Aidez-nous à étudier et sauvegarder les sites d'hivernage africains d'un grand migrateur au bord de l'extinction !

Large_doc1_01-1409935126

Présentation détaillée du projet

Avant propos

 

Aujourd’hui, en Europe, chacun prend peu à peu conscience de l'enjeu majeur de la biodiversité, mais à l'heure de la mondialisation, des milieux extraordinaires disparaissent, emportant avec eux des espèces peu connues.

 

Ce n'est pas l'ours blanc, ce n'est pas l'éléphant mais lui aussi est en grand danger d'extinction. Discret, farouche, un petit oiseau nommé phragmite aquatique mérite tout autant notre attention. Afin d'éviter qu'il ne figure sur la liste des espèces disparues, il est nécessaire de mieux connaître sa biologie... Mais pour ce faire, quelqu'un doit découvrir ses zones d'hivernage en Afrique.

 

C'est là que vous entrez en jeu, en nous aidant à financer une expédition dans les zones humides reculées de l'Est mauritanien !

 

Copie_de_14_f_vrier__2_-1409939255

 

Contexte

 

Chaque année, un phénomène extraordinaire se produit : la migration. Poussés par la rigueur de l'hiver, des milliers d'oiseaux quittent nos frontières à la recherche de zones plus clémentes.

En Afrique de l'Ouest, de telles zones totalement insoupçonnées existent bel et bien.

      Glob_dist_aw-1409939308

 

En effet, lorsque l'été est au plus chaud en Europe, la saison des pluies arrose le sud du Sahara. Au milieu du désert apparaissent alors de véritables oasis, prêtes a accueillir « nos » oiseaux pendant l'hiver...

 

Jusqu'alors ces paradis éphémères ont été peu étudiés... Mais lors de précédentes expéditions, nous avons touché du bout du doigt le potentiel et l'importance qu'ils représentent.

 

       Panorama_sans_titre2-1409936059

 

Parmi les nombreuses espèces qui y trouvent refuge, une nous préoccupe particulièrement : le phragmite aquatique. Menacé par la disparition de son habitat, il est en danger d'extinction...

 

Ce petit insectivore trouve sa nourriture dans les zones humides, l'été en Europe, quelque part en Afrique l'hiver... Du haut de ses 10 grammes, il parcourt ainsi plus de 14 000 km chaque année !!

       _mg_0343-1409936350

 

Bien qu' en Europe la protection des zones humides et de la biodiversité soit sur beaucoup de lèvres, personne ne semble préoccupé par la sauvegarde des oiseaux migrateurs dès lors qu'ils quittent notre territoire. 

 

En effet, il paraît illusoire de protéger ces espèces sans connaître leurs zones d'hivernage, primordiales à leur survie.

 

Notre projet

 

Avant 2009, seule une zone d'hivernage du phragmite aquatique était connue. Nos précédentes expéditions ont entre autre permis de découvrir 2 nouveaux sites en Mauritanie et 1 au Mali.

 

Notre projet consiste donc à contribuer à la protection de ce petit oiseau migrateur par la découverte de ses zones d'hivernage en Afrique de l'ouest. Nos recherches permettent d'envisager des mesures de protection de ces zones, en cohérence avec les problématiques de développement local. Ainsi des habitats favorables au maintien de la population du phragmite aquatique et à de nombreuses autres espèces pourront être préservés.

 

Mais tout d'abord, suivre le trajet des oiseaux migrateurs, constitue en soi une véritable expédition : préparation des véhicules, du matériel, de la nourriture et tout le nécessaire pour trois mois de brousse. Viennent ensuite les 6000 km d'asphalte, de pistes, de nids de poules, de sable et de poussière nous séparant de l'Afrique.

        Img_7335-1409938077

 

Enfin après deux semaines au volant de nos vieux mais braves camions nous serons au plus près des zones d'hivernage.

 

Cette année, nous ciblons les tamourts de l'Est de la Mauritanie. D'après nos recherches bibliographiques, nos précédentes expéditions et les agents des parcs mauritaniens, ces zones humides éphémères semblent présenter des caractéristiques écologiques exceptionnelles.

 

Cependant, comme elles sont extrêmement difficiles d'accès, peu de recherches y ont été menées. Avec l'aide de nos partenaires mauritaniens, notre premier défi consiste à inventorier ces zones :

 - trouver les accès

 - cartographier les zones

 - recenser les oiseaux présents

 - réaliser des inventaires botaniques

 - réaliser des inventaires entomologiques

     Sans_nom_1-1409940283

Ces éléments nous permettront de cibler les secteurs favorables à la présence du phragmite aquatique. Dissimulé dans la végétation, cet oiseau passe le plus souvent inaperçu, même à l'aide de longue vues... Il faut alors faire appel au compétences du bagueur : installation de filets permettant la capture des oiseaux, démaillage, pose d'une bague avec un code unique et prise de mesures biométriques. Ces informations assurent le suivi des oiseaux et apportent des connaissances capitales sur leur biologie.                                                 

 

En parallèle nous contribuerons à former et sensibiliser les acteurs locaux et les agents des parcs mauritaniens afin qu'ils puissent assurer eux même la pérennité du suivi dans les années à venir.

 

       Formation_diawling-1409939461

 

Qui sommes nous ?

 

Notre petite équipe se compose de 5 ornithologues expérimentés et passionnés âgés de 26 à 61 ans. Issus de formations scientifiques, nous avons chacun des spécialités : le baguage, la botanique, l'entomologie, la cartographie ou encore la photographie.

 

La mise en commun de nos compétences apporte cette complémentarité requise pour mener à bien nos expéditions. Pendant que certains forment les agents ou expliquent l'histoire des oiseaux migrateurs aux enfants, d'autres s'occupent de la mécanique ou nous préparent un petit repas.

 

Mais avant tout le plus important, c'est l’entraide, le soutien et la solidarité animant notre équipe.

 

Les galères, c'est monnaie courante en Afrique ! Débrouillardise et autonomie sont de mise...

 

En quelques mots, notre équipe c'est :

 

 - 5 missions en Afrique

 - 2 missions en Pologne

 - 11 années de suivi de migration en France

 - 3 nouveaux sites d'hivernage du phragmite aquatique découverts

 - 4 agents et le conservateur du Parc National du Diawling formés aux techniques de comptages d'oiseaux et de baguage

 - Conférence sur la biodiversité auprès des chefs des villages du Parc

 - Partenariat avec le Parc national du Diawling et soutien de l'association ACROLA

- Au total 1200 phragmites aquatiques bagués !

 

Au delà des aspects scientifiques, c'est une véritable aventure humaine.

            

      Img_8077-1409940959  

 

Dépourvus d'ailes...

 

Les camions sont à la fois une base vie mais aussi une base scientifique mobile. En effet, à bord on trouve tout le nécessaire pour être au maximum autonome dans ces zones reculées et d'être opérationnel avant même les premiers rayons de soleil.

 

Ainsi à côté des perches sont entreposés les jerrycans de gasoil, entre les filets sont stockés l'appareil photo et la longue vue, sur la réserve d'eau sont rangés les bottes et les cuissardes...

 

Les « routes » d'Afrique de l'Ouest nécessitent des véhicules adaptés. Mécanique simple et robuste voici le B, engin passe partout et Mionmion aux couleurs locales.  

       Img_3213-1409939013

 

 

À quoi servira la collecte ?

 

Du Mali à la Pologne, voilà plusieurs années que nous sommes totalement impliqués bénévolement dans le suivi des oiseaux migrateurs.

 

        Guimi_7-1409940766

 

Pour la réalisation de cette mission, nous avons démarché de nombreuses structures publiques comme le ministère de l'environnement en France ou la Convention sur les espèces migratrices à Bonn en Suisse. Malheureusement les aléas administratifs des lignes budgétaires bloquent tout crédit sur le continent africain.

 

Désormais et à un mois du départ, nos économies personnelles, ne nous permettent pas de financer cette expédition.

 

Malgré les sacrifices que ce mode de vie implique, il est impensable pour nous d'abandonner ce projet. Le travail que nous avons déjà fourni et les enjeux sont trop importants pour tout arrêter là.

 

Vos dons sont donc indispensables à la réalisation de ce projet et serviront directement à participer à la connaissance d'une espèce en voie d'extinction.

 

Le budget total s'élève à 11 600 € pour 5 personnes et comprend :

 - Préparation et entretien des véhicules                               1 000 €

 - Trajet (gasoil, ferry)                                                                 4 000 €

 - Frais administratifs (assurances, visas, vaccins...)         1 000 €

 - Nourriture                                                                                  3 000 €

 - Equipement et matériel                                                             600 €

 - Location d'un véhicule 4x4 avec chauffeur                           2000 €

TOTAL                                                                                          11 600 €

 

Nous avons  désormais besoin de vous pour financer la moitié de ce projet, soit 5700 euros. Sans vos dons il sera impossible de réaliser cette mission malgré toute l'énergie, la motivation et les compétences dont nous faisons preuve ; abandonnant ainsi un projet concret d'étude et de préservation des zones humides vitales aux oiseaux migrateurs.

 

Grace à cette mission vous avez l'opportunité de prendre part à un enjeu capital où la responsabilité de chacun est engagée :

 

« Nous n'héritons pas la terre de nos parents, nous l'empruntons à nos enfants »

Saint-Exupéry

 

Si pour notre plus grand bonheur (ainsi que celui du phragmite ;-), la collecte dépasse le montant, les dons récoltés serviront à étendre l'ampleur de cette mission aux zones reculées, difficiles d'accès et dont le potentiel écologique est encore inconnu.    

  

      Img_3840-1409940558

 

 

 

 

Thumb_10641160_579668922144889_5900389313937304841_n-1409944688
WTB

World Travelling Birds est une petite équipe d'ornithologues passionnés. Membres de l'association ACROLA et partenaires du Parc National du Diawling, nous effectuons des travaux de recherche sur les oiseaux migrateurs. De la Pologne au Mali, de la France à la Mauritanie c'est sur le terrain que vous nous trouverez, dès l'aube, au milieu des... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Bravo ! Un vrai projet de terrain dans un contexte pas forcément facile !