Le projet « Azania Way Culture » a été mis sur pied dans le but de révéler au monde l'autre face cachée des musiques de nos villages, ceci par la production et l'édition des enrégistrements que nous réalisons à travers les villages.

Large_seanc_studio5

Présentation détaillée du projet

Le projet « Azania Way Culture : sauver la musique de mon village » a été mis sur pied dans le but de révéler au monde l'autre face cachée des musiques de nos villages, ceci par la production et l'édition des enrégistrements que nous réalisons à travers les villages.

 

 

L'histoire de mon projet remonte à 12 ans, alors que je passais mes vacances dans l'ensemble des trois régions du grand nord cameroun. Artiste musicien, je parcourais de village en village à la découverte de cette vaste région dotée d'une grande diversité culturelle. J'ai découvers dans ces régions montagneuses des styles de musiques non connus du grand public,mais d'une grande originalité.

 

La plupart de ces musiques étaient jouées par des personnes bien agées appelées "griots". J'ai grandis avec le rêve de mettre sur pied un jour un système qui permettrait au grand public de découvrir cette richesse musicale de mon pays inconnue parce que non prise en compte par la jeunesse et les productions musicales actuelles. Et en plus, au fil du temps, ces griots disparaissaient emportant avec eux leurs musiques si originales.

 

 

Mon rêve est devenu réalité, lorsqu'en 2010, je mis sur pied avec quelques amis au sein de l'Académie Music'art Eutherpe de Yaoundé au cameroun le projet associatif  "AZANIA WAY CULTURE", dans le but de révéler au monde l'autre face cachée des musiques de nos villages, ceci parce que nous croyons qu’en chaque artiste tel que soit sa situation réside une certaine originalité et flamme qui pourrait briller. Mes amis et moi  parcourons les villages du Cameroun pour réaliser des enregistrements des musiques des griots.

Notre première réalisation fût en 2010 la production et l'édition du premier Cd "Compilation de griots du grand nord cameroun", fruit suite d'un séjour d'un mois et demie dans les villages du grand nord Cameroun.

 

Merci d'écouter les extraits: http://melodiesdusahel.zimbalam.com

 

Au fil du temps, notre rêve n'a fait que grandir , car notre pays est très riches en tribus (plus de 240) et chacune dispose d'un style musical traditionnel particulier. Nous essayons à la limite de nos moyens très limités de sauver le patrimoine de nos villages en voie de perdition. En 2012, nous avons initié un séjour d'un mois et demie dans le Sud-Cameroun et avons de nouveaux enrégistrements dont nous sollicitons votre contribution pour la 'édition et la duplication.

 

 

Sur un plan de vue social ce projet permet une revalorisation de la personne de l’artiste griot qui est au cœur de ce projet, en lui permettant désormais de porter aux nations du monde entier sa culture, et de pouvoir améliorer sa condition de vie au sein du village. . Ceci pour leur permettre de pouvoir jouir premièrement de leur art et ensuite de leur créer des revenus pour améliore leur condition de vie souvent défavorable dans les villages, et  la scolarisation de leurs enfants.

Ce projet participe à la protection du patrimoine culturelle des musiques des musiques de chez nous, par la mise sur pied de support numérique permettant aux générations futures et touristes étrangers d’accéder plu tard à ces musiques traditionnelles. Vous pourriez encor avoir autres informations et voir en images détaillées notre projet dans notre site internet :

http://www.azaniaculture.com

À quoi servira la collecte ?

La collecte des fonds servira à l'édition et la duplication de notre nouvel enregistrement dénommé "ANTHOLOGIE MUSICALE BULU" du Sud Cameroun, fruit de notre dernière aventure dans la forêt du sud Cameroun.

Nos dépenses pour cette opérations en 1 000 exemplaires:

Impressions jaquettes 1 000 Cd: 390.2 euros

Duplication  1 000 CD audio : 457.35 euros

Cachets sur CD société droits d'auteur 1 000 CD : 152.45 euros

 

 

Thumb_avatar
Azania

L'artiste Eric Nelson EFA est originaire du sud Cameroun, son aventure musicale débutera tôt à l’âge de sept ans. Il est percussionniste, au sein de la troupe de danse traditionnelle des enfants de son village. dénommée «  ABOK BEKONN » (la danse des fantômes). En 2001 : Recherches auprès des griots sur les musiques traditionnelles du Nord et... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_logo_novella-2012-03-15
Beau projet. J'espère que vous allez pouvoir continuer à capter des chants de griots encore longtemps.