"Roxane", c'est une oeuvre engagée, qui questionne la condition de la femme et le dialogue Orient-Occident. C'est aussi un projet artistique inédit : sortir la danse orientale de ses clichés qui la cantonnent au simple divertissement pour la mettre au centre d'une œuvre porteuse de sens. Inspiré des "Lettres Persanes" de Montesquieu, écrit en 1721.

Large_roxane_mazade_8

Présentation détaillée du projet

Djamila Hanann, danseuse orientale professionnelle, se lance dans l'adaptation des "Lettres Persanes" de Montesquieu.

 

Oeuvre de l'exil, de la condition de la femme, du dialogue Orient/Occident, "Les Lettres Persanes" ont accompagnées Djamila Hanann dans ses années passées dans le monde arabe.

 

Ce spectacle a été sélectionné pour la programmation culturelle 2012/2013 du Théâtre des Mazades, avec une résidence et une représentation le 18 JANVIER 2013

 

Présentée en avant-premiere le 14 février 2012, à La Fabrique du Mirail, les extraits du spectacle avaient rencontrés un franc succès (salle comble et plus !)

 

Maintenant, c'est le spectacle développé dans se version intégrale que Djamila Hanann présentera

le 18 janvier 2013, au théâtre des Mazades de Toulouse. Pour cette version "complète" chère à l'auteur, les moyens financiers sont beaucoup plus conséquents !

Mais le jeu en vaut la chandelle car nous souhaitons attirer les programmateurs pour faire tourner "Roxane" et faire vivre le projet encore et encore.

 

Img_0357

"Roxane" mêle la danse orientale avec le théâtre, la littérature classique française avec la musique orientale égyptienne.

 

L’adaptation de l’œuvre de Montesquieu que propose Djamila Hanann constitue une œuvre pluridisciplinaire et multiculturelle, offrant des fusions esthétiques inattendues.

Alliant  littérature, théâtre, musique et danse  elle apporte un regard neuf sur l’œuvre de Montesquieu et révèle la pertinence des thèmes du roman à l’époque contemporaine : la réflexion identitaire, le statut des femmes, la liberté et l’exil.

 

Cette création a déjà reçu le soutien du CIAM (Centre d’Initiative Artistique de l’Université du Mirail), du théâtre des Mazades, et de l’association « Cultural » d’AIRBUS. La création sollicitera des artistes français (comédiens et danseurs) et un groupe de musiciens issu du célèbre Orchestre National du Caire.

 

Le caractère innovant du projet :

 

L’originalité de "Roxane" réside dans sa thématique et son genre pluridisciplinaire :

Toutes les facettes de l’exil et de la condition féminine en Orient sont représentées.

Montesquieu décrivait un Persan observant la société parisienne pour mieux la critiquer.

Le choix ici, est de porter un regard sur ce Persan, s’attarder sur son propre rapport aux femmes, aux états d’âmes de ses épouses.

Ce projet intitulé "Tragédie musicale " évoque, à la fois le caractère populaire de la comédie musicale, mais prévient immédiatement de son ton : il ne s’agit pas d’un conte, d’une fin heureuse, mais d’une présentation lucide des rapports humains (homme/femme, maître/esclave, Orient/Occident).

Dans cette œuvre, la danse surpasse la Performance: Elle reflète des personnalités, un climat dans lequel les protagonistes évoluent. La danse et les dialogues s’entrecroisent et se mêlent.

L'accompagnement musical provient des standards égyptiens. Principalement instrumental, il illustre les émotions et soutient le drame.

Photo_wilfried_fargues__44_

"L’œuvre de Montesquieu me permet de présenter toutes les facettes de l’exil et de la condition féminine vécus par les orientaux. Montesquieu présentait un Persan qui observe et critique la société parisienne, et j’ai fait le choix de porter mon regard sur ce Persan, sur celui qui observe. Qui est cet homme oriental et que renferme-t- il avec lui ? Cette partie de lui que sont ses femmes, comment existent-elles ? Qui sont-elles ? Que désirent- elles ?"

Djamila Hanann, créatrice de Roxane

 

 

Résumé de l’intrigue

Dans le roman les « Lettres persanes » de Montesquieu (écrit en 1721) dont Djamila Hanann s’inspire, les faits se déroulent à Ispahan, en Perse, au XVIIème siècle, dans un palais où vit Usbek, notable d’une cinquantaine d’années, membre de la Cour du Roi.

Usbek possède un harem de cinq femmes dont la dernière arrivée est Roxane. Momentanément en disgrâce auprès de son Roi, Usbek pense devoir s’éloigner du Royaume pour un certain temps. Il propose alors au Roi de partir en mission diplomatique en France afin d’étudier les mœurs occidentales.

Avant son départ Usbek décide de s’unir à Roxane, nouvellement arrivée. Le mariage célébré, Usbek, accompagné de son compagnon Rica au caractère enjoué et aux manières rustiques, quitte donc Ispahan pour Paris. Il confie son précieux harem à Solim, chef des eunuques, en lui donnant pour mission de maintenir l’ordre dans le sérail et de veiller à ce que ses femmes ne s’ennuient pas. En agissant ainsi, Usbek, homme intelligent, grave et désabusé en partance pour un exil semi-volontaire, s’éloigne tout en assurant son pouvoir au sein du palais.

Photo_wilfried_fargues__52_

Roxane, jeune femme belle et intelligente, n’a de cesse de pousser les limites de sa condition. Elle est le pilier qui fait défaut à Usbek : son attitude et ses aspirations mettent en péril l’équilibre du harem. Roxane hait Usbek avec lequel elle a été contrainte de se marier alors qu’elle en aime un autre. Usbek aime en Roxane la femme rebelle, insoumise et fière qu’il pense posséder et dont il est sûr d’obtenir l’amour. Roxane en joue et leur relation est houleuse.

 

Les 4 autres femmes d’Usbek, Fatmé, Zachi, Zéphi, Zélis, profitent aussi de l’absence de leur mari, mais sont accablées par la surveillance constante de Solim. Chacune exprime son désarroi, sa rebellion et sa colère. Bien qu’elles ne soient pas solidaires les unes des autres, leurs revendications les unissent face au fléau de la tyrannie.L’eunuque, Solim, est l’ennemi juré de Roxane. Entre eux s’installe un climat sensuel et dangereux. Ils se fascinent mutuellement. Solim, ancien esclave, est le gardien du harem et l’homme le plus proche des femmes d’Usbek. Il est tiraillé entre la responsabilité de maintenir l’ordre au sein du palais et l’attirance qu’il éprouve pour Roxane, femme libre et indomptée. Ses sentiments et son sens moral s’opposent dans son identité physique et psychologique. Il connaîtra avec Roxane des événements déroutants et douloureux. Manipulé par cette dernière, il se retrouvera tantôt acteur tantôt spectateur de son propre destin.

 

L’équipe de la production 

 

Une co-production « Success Story Productions » (Le Caire)

Metteur en scène, chorégraphe, directrice artistique compagnie : Djamila Hanann (Toulouse)

Script, dialogues : Alain Leygonie (Toulouse)

Montage sonore : Salvador Paterna, Djamila Hanann (Toulouse)

Secrétaire de production, présidente compagnie: Nathalie Cauquil (Albi)

Chargée du mécénat, logistique, intendance artistes : Elisabeth De Sa (Albi)

Décorateur : Mohamed Amin (Le Caire)

Maquillage, coiffure : Anaïs Fontaine (Toulouse)

Costumières : Victoria Andrade Castillo (Le Caire/ Brésil)

Capture_plein__cran_21112012_011442

 

et ausi :

Les danseuses du ballet de la Compagnie Rythmes d'Orient : Véronique Mercapide, Sarah Perot, Emilie Rabary, Mélanie d’Angelo, Emmanuelle Piolet (Toulouse, Albi)

 

 

Photo : Wilfried Fargues

 

À quoi servira la collecte ?

La création va coûter beaucoup plus d'argent à la compagnie que ce que le théâtre nous l'a acheté.

 

Des artistes de la France entière ont répondu à notre casting et ont été engagés dans la production.

 

Nous travaillons en partenariat avec des équipes du Caire pour les costumes et les décors....ainsi nous contribuons à soutenir une activité économique ébranlée d'après la Révolution égyptienne.

 

Entre autres frais, nous devons payer :

- l'impression des affiches, le graphiste  : 500 EUR

- un vidéaste pour filmer le spectacle : 500 EUR

- le studio pour monter la bande son 1 000 EUR

- costumerie 6 000 EUR

-coiffeuse maquilleuse : 400 EUR

- henné : 200 EUR

-déplacements artistes : 700 EUR

- cachets artistes : 5 000 EUR

- décors : 1 600 EUR

 

Des bénévoles nous soutiennent et nous essayons de réduire les frais au maximum, chaque fois que nous pouvons.

Des dossiers de demandes de subventions ont été faits, ainsi qu'un appel aux mécènes.

VOUS POUVEZ DEVENIR MECENE DE CETTE CREATION avec ce site !

 

Le coût total de la production est évalué à 18 000 EUROS.

 

Chacun de vos dons compte !!

Img_0484

 

ROXANE, c'est grâce à vous !!

 

Thumb_moz-screenshot-19
Cie Rythmes d'Orient

Productions de spectacles, créations et collaboration artistiques, stages et cours de danse orientale classique, conférences, animations

Derniers commentaires

Thumb_moz-screenshot-19
Prise de vue : Sophie Lacoste Direction artistique, maquillage : Nathalie Cauquil Modèle : Céline Alice Redondo Merci à la patience du modèle pour ces heures de travail, ainsi qu'à tous les bénévoles sans qui cette création photo n'aurait pas été possible.
Thumb_moz-screenshot-19
Un grand merci à Assia et Caroline, de la part de Djamila Hanann et toute l'équipe de bénévoles de la Cie Rythmes d'Orient
Thumb_assia-1459637934
Chère Djamila, Bon succès....je viens de t'envoyer une petite contribution. Bise Assia Guemra