Financez les Chroniques illustrées et vaguement narratives de Hurlu et Berlu, deux branquignoles en voilier, à la conquête des Antilles !

Large_img_6807_mod-1460762846-1460762866

Présentation détaillée du projet

"On ne va jamais aussi loin que lorsque l'on ne sait pas où l'on va." 

 

Christophe Colomb

 

 

 

Il était une fois deux branquignols professionnels de carrière et de grand renom : Hurlu et Berlu.

 

Ils étaient cousins par leurs pères respectifs, desquels ils avaient hérité un certain goût pour la mer salée, la navigation à la voile et les houles nauséeuses. (Ce n'est cependant pas bien sûr que le mot "nauséeuse" existe bel et bien. )

 

Optimistes de nature et inconscients par conviction, ils conçurent le projet de vivre sur un voilier une aventure pleine et ensoleillée.

 

Ils en profiteraient également pour consigner leurs péripéties dans la chronique bande-dessineuse et graphico-merdico-narrative que voilà.

 

Vous êtes les bienvenus.

 

Soyez prudent, ne marchez pas sur les fautes.

 

 

Hurlu - alias Léo

Img_6855_mod-1460668292

 

Il vit et travaille (mange, dort, et pète également mais c'est moins important) comme infirmière à Grand Santi en Guyane française lorsque cette aventure commence.

 

Il est petit, gaucher, sensible comme une fillette.

 

Il n'a pas froid aux yeux mais attention il vomit plus vite que son ombre.

 

Il est le second de bord mais le premier à banquer. 

 

 

Berlu - alias Yo

Img_6853_mod-1460758907

 

Il glandouille originairement dans les pentes de la Croix Rousse. Architecte de formation, il se délocalise en Guyane pour rejoindre son compère.

 

Sa mauvaise foi n'a d'égale que son inertie matinale.Quant à sa maladresse, elle est d'ores et déjà légendaire.

 

Il ne se justifie jamais, il t'explique. D'ailleurs il est capitaine .

 

 

Le Rouille ma Poule :

Img_7498_mod-1460759520

 

Un fier et gras voilier de 34 pieds en acier, acquis en Guyane Française, retapé avec les pieds et beaucoup d'amour à Trinidad.

 

Il s'agit donc d'une bande dessinée de voyage

C'est comme un carnet de voyage, mais sous forme de bandes dessinées, de "chroniques illustrées", et sans trop se prendre au sérieux.

Libérons la Créativité !

Elle reste pour l'instant sous la forme d'un blog, qu'ils enrichissent au fur et à mesure de leur voyage. L'objectif est de publier cette BD de voyage dès que possible !

 

Ils se représentent, ils se dessinent sous forme d'avatars : Hurlu et Berlu.

 

 

Il s'agit des aventures, des découvertes et des anecdotes du voyage d'Hurlu et Berlu et leurs amis, sur leur fabuleux rafiot.

Img_7051_mod-1460759658

 

Ce navire part de Guyane Française, à la découverte de l'Arc Antillais, également appelé Petites Antilles.

Ils ont exploré Trinidad et Tobago - au large du Venezuela - la Grenade, St Vincent et les Grenadines, St Lucie, la Martinique, la Dominique, L'archipel de la Guadeloupe... il y a tant d'îles encore, qui sait ensuite où leur voilier les portera ?

 

Le Rouille ma poule a largué ses amarres du ponton de Kourou (Guyane Française) en Mars 2015. Le projet vise à poursuivre l’odyssée jusqu'au mois d'Octobre 2016.

 

L'itinéraire du bateau se fait au gré des rencontres et des occasions qui se présentent à nos deux larrons. Ils sont en quête de leur quête, comme il est exposé dans le prologue :

Img_6825_mod-1461013318Img_6815_mod-1461013344Img_6817_mod-1461013368

 

 

 

Il leur faut éviter les cyclones, pourchasser les baleines, les sirènes et les autres voileux, perpétuellement réparer leur bateau...

 

Et dessiner. Écrire aussi. Inventer. Raconter. Encrer. Peindre. Numériser pour enfin publier et partager leurs aventures.

 

Ces chroniques donnent du sens à leur voyage, mais elles le font aussi aboutir sur une nouvelles quête : celle de devenir auteurs de bandes dessiné à part entière.

Pour de bon.

 

 

 

Img_6790_retouche-1460668852

 

 

"

Cette aventure, c'est notre moyen bien à nous de faire exister notre rêve d'enfance, celui de partir à la conquête du monde sur un voilier.

 

La voile, c'est déjà tout un monde à faire découvrir. Une formidable école qui promet une leçon de chaque instant. Le temps lui-même change de matière, de texture.

Le voyage lui aussi nous enrichit. Chaque nouvelle île a sa culture, ses pièges, ses surprises.

Chaque nouvelle rencontre nous offre une histoire à raconter à notre tour, et nous ouvre un peu plus l'horizon.

Etre nomade permet de ne plus être le maillon d'un réseau qui exige de colporter un discours, d'affirmer, de prendre parti. Cela nous délie mentalement.

 

Nous sommes ailleurs. Raconter cet ailleurs nous permet de trouver quelques bonnes raisons d'être nous-même

 

Et ça, ça se partage.

Par le dessin, par les mots.

 

Ce moyen nous est venu comme une évidence, tant il correspond à notre humour farfelu et tant il peut traduire nos univers fantasques et foutraques.

Enfin n'allez pas croire non plus que nous savons ce que nous faisons. C'est faux, nous n'en avons pas la moindre idée.

 

Mais tant mieux si cela en fait marrer d'autre que nous !  "

 

 Léo & Yo

 

 

 

Ansedufour-1460669261

 

À quoi servira la collecte ?

 A financer la caisse de bord du Rouille ma Poule jusqu'au mois d'Octobre prochain. C'est l'échéance fixée pour faire aboutir la Bande Dessinée de Voyage. Ensuite, nous penserons à son édition et/ou exposition, mais c'est une autre histoire...

 

Le bateau et son entretien sont financés par les auteurs.

 

Par contre, pour pouvoir continuer à la fois la bande dessinée et leur mode de vie nomade, ils ont besoin de soutient. 

 

 

 En effet ce projet exige :

 

- de rester nomade. Ne plus voyager voudrait dire ne plus avoir d'aventure à raconter.

 

- Une phase d'écriture et de "story boarding", où le terreau du quotidien devient un récit fantasque et romanesque.

 

- Le crayonné des histoires, des paysages, des avatars. L'écriture devient dessin.

 

- L'encrage et la peinture des chefs d’œuvre, avec de l'amour et des fournitures (peinture, encre, papier aquarelle, plumes, etc...)

 

- La numérisation et la mise en ligne. Ils photographient les planches, qu'il faut ensuite reprendre à l'informatique, avant une mise en page en ligne.

 

- Du temps connecté pour diffuser, communiquer et référencer la BD.

 

 

Pour mener ce travail à bien - au rythme d'une publication tous les 15 jours minimum - ils évaluent la caisse de bord nécessaire à 600 euros par mois. 

Ce qui revient à moins de 10 euros par jours et par auteur. 

Sur 5 mois de Juin à Octobre 2016, cela  fait un total de 3000 euros pour deux.

 

Cette caisse couvre l'achat des consommables pour la vie à bord et le transport : Approvisionnement en gazole, en eau douce, en vivres, frais de douanes et d'immigrations à chaque nouvelle étape, et enfin fournitures de dessin (papier aquarellable, peinture et encre de chine).

 

Au cas où la collecte dépasserait l'objectif et leurs rêves les plus fous, tout l'argent en trop sera mis de côté en vue de la publication des Chroniques, à laquelle ils s'attelleront dans un deuxième temps (à partir de décembre 2016)

Thumb_img_6406-1460672290
LéYo

Léo et Yohan Simonnot sont cousins, originaires de la région Lyonnaise. Le premier est infirmier de formation, le second est architecte. Les deux sont passionnés de dessin, de voyage et de voile. Leurs parents - sans trop faire gaffe - leur ont refilé le rêve de vivre un jour sur un bateau à eux. Le "Rouille ma poule" un fier et gras voilier de 34... Voir la suite

FAQ Questions les plus fréquentes concernant le projet

+ Le blog il existait déjà. Du coup, cette collecte, ne serait-ce pas juste pour leur permettre de continuer à se la couler douce aux Antilles ? "

Oui le blog existait déjà : Le mettre en place a constitué pour nous la première étape. Pour savoir si il fonctionne, si nous en sommes capables, si nous aimons ça... etc avant de pouvoir envisager de lui donner une réelle dimension.

Pour ce qui est de se la couler douce aux Antilles, nous n'avons pas besoin du blog. Nous sommes arrivés au point où le blog fonctionnait, et le voyage aussi.
Se faire financer, constitue une étape capitale, qui change tout pour nous.

En nous finançant, vous nous "mandatez" en tant qu'auteurs. Vous nous offrez bien plus qu'une caisse de bord : Une véritable légitimité. Si cette collecte fonctionne, nous ne seront plus des touristes, voyageurs, ou voileux, mais bien des artistes à part entière.
Pour vous, et par vous !
Ce projet va définir notre budget, notre calendrier, et notre rythme de voyage.

Derniers commentaires

Thumb_default
GrosBidonBis
Thumb_gravatar_cl-1434129041
Salut les gars, super projet, on a hâte de recevoir la carte postale. Bon vent, comme dirait l'autre ! :)
Thumb_default
L'argent, ce faux amis : il te laisse tomber quand tu as besoin de lui... A plus les mecs!