1 pièce, 2 comédiennes, 3 générations, 6 personnages et 47 stéréotypes féminins questionnés...! !

Large_mainvisual_test2

Présentation détaillée du projet

Avec : Charlotte AUDEBRAM & Anne OSTASZEWSKI

(with)

Mise en Scène : Amy BATY

(direction)

Assistante Mise en Scène : Emilie SCHNITZLER

(assistant direction)

Scénographie : Elsa KARTOUBY

(set design)

 

Premieres dates : Du 9 au 12 Octobre au Théatre de la Jonquiere dans le 17eme arrondissement, Paris. ( Et il y en aura beaucoup plus ! There will be many more dates coming soon... ) 

 

SUIVEZ NOUS : https://www.facebook.com/sanselles

 

 

SANS ELLE(S) est l'histoire de deux petites filles qui sont très proches, tellement proches. Leurs mères ne supportent pas cette intimité, ce n'est pas... "Normal". Elles décident de les séparer pour toujours. Les deux filles grandissent, chacune de leur côté. Elles deviennent très différentes. Leurs façons d’être et leurs visions de la femme ont été salies par cette séparation.

 

SANS ELLES ( without her/them) is the story of two little girls who are incredibly close, so close they cannot imagine life without the other. Their mothers cannot stand this intimacy, they do not consider it... "normal" and they decide to seperate them forever. The two girls grow up and become two very different women. Their ways of being, their vision of women and their female relationships are dirtied by this childhood separation.

Photos_copy

 

 

SANS ELLE(S) est une pièce en trois parties de trois ambiances différentes.

Sans Elle(s) is a play in 3 parts... 3 different styles, 3 different moods.

Bandeaufemmes_copy

La forme s’impose : On commence par la fin de l'histoire en découvrant deux jeunes femmes adultes qui n'ont plus rien en commun excepté leur séparation. Deux monologues se croisent, deux personnages partagent le même espace sans avoir conscience l’une de l'autre. Elles ne se voient pas, elles ne se touchent jamais. Elles sont terriblement différentes mais avec quelques moments de fusion tellement forts qu’ils sont presque spirituels. Elles parlent des femmes, de leurs mères, d'elles-mêmes.

 

(We begin at the end... and we discover 2 young women who have nothing left in common except their separation. Two monologuees intertwine, two characters share the same space but they remain enitrely unaware of one another. They are side by side and worlds apart... They talk about women, their mothers, female stereotypes, themselves.)

Bandeaumeres_copy

Dans la deuxième partie, on assiste à la conversation durant laquelle leurs mères prennent la décision de les éloigner. Un dialogue très rythmé se déplie, poussé à l’extrême, sur-joué, drôle. On se sent agressé par le jeu, par ses deux mères qui basculent entre politesse dégoutante et colère violente. Elles jugent et elles se sentent jugées.

 

(In the second act, we witness the conversation between their mothers as they decide to separate the two little girls. A fast paced dialoque played out in the extreme - agressive, funny, awful. The stereotypes explored in the frist act are played out in the second. These pantomime mothers'switch between disguting politeness and violent anger. They judge and they feel judged.)

Bandeauxfilles_copy

Finalement, la troisième partie dévoile deux petites filles qui s'aiment et se jurent de ne jamais être séparées. On retrouve quelque chose de plus simple dans le corps et dans la parole. Les deux filles sont en contact physique permanent, elles s'entremêlent du début à la fin…

 

(In the third act we meet the two little girls who swear never to pe parted. A simplicity in the dialoque and their physicality.. a breath of fresh air. )

 

Chaque acte propose quelque chose de nouveau et de différent mais des échos et des ressemblances persistent entre ces étapes et perturbent le regard.

 

(Each act offers something new and different but echos and comparisons persist and disturb the audience's gaze.)

 

Qu'est-ce qu'une relation entre femmes ?

Photo_relationsentrefemmes

Il y a une sorte d'habitude de parler négativement d'autres femmes. Des phrases comme ‘ les filles ne s’entendent pas’ ou ‘elles sont jalouses’ ou tu travailles qu'avec des filles ? quel horreur’ sont courantes, acceptées et ces généralisations, ces stéréotypes viennent surtout d’autres femmes. Quand on analyse cette façon de parler aujourd’hui c’est assez choquant…  Cette attitude, cette facilité de dire ce type de chose se répand vite, on entend dire et ensuite on dit… on apprend à se méfier des femmes et on transmet aussi cette idée aux autres.

 

(Talking negatively about other women is a dirty habit, and it seems to be a pretty common one. 'Girls just don't get along' or ' women are jealous' or ' you work in an all female environment ?- what a nightmare !' are accepted generalisations. These stereotypes seem to stem, most frequently, from other women. When we analyse this way of talking today, it is shocking. We hear these things said and soon we say them... We learn to be suspicious of women and then we teach others to be suspicious too. )

 

 

La pièce est une exploration de tous les stéréotypes qu’on entend sur les femmes. On voulait mettre tous ces stéréotypes sur la table pour montrer la quantité déjà, leurs contradictions, l’hypocrisie et aussi, il faut le dire, la vérité, parce-qu' évidement il y a de la vérité dans ces stéréotypes… Après reste à savoir s’ils sont vrais PARCE QU’ON en parle ou si on en parle parce qu’ils sont vrais… c’est un cercle impossible à défaire…. En tout cas parler mal en permanence d’autres femmes encourage et cautionne un certain mépris des femmes.

 

(We wanted to lay all these female stereotypes on the table, to point out the sheer quantity for starters, the contradicitons, the hypocrisy and , it must be said, the truth, because of course there is an element of truth in most of these clichés. Are they true because we say them or do we say them because they are true ? A circle that is difficult to unravel.  Either way, talking freely about women in a negative way encourages a certain contempt for the female sex. )

 

 

LE DÉCOR

5_copie

Le décor se compose de quatre cubes qui s'emboitent pour créer des structures de dimensions différentes. Ces quatre cubes contiennent des éclairages qui seront allumés ou éteints en fonction de l'espace ou de l'objet qu'ils représentent. Grâce à un système de pochoir, différentes formes sont possibles. Dans  l’espace de travail, on retrouve une lampe de bureau, dans la rue un lampadaire apparait...

Ces lumières sont couvertes et cachées pendant la partie 2, mis à part une lampe de salon solitaire. Les mères écrasent la lumière.

Dans la partie 3, tous les cubes sont allumés.  Il n'y a plus de sens concret mais plutôt un espace rêveur et lumineux qui entoure et protège les petites filles.

 

(The set consist of four cubes of various sizes. Each cube contains a lighting and stencil system that allow different forms to appear in order to create different environments. ( A desk lamp for the office, a lampost for the street..etc.) This is used to it's full advantage in the first act. In the second act, the two mothers suffocate the light and only a lonely lamp remains. In the third act, all of the different shapes are lit up at once. There is no longer any concrete use of the light, instead a dreamlike space appears surrounding and protecting the two little girls.)

 

 

L’ÉQUIPE

L__quipe2

À quoi servira la collecte ?

Notre projet artistique, notre motivation et notre engagement sont plus que professionnel mais les conditions dans lesquelles on travaille ne le sont pas !

 

(Our project, our motivation and our commitment are more than professionel ! But the conditions in which we work are not... )

 

Nous sommes une petite équipe avec un petit budget - Merci de nous aider à faire vivre ce projet à la hauteur qu'on lui doit et dont on rêve ! 

 

(We are a small team with a small budget - Please help us bring this project to life  with the flair and colour it deserves ! )

 

What will your hard earned money be used for ? Good question..

 

DÉCOR : 400 euros (Construction des cubes avec un système de lumière intégré. Design original 'Elsa Kartouby.)

THE SET- the construction of Elsa Kartouby's original design.

 

COSTUMES / ACCESSOIRES : 150 euros ( Des allers retours presque quotidien à Emmaüs à partir de maintenant ! )

COSTUMES, PROPS and all that jazz.

 

AFFICHES ET FLYERS ET TOUTE SORTE DE COMMUNICATION SANS FIN : 300 euros

POSTERS, FLYERS, advertising space and other bits of endless com/publicity.

 

LOCATION DES SALLES DE RÉPÉTITION : 150 euros

REHEARSAL SPACE

 

Rehearsal

 

 

 

 

 

 

Thumb_photo_relationsentrefemmes2
Théâtre du Brouhaha

La compagnie : Théâtre du Brouhaha est créé en 2010 par Amy Baty. Cette association a travaillé avec plusieurs publics dans plusieurs structures en proposant des ateliers de théâtre. La compagnie propose actuellement SANS ELLE(S), sa première création originale qui sera jouée dans plusieurs théâtres parisiens.

Derniers commentaires

Thumb_default
Break a Leg! Love Rico, Ruth & Little T.
Thumb_default
Wishing you every success with the play and try to relax and enjoy it! Love and best wishes Avril & David.
Thumb_default
Good luck Amy. Hope the project goes well!