revenu à mes premiers amours : le monde associatif et... Voir la suite