MBAC présente

Scabra

Projet documentaire sur ce petit animal si étrange et peu connu qu'est le concombre de mer. Victime de son succès, il craint l'extinction.

Large_5

Présentation détaillée du projet

 

2

 

Concombre de mer, c’est qui? C’est quoi?

 

Difficile de faire plus mollasson qu’un concombre de mer, aussi appelé holothurie ou bèche de mer. Pour nous, Occidentaux, c'est une sorte de gros boudin gélatineux  d’environ 15 cm atteignant les 2 m pour certain spécimens rares.

Vivant dans les premières brasses de la plage, ils passent toute leur vie à manger et à digérer. Ces détritivores participent ainsi au recyclage des matières organiques et servent de fertilisants.

Cet organisme qui ne possède qu’une bouche et un anus, se nourrit des micros bactéries qui se situe dans les fonds marins. Il est indispensable au bon fonctionnement  du milieu aquatique, il permet la régulation éco systémique et il oxygène les fonds marins.

 

Psi

 

Pourquoi s’intéresse-t-on à ce petit animal?

 

L’holothurie ou bèche de mer peut sembler ennuyeux, mais il est plein de surprises. Garanti sans cholestérol, bon pour la peau et il combat le cancer ou l’impuissance, la liste est longue… En tous cas, si vous voulez l’avis des chinois, le concombre de mer, c’est génial !

Il ne connait pas la peur, probablement parce qu’il n’a pas de cerveau. Effectivement, victime de son succès, cet animal est aujourd’hui menacé d’extinction.

Le concombre de mer est ramassé à la main, à marée basse, en plongée en apnée ou avec bouteilles d’oxygène.

La pêche aux holothuries est une activité ancienne pratiquée par les communautés de pêcheurs à Madagascar, notamment le long du littoral occidental.

Les ressources proches des villages de pêcheurs sont surexploitées, obligeant les pêcheurs à aller chaque fois plus loin dans le fond marin provocant des accidents mortels.

Pour éviter son extinction, un centre de recherche, a été créé avec la collaboration de l’UMONS, l’ULB et l’Université de Tuléar, prenant la forme d’une spin off belgo-malgache, aujourd’hui appeler Indian Ocean Trepang (IOT), se situant dans les environs de Tuléar sur la Côte Ouest de Madagascar. Au bout de huit années d’étude scientifique, un pas énorme à été franchit, on est parvenu à la fécondation In Vitro du concombre de mer.

 

 

Img_0390

 

 

7

 

Note d’intension

 

Lors d’un précédent voyage à Madagascar, en observant les femmes en bord de mer, exécutant toujours les mêmes mouvements à longueur de journée, notre curiosité nous a menés vers la découverte de cet être étonnant. Discutant avec les Vezo (pêcheurs locaux) nous avons obtenu quelques informations à ce sujet.

De fil en aiguille, nous avons récolté de plus en plus d’informations à ce propos : problème de pêche exhaustive, vente illégale, marché noir… Des situations qui impliquent le risque d’extinction de cette espèce.

Du côté humain, cette exploitation  entraîne un taux de mortalité élevé lors des sorties de plongée en apnée ou avec les bouteilles.

 

D’autre part, nous avons pu observer les démarches mises en œuvre pour limiter les dégâts liés à cette pêche. Notamment, la restriction de permis de pêche et, comme nous l’avions déjà souligné, la fécondation In Vitro réalisée par le Centre de Recherche IOT.

 

Nous souhaitons mettre en avant l’importance de ce Centre de Recherche qui, par son travail, en plus d’avoir un impact écologique, permet une avancée sociale et économique pour les habitants de la région. Grâce à la création de nouveaux emplois et de la formation du personnel.

 

4

 

5

 

 

 L’IMAGE EST NOTRE MEILLEUR OUTIL DE COMMUNICATION

 

La réalisation d’un film long métrage documentaire sera le moyen le plus efficace de sensibilisation et son impact sera plus important.

Le discours ici est tout autant émotionnel que scientifique. L’objectif est d’informer et impliquer le public.

L’esthétique visuelle sera très aboutie par des séquences de plans emblématiques de l’Ile Rouge. Nous emmènerons le spectateur vers le rêve, la contemplation des paysages, de la nature encore sauvage, des villages.

Cependant le rythme est changeant, plus intense, plus étouffant. Du rêve, on passe au « cauchemar ».  Les images ne font plus rêver, mais démontrent la triste réalité. La mise en cause de l’extinction d’un être si peu connu et si important dans son écosystème, tout en présentant les solutions mises en place pour sauver cette même espèce.

 

Composition du film

 

Visite de l’habitat naturel du concombre de mer, sa vie et ses habitudes ;

Interview de pécheurs, villageois, acheteurs, importateurs, police côtière, contrebandiers…

Visite du centre de reproduction in vitro du concombre de mer, et son explication.

Immersion dans le quotidien d’un pêcheur et dans le quotidien du centre de reproduction.

 

MOYENS TECHNIQUES de Production et réalisation

 

PRODUCTION

 

Unité de tournage Canon 5D,  Sony HDR-AS15 (prises de vue sous-marine)

Unité de prise de son : mixette, micro HF

 

POST-PRODUCTION

 

Studio de Montage Final Cut Pro /monitoring vidéo HD Studio Mixage Pro Tools

 

 

 

 

Une petite vidéo afin de vous faire une idée du concombre de mer et de son environnement.

 

 

À quoi servira la collecte ?

3

 

 

Ce documentaire sera réalisé en trois mois de voyage avec une équipe de deux personnes.

Le budget total du documentaire est de 15.650 Euros, nous prenons en charge une partie du budget et nous avons déjà récolté une partie des fonds.

 

Pour pouvoir réaliser ce projet il nous manque 4500 Euros.

 

Descriptif des dépenses : 

 

- Billets d’avions (Paris – Antananarivo, Antananarivo – Tuléar, 2 PAX - Aller /Retour) 3200Euros

- Billets de trains (Bruxelles – Paris Aller/Retour) 300 Euros

- Transport sur place (location d’une voiture et essence)  2100 Euros

- Frais divers 1000 Euros

- Logement  1500 Euros

- Nourriture 1800 Euros

- Guide/traducteur 350 Euros

- Matériel son 600 Euros

- Matériel Image 1300 Euros

- Post-production 3500 Euros

- Commission de kisskissbankbank 360 Euros

 

 

 

6

MBAC

Antoine Cadreur-Monteur diplômé de l'INRACI, Bruxelles, Belgique. Ce professionnel travaille dans différents secteurs de l'audio visuel (télévision, fiction, reportage, clip vidéo, …) cependant il c'est très vite dirigé vers sa passion qui est le film documentaire. Ses projets sont souvent tournés vers le socioculturel ou l'écologie, comme par exemple,... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Bonjour Bonjour Chère kissBankers, Grâce à vous tous le projet avance et pourra voir le jour OUI on y Croit !!! Un tout grand Merci du fond du cœur ;) Natacha L., Une Tantine, MichelVlassart, Bakubahotel, Solange Labbe, Guillaume Caulier, Catch It, Mr et Mme Labbe, Michel Bajart.
Thumb_images__2_-1475588325
Allez on y croit !! :)
Thumb_default
Bonjour à vous deux, Pour info il y a Madagascar une spin-off de l'ULB qui produit des concombres de mer. je connais le prof qui l'a créée et je pourrais vous mettre ne contact si ça vous intéresse.... Bises et bonne M... pour le financement