NOUS SOMMES COMPLETS LE 12, IL RESTE DES PLACES LE 13!

Large_11871804_10206521006798121_1832127561_o-1441224278-1441224291

Présentation détaillée du projet

 

 

Notedintention-1439833307

 

 

SAVE THE DATE est une écriture de plateau qui s’inspire librement de l’acte IV de la version comique d’Ivanov de Tchekhov (la fête du mariage d’Ivanov avec Sacha) et des écrits de Philippe Muray.

La forme joue joyeusement avec une multiplicité des genres (entre cérémonie, théâtre et concert, en empruntant des codes à la performance et au stand-up) et prend plaisir à se métamorphoser subrepticement de l’un à l’autre, ce qui tend à flouter les bords de son identité jusqu’à la rendre difficilement saisissable.

 

Img_7003-1439386847

 

Le cadre semble pourtant clair : le public est l’invité d’un mariage entre deux jeunes gens. Le couple, un homme mutique et une femme moins conventionnelle qu’elle ne voudrait le faire croire, est accompagné d’une maitresse de cérémonie déchainée, d’un témoin mi-rustre, mi-philosophe, et de deux musiciens-DJ. Ils sont tous issus d’une même génération: celle d’une ère que Philippe Muray nomme l’Empire du Bien.

Une ère de valeurs positives, de fête et de performance incessante.      

 

Img_7227_resize-1439386373

 

Les individus de SAVE THE DATE sont moins les protagonistes d’une narration que les ingrédients d’une interrogation sur nos utopies actuelles et sur un état de l’homme contemporain festif et performant. Si ils réagissent tous de manière propre et différente à ce monde de la performance positive et de la fête perpétuelle, ils cherchent cependant tous, comme on cherche une issue, à élucider le problème de l’amour duquel ils sont avides sans parvenir à le vivre.

 

Une question traverse tout : comment fait-on pour aimer ? Au fur et à mesure de l’avancement de la cérémonie, chacun va prendre la parole et le devant de la scène pour tenter de dire, de se dire, ou de se donner en spectacle. De discours en crises, de rires en impudeurs, le show se déroule tandis que le récit se dilue d’une façon telle qu’il devient délicat de comprendre ce qui appartient à la réalité ou à la fiction. 

 

Img_7171-1439386690

 

SAVE THE DATE apparaît comme une enquête sur la tendresse dans un monde de pornographie, comme une manifestation de notre besoin désespéré et irréalisé d’affection, comme un questionnement sur notre capacité à aimer, sur l’union, la solitude, la réussite et l’échec, à travers lesquels transpirent à la fois le désir de se sentir vivant et la peur que cela soit impossible.

 

Img_7191-1439386599

 

 

Lequipe-1439833290

 

 

Equipe-1439833223

 

 

Inform-1439833264

 

 

SAVE THE DATE a été créé au Théâtre Vidy-Lausanne, en février 2015, dans le cadre de Burn Out 2, à La Manufacture, Haute École de Théâtre de Suisse Romande à Lausanne.  

 

Le projet bénéficiera d’une résidence de travail de deux semaines en septembre et octobre 2015 à l’Institut des Arts de Diffusion de Louvain-la-Neuve, à l'issue desquelles nous jouerons la pièce les 12 et 13 octobre 2015.

 

Les réservations se font via KissKissBankBank.

Il vous suffit de choisir la contribution de votre choix en mentionnant en commentaire la date à laquelle vous voulez venir voir SAVE THE DATE.

 

 

Nous vous attendons nombreux ! 

 

À quoi servira la collecte ?

Une première version de SAVE THE DATE a été créée en février 2015 dans le cadre du Festival Burn Out 2, au Théâtre Vidy-Lausanne. Le projet avait alors reçu un accueil très enthousiaste. Aujourd'hui, nous bénéficions de deux semaines de résidence pour le continuer et le faire grandir. Les deux représentations que nous donnerons à l'issue de ces deux semaines nous permettrons de donner à SAVE THE DATE une visibilité méritée, auprès des programmateurs aussi bien qu'auprès du public classique, afin de faire vivre le projet dans la durée.

 

Cependant, afin de donner à ce projet toute sa crédibilité auprès du milieu professionnel, nous avons besoin de développer nos outils de communication (teaser, graphisme du dossier, captation). Une partie de l'argent sera donc destinée à cet aspect précis. Une autre partie de l'argent sera destinée à la création lumière car les conditions du festival Burn Out 2 n'avaient pas permis de la développer entièrement. La scénographie comportant de nombreux consommables (mousseux, nourriture...) représente également une partie importante de notre quête. Enfin, tout simplement, nous avons besoin de défrayer un minimum nos déplacements, les comédiens et les techniciens.

 

Voici un aperçu détaillé:

 

- Scénographie : 500 euros

 

- Création lumière : 450 euros

 

- Régie : 250 euros

 

- Défraiements et déplacements de l'équipe artistique et du matériel (2 semaines) : 600 euros

 

- Captation : 300 euros

 

- Teaser : 150 euros

 

- Graphisme : 150 euros

 

- Commission KissKissBankbank :  200 euros

 

Thumb_11899132_10206521003518039_1192191772_o-1439833518
savethedate

Clémentine Colpin est née en Belgique en 1991. Elle obtient un master en Interprétation Dramatique à l’Institut des Arts de Diffusion (IAD) avant de poursuivre sa formation en Master Théâtre, orientation Mise en Scène à la HETSR-La Manufacture de Lausanne. Durant sa formation, elle crée notamment une première forme courte It is myself I have never... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Et une cinquième pour Adrien Knoops !
Thumb_default
Bonjour, je viens de réserver 3 places pour la représentation de demain (mardi 13/10). Au plaisir de voir cette belle mise en scène :-) Anne
Thumb_default
Je réserve 4 places pour le mardi ! Adrien Knoops