A chaque instant, les routes dans les zones de nature coutent la vie de gens et d’animaux à cause d’accidents. Aidez-nous à y rémédier!

Large_crowdfunding-1435872132-1435872144

Présentation détaillée du projet

Présentation Aux États-Unis, ce sont 1.5 millions de collisions causant morts et blessures aux êtres humains et à la faune sauvage, sans parler des dommages et donc frais matériels souvent énormes. Au Brésil, ce sont plus de 475 millions d’animaux tués par an, approximativement 400 millions de petits animaux, amphibiens, oiseaux et reptiles, et 75 millions d’animaux moyens et grands, tels que le Loup à Crinière, les grands félins et herbivores.   

 

On parle de 15 ANIMAUX TUÉS À CHAQUE SECONDE sur les routes!

 

Mais pourtant, l’empiètement du développement humain sur les habitats naturels continue de grandir et nous ne disposons toujours pas de solutions vraiment valables pour réduire les collisions et les dommages physiques, émotionnels, matériels et naturels qui en découlent.    Nous avons testé des sifflets ultrassoniques, des petits dispositifs en plastique que l’on a installé sur la partie externe des voitures, vans et bus dans le magnifique Parc National d’Iguaçu au sud-ouest du Brésil. Il s’agit d’une initiative en collaboration avec la contrepartie Argentine du Parc. Nous avons besoin de fonds pour acheter d’autres sifflets qui – heureusement – commencent à être produits en Argentine (ça simplifie les choses !), sur la base d’un brevet Canadien.    Les scientifiques ont une opinion mitigée par rapport à ces sifflets, et disent qu’il y a peu d’évidence que ces sifflets aient un impact positif sur le taux de collisions. Cependant, la plupart des expériences a été mal montée (donc pas fiable), ou fut concentrée sur une seule espèce, ou pire, sur la base d’extrapolations.    En plus, ces sifflets n’avaient jamais été testés sous nos latitudes avec notre faune, donc ça vaut bien la peine de leur donner une chance, car ces sifflets représentent une technique facile à réaliser et peu chère. Les implications sont énormes alors on ne peut pas simplement dire ‘non’ sans les avoir testés dans une étude scientifiquement bien pensée, lá oú nous avons si cruellement besoin de solutions contre les collisions.  Dead-jaguar-1435876984 Par ailleurs, nous avons déjà réalisé un test préliminaire en 2013 au Parc National d’Iguaçu au Brésil. Nous avions équipé huit bus qui font les navettes entre le centre des visiteurs et les chutes et nous avons récoltés 135 visualisations d’animaux en 4 mois. Et devinez quoi ?  

 

Nous avons obtenu plus de 70% de comportement d’évitement de mammifères et oiseaux!

 

Ça nous parait plutôt positif ça, alors nous souhaitons passer à la Phase 2. Nous allons faire un autre suivi de 4 mois avec des volontaires des 2 côtés du parc, sous la forme d’un test en « double aveugle » (le même principe qu’un test placebo) pour réduire le biais dû aux observateurs  et déterminer si ça vaut la peine d’insister avec les sifflets ou non.    Des volontaires, qui conduisent des bus et taxis des deux côtés du Parc National d’Iguaçu (Brésil et Argentine, hourrah! Bravo à la première initiative en conservation entre les 2 parc!), auront leurs véhicules équipés d’une paire de ces sifflets. Pendant quatre mois (de la mi-août jusqu’à la mi-décembre), ils enregistreront toutes les visualisations d’animaux, en disant quelle espèce ils ont vu et quelle aura été la réaction de l’animal (évitement ou non?).  

 

Notre objtectif est de vérifier si oui ou non, ces petits sifflets en plastique peuvent aider à réduire la mortalité et les collisions sur les routes, pour pouvoir contribuer à la préservation de la nature dans cette partie du monde, et encourager une relation plus harmonieuse entre les humains et la nature.  

À quoi servira la collecte ?

Votre don servira à acheter des sifflets (350 $) et à financer la logistique de ce dernier suivi (150$)!

 

Il s’agit d’un projet à très petit budget ayant des implications locales, nationales et internationales énormes. Il sert les intérêts de toute la Famille Planétaire, facteur qui n’a jamais été aussi important!   Il s’agit d’une collaboration communautaire modèle:

** entre deux pays (remarquez comme les humains ont tendance à hair leurs pays voisins directs),

** entre deux parcs nationaux (alors que l’UNESCO recommande une gestion conjointe depuis 1986, cela n’était encore jamais arrivé ! Ce projet est peut-être le catalysateur dont ils avaient besoin), 

** entre des fonctionnaires publics, scientifiques, secteur privé et communautés locales (le monde a tellement besoin d’efforts intégrés tels que celui-ci) Dead-ocelot-1435876997 Tous ensemble, armés de notre bon sens et de notre bonne volonté, oeuvrons pour résoudre un problème qui blesse toutes les parties concernées. Ce projet est hautement symbolique et très abordable >> peu de risques.  

 

D’ici à décembre, nous saurons si ces petits sifflets valent la peine qu’on investisse. Nous travaillons déjà dans les hauts niveaux de décision pour faire avancer un projet de loi qui garantira que toutes les mesures efficaces contre les risques de collisions et d’accidents soient mises en application partout oú c’est nécessaire. Simple, économique, intelligent et tellement pratique! Finalement, nous allons également démontrer le pouvoir d’un projet en collaboration. Ce qui favorise l’Univers favorise chacun d’entre nous.   

Thumb_wynia_8-1434552379
Sohanhi

Anne-Sophie est une biologiste de la conservation acharnée. Depuis qu'elle est arrivée au Brésil en 2006, elle n'a cessé de faire de la recherche scientifique, de la formation d'étudiants et volontaires, et des actions socio-environnementales. Elle est actuellement en train de terminer son doctorat au Parc National d'Iguaçu. Anne-Sophie prend soin des... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Good luck with the project and let us know if we can help in any other way! I'm sure you'll be successful. Love x
Thumb_default
Bravo AnneSO, quelle énergie!