Russi'art est un projet de documentaire, photo et vidéo, proposant de partir à la rencontre du Street Art Russe. C'est au travers des villes de Moscou, Yekaterinburg et Saint Petersbourg que nous produirons un documentaire à la fois vidéo et photo, en collaboration avec une dizaine d'artistes locaux. Prenez part au projet en nous soutenant !

Large_logorussie

The project

Le street-art signifie textuellement "art de rue", il s'agit d'un moyen d'expression qui a pris ses racines dans le début des années 60 et qui s'est énormément développé au cours de ces cinquante dernières années, à la fois au travers des moyens et de la technique, pour finalement s'imposer aujourd'hui pleinement comme un art. De nombreux artistes ont contribué à l'essor de l'art urbain et à sa démocratisation, ainsi Banksy ou encore Shepard Farey, par exemple, ont utilisé cet art afin de véhiculer un courant de pensée idéaliste et visionnaire. 

A travers ce reportage, nous allons partir à la rencontre du Street art russe, un pan de l'art urbain encore trop méconnu du public international, mais d'où surgissent de nombreux artistes novateurs et créatifs, aux talents inédits. Notre documentaire s'articulera autour de trois villes qui se distinguent par leur concentration d'activités artistiques urbaines, Saint-Petersbourg, Moscou et Yekaterinburg.  

Au-delà d'un simple témoignage sur l'art contemporain russe, ils nous tient à coeur de montrer, et ce à l'aide de la photographie et de la vidéo, l'importance de cet art, la force de sa "parole" en tant que regard et miroir d'une nouvelle génération. En filigrane des éléctions présidentielles du 4 Mars 2012 et du climat politique actuel dans le pays, il est également intéressant d'axer notre documentaire dans une dynamique de débat, laissant s'exprimer des artistes talentueux et engagés qui usent du graffiti pour transmettre leurs propres valeurs idéologiques et morales. 
Nous sommes actuellement en contact avec une vingtaines d'artistes prêts à participer à notre projet audiovisuel en s'engageant à nous faire découvrir leur monde, nous transmettre leur art mais aussi en nous dévoilant de nouvelles pièces et oeuvres exclusives tout au long du reportage. Nous prévoyons à l'issu du reportage de diffuser le documentaire vidéo, d'organiser des projections ainsi que de produire un DVD. Quand au reportage photo, il essaiera de trouver sa voie vers les magazines, et les galleries ou salle d'artistes pour des expositions.


Ce dernier se construira de la manière suivante : 
-Dans un premier temps nous organiserons un suivi d'artistes émergeants du street art russe, successivement à Saint-Petersbourg, Moscou et enfin Yekaterinbourg.
-Puis, nous couvrirons l'ensemble du festival Stenograffia. Celui-ci se déroule dans le courant du mois de Juillet à Yekaterinbourg et nous permettra de retrouver plusieurs artistes suivis et croisés dans la partie précédente du reportage. Ce festival exclusivement centré autour de l'art urbain invite également bon nombre d'artistes européens, leur permettant ainsi de s'exprimer autour d'un même thème imposé. Stenograffia prend de plus en plus d'ampleur sur le paysage mondial et permet d'être un bon sujet de clôture pour notre reportage, proposant une recoupe du street art russe mis en parallèle à la perspective de filmer au sein du festival d'autres artistes internationaux, engendrant ainsi une forme d'ouverture et de nouvelles problématiques. 
Chaque membre de notre équipe de tournage a sa propre expérience en matière de discipline audiovisuelle et est familière avec le monde du street art, permettant ainsi un point de vue lucide et ouvert sur le sujet.


Notre plan de route en image:



Présentation des artistes engagés dans le projet :


MOSCOW :


310 :

 Stepan Krasnov, a.k.a 310, est un artiste qui a commencé le graffiti au début des années 2000.

Au fil des années son style a évolué vers un mouvement néo pop-art.

La série pop-art a été créée entre les années 2005 et 2011. Suivant le courant classique du pop-art de Roy Lichtenstein, basé sur les comics des années 60.Beaucoup de travail a été fait illégalement dans des conditions diverses, et l'improvisation est le principe fondamental de cette série

GRINO

Vasily Grino est un artiste possédant un univers des plus extravagants, il a la capacité de peindre sur nimporte quelle surface ses personnages hauts en couleurs.
Basé à Moscou cet artiste définit son travail comme tout et rien à la fois, "un flot d'énergie
qui me traverse et que je laisse à la surface", de cette façon il exprime ses pensées, ses sentiments,
et ses émotions.



MEDNOY

Mednoy est un artiste qui a commencé le graffiti en 1998. Sa passion, l'art graphique moderne, sa muse, le graffiti. Cet artiste est très présent sur la scène street art russe, il participe  à de nombreuse expositions.



NOOTKNOOT 

SINDIK


VITAE VIAZI


ALEXEY LUKA


ST PETERSBOURG:


FLM


LST
LST a commencé le dessin tout petit en s'essayant aux monstres et aux personnages de films. Il préfére ne pas être associé à un style, et nous rappelle que ses lettrages et ses personnages sont en constante évolution. Il n'aime pas les stéréotypes et considère son art comme unique, le côté illé gal de celui-ci l'interrèsse moins, il se plait à prendre son temps pour réaliser une  pièce, et préfére travailler sans être inquiété.


ROOF 169   Roof169 a commencé le graffiti en 2000 en tant que hobby, aujourd'hui, c'est un style de vie. Il peint en permanence en s'essayant à de nouvelles techniques, qu'il perfectionne, l'évolution
de son style est une chose primordial pour lui. 
Il est persuadé que l'artiste ne doit pas être associé à un style, mais que celui-ci doit toujours
chercher l'original et le renouveau dans chacune de ses créations.
Il utilise le plus souvent des polices en 3D et peints souvent de vrais histoires sur les murs.


SY   Une fois qu'il s'est interressé aux dessins muraux comme alternative au dessin traditionnel, Sy, jeune adolescent est entré dans le monde du "street art". Elevé dans le graffiti "old school", la tâche la plus dure pour Sy a était de trouver son propre style, celui qui le différencie du graffiti classic.
Il a choisi de faire face à cette tâche en suivant une école d'ingénieur, l'austérité, la netteté et la cohérence héritée des dessins d'ingénieur, ont laissé leur marque sur son style.
La précision et la haute qualité graphique de ses oeuvres est devenu sa marque de fabrique.
Sy n'a pas peur d'expérimenter, et le processus de dessin est compris par le jeune artiste comme un jeu imprévisible parce que, par développement continu de son style, il a du mal à garder son originalit et il est très intrigué par l'issue de ce match. À l'heure actuelle Sy passe le plus clair de son temps à travailler sur ses tableaux.


WAIS ONE   Wais est issu d'une petite ville à 45km de St Petersbourg, il a commencé le graffiti en 2000. Cet artiste aime expérimenter. Les textures et les formes de ses lettrages sont en permanente évolution. Wais a depuis le début été passionné par la 3D et la façon dont il la traite fait de lui un artiste à part entière.


YEKATERINBURG


ALEX MILKY  

SLAVA PTRK   Slava PTRK est un jeune artiste, plein de talent. Il s'inscrit plutôt dans la lignée de Banksy part l'utilisation de pochoirs en tout genre. L'implication politique ne lui fait pas peur, et certaines  de ses œuvres le prouvent bien.


TIMA RADYA
A 23 ans, Tima Radya est une figure incontournable du street art russe. Son univers est sans limite et ses oeuvres respirent l'innovation. En peignant au coktaïl molotov, ou en déguisant un pont en partie de domino géante, il a su créer son propre style, frais et percutant.  

RAYONS

Qui suis-je ?

NICOLAS DELPEYROU & VASCO LOPEZ (VIDEO)
 
 
 
Nicolas Delpeyrou et Vasco Lopez se sont rencontrés en 2009 au sein de leurs études audiovisuelles. L'un et l'autre passionné d'images, ils ont voyagé à travers différents pays du Canada à l'Australie en passant par les Etats-Unis et l'Amérique du Sud. Tandis que Nicolas développe une acuité naturelle pour le montage et la technique de l'imagerie et perfectionne son art avec de nombreuses commandes de vidéoclips et courts métrages , Vasco lui nourrit son travail avec l'environnement qui l'entoure, les couleurs et le paysage, en touchant à la photographie et à la capture vidéo. En 2009, ils créent ensemble http://www.zerodols.com/, une société basée sur une dynamique 2.0 , vision de deux jeunes réalisateurs contemporains et décalés qui s'appliquent à mettre leurs talents au service de nombreux clients venus d'univers différents.
 
http://www.youtube.com/user/zerodols/videos
http://www.dailymotion.com/visited/user/mazda121stihl/1
http://www.flickr.com/photos/54791958@N04/collections/
 
 


MATHIEU MAMOUSSE (PHOTO)
 
Mathieu Mamousse est un jeune homme de vingt-deux ans tombé amoureux de l'image et de la photographie lors d'un voyage universitaire aux Etats-Unis. Bilingue, titulaire d'une licence en lettres et civilisations étrangères anglophones, il sort actuellement de l'école de photographie Icart à Paris. Intéressé par le grand reportage, il a notamment effectué plusieurs reportages en photo-documentaire à la Réunion pendant quelques mois. Travaillant depuis plusieurs mois dans un grand studio de photographie et cinéma de Paris, il est témoin de l'évolution contemporaine de la photographie, et s'inspire du travail de nombreux grands photographes avec qui il a pu collaborer pour nourrir son regard.
Son travail est fortement influencé par les portraits et l'espace urbain. Ce projet de reportage sur l'art urbain en Russie s'inscrit totalement dans sa démarche artistique.
 
 

Why fund it?

Les fonds collectés serviront à financer les déplacements jusqu'à la Russie et à l'intérieur du pays, en plus de couvrir les frais pour les visa ainsi que tous les petits imprévus qui peuvent être nombreux au cours d'un tournage !  Les sommes suivantes incluent les 3 membres de l'équipe :

-Avion jusqu'à Saint Petersbourg ≈ 420 euros

-Train de Saint Petersbourg jusqu'à Moscou ≈ 200 euros

-Train de Moscou à Yekaterinburg ≈ 300 euros

-Avion retour jusqu'à Paris ≈ 900 euros

-Visas Russe durée 1 mois ≈ 180 euros