Mes objectifs: sauver les abeilles, augmenter les rendements des cultures grâce à la pollinisation et faire découvrir l'apiculture...

Large_abeilles_kisskissbankbank-1429464594-1429464615

Présentation détaillée du projet

 

Je suis Jean-Baptiste, 33 ans, sapeur pompier professionnel, je vis dans le département de l’Ain, à 70 kilomètres de Lyon. J’ai découvert le monde des abeilles par le plus grand hasard par l’intermédiaire d’un ami l’année dernière, et rapidement je me suis passionné pour ces petites bêtes… J’ai commencé par acheter une ruche, puis une autre pour finir avec deux en fin de saison. Malheureusement, comme beaucoup, j’ai perdu une ruche cet hiver, il ne m’en reste donc plus qu’une pour commencer cette nouvelle saison.

 

10579967_10152559067907311_3672959207940607009_n-1429464263

 

Fin 2008, j’ai eu un grave accident en service, qui aujourd’hui m’empêche définitivement de pouvoir exercer mon métier sur le terrain à cause entre autre de problèmes de dos. J’ai donc été reclassé à un poste sédentaire, maintenant, je réceptionne les appels du 18, reçois les demandes de secours et envois les pompiers sur les interventions. J’ai été obligé d’arrêter tout le sport que je faisais, et du coup, beaucoup de temps libre s’offrait à moi…

 

Je vis entouré d’agriculteurs qui travaillent en harmonie avec la nature en exerçant une agriculture raisonnée, avec le plus grand respect de celle-ci.

 

Les rendements des cultures d’oléagineuses, de fruits et légumes deviennent de plus en plus faibles à cause entre autre de la météo assez capricieuse depuis quelques années, et également un manque de pollinisation due a la disparition petit à petit des abeilles. On ne peut rien faire pour que le temps soit plus stable et que le soleil soit là quand il faut, tout comme la pluie, par contre, on peut faire en sorte d’augmenter les rendements grâce aux abeilles, ce qui compenserait en partie les pertes des agriculteurs lors d’années difficiles.  De fil en aiguille, de discutions en discutions, de documentations en documentations, une idée m’est apparue comme une évidence…   Je ne peux plus sauver les gens, alors pourquoi ne pas sauver nos abeilles… Et pourquoi ne pas faire d’une pierre deux coups ? Pourquoi ne pas élever des abeilles, en leur donnant à manger  des cultures saines, ce qui augmenterait leur rendement… ?

 

 

10525933_10152559068052311_152145596660566066_n-1429464021

 

Utiliser des abeilles pour augmenter le rendement des cultures peuvent aider également les exploitants à travailler avec des produits non nocifs contres les insectes, les abeilles auraient donc moins de risques de tomber sur des cultures traitées avec des pesticides et insecticides, donc plus de chance de survie, tout en les aidant à se développer au mieux avec une nourriture abondante et sans risque à proximité de leurs ruches.

 

Mais pour réaliser ce projet, il faut respecter un certain nombre de ruches par hectare de culture, en fonction des plantations. Favoriser la pollinisation permet d’augmenter les rendements  (jusqu’à + 2,5 quintaux/ha ) et la teneur en huile. Les abeilles ont pour effet d’augmenter les rendements de nombreux fruit et légumes par la pollinisation, tout en augmentant leur poids, en les rendant plus esthétiques, avec moins de pépins et qui se conservent plus longtemps.

 

 

 

Indirectement, à grande échelle, la pollinisation pourra avoir un impact sur les prix des huiles, des fruits et légumes ainsi que sur leur qualité…

 

Le fait d’avoir des ruchers à proximité de grandes sources de nourriture, permettra également de démultiplier les essaims, pour compenser les pertes hivernales, les essaimages incontrôlés… Plus je pourrais  avoir de ruches en élevant des colonies, plus je participerais à préserver différentes races d’abeilles, plus je pourrais les faire travailler vers de nouvelles cultures et les rendre saines. .. Les élevages de reines pourront être faits dans les différents ruchers, ce qui permettra une optimisation des sources génétiques des différentes races et faire en sorte que les essaims se développent rapidement, au mieux et naturellement.

 

Je compte cette année sur la récupération d’une vingtaine d’essaims qui permettra à 20 ruches d’être disposées en trois ruchers auprès de trois parcelles différentes. J’ai cet hiver fabriqué 10 ruches et 20 hausses pour ce début de saison soit un total à ma disposition de 12 ruches,  mais ais l’espoir grâce à vous tous, grâce à votre solidarité et votre soutien de monter jusqu’à une trentaine de ruches pour 20015 et le double pour 2016, ce qui permettra cette année de couvrir une dizaine d’hectares de cultures. Tout ça en plus de mes deux ruches que j’ai déjà dont une peuplée.

 

10264829_10152363400327311_8077910185355449712_n-1429464334

 

10346379_10152469801782311_6804841007669006925_n-1429464502

 

1004865_10152334505237311_7630205428221891283_n-1429464358

 

Ce projet comporte également la construction d’un rucher d’hivernage en bois, qui permettra de mettre à l’abri du vent et de l’humidité toutes mes ruches, ce qui diminuera sensiblement les pertes hivernales.

 

Les différentes ruches en bordures de cultures serviront à accueillir des écoles, des groupes de personnes curieux sur cette formidable activité qu’est l’apiculture, en espérant faire naître de nouvelles vocations…

 

J’ai la place chez moi pour installer une miellerie, mais j’aurais besoin également de matériel pour travailler de façon professionnelle et hygiénique.

 

Ce projet, en plus de développer les différents domaines cités ci-dessus, me permettra je l’espère de pouvoir diminuer voire arrêter mon travail de pompier dans un bureau qui ne me convient plus et de pouvoir vivre de ma passion pour les abeilles.

 

En résumé, mes objectifs sont :

 

-          de sensibiliser les agriculteurs  qui ne le sont pas sur le bienfait des abeilles sur leurs cultures, dans l’espoir de faire diminuer leurs utilisations de produits nocifs,

 

-          d’augmenter grâce à la pollinisation les rendements des cultures,

 

-          de faire utiliser au maximum aux agriculteurs des fleurs de jachère pour aider les abeilles et ré-enchérir leurs sols de manière naturelle et saine,

 

-          de faire connaitre entre autre grâce à l’aide des medias locaux de faire mieux connaitre les abeilles et leurs bienfaits sur la nature et sur les humains à des élèves d’écoles, et au plus grand nombre de curieux,

 

-          de développer le plus grand nombre d’essaims pour sauvegarder au maximum nos abeilles en difficultés, d’élever des reines naturellement,

 

-          de les protéger des hivers rudes et dangereux pour elles,

 

-          et enfin de pouvoir me réorienter vers ce nouveau métier passionnant qu’est l’apiculture…

À quoi servira la collecte ?

Pour tout cela, j’ai besoin de votre aide pour :

 

-          la construction d’un rucher d’hivernage : 800€

 

-          d’une ruche vitrée pour les démonstrations: 130€

 

-          18 ruches d’occasion (pour limiter les coûts) : 18 x 40€ = 720€

 

-          9 essaims (+20 récupérés dans la nature gratuitement avec l'aide des pompiers) :

            9 x 120€ = 1080

 

-          1 extracteur (pour récolter le miel) : 300€

 

-          5 tenues pour mes visiteurs : 5 x 40€ = 200€

 

-          5 paires de gants de protections pour mes visiteurs : 5 x 15€ = 65€

 

-          Et dans le montant total est compris les 8% de participation de kisskissbankbank.

 

 

                                                                                                                                     Soit un total de 3295€

 

 

Si grâce à votre générosité le montant de vos participations est supérieur à mes attentes, je pourrais acheter plus de ruches et d’essaims…

Vous pouvez compter sur moi pour vous tenir informé de toutes les nouveautés de cette belle aventure avec l’appui de photos…

Je vous accueillerais bien entendu tous à venir visiter mon exploitation…

Thumb_391974_10150458523757311_772726616_n-1429466048
jaybeezzz

Je suis Jean-Baptiste, j'ai 33 ans et vis dans un petit village de l'Ain, à 70 kilomètres de Lyon. Je suis sapeur pompier professionnel à Lyon et suite à un grave accident, j'ai été reclassé dans un bureau. De fil en aiguille, je me suis orienté vers l'apiculture et souhaiterais développer plusieurs objectifs pour le bien être de tous et passer au... Voir la suite