Bienvenue chez Tony, élu ennemi préféré des français 2013...

Large_secretonylargemoyen

Présentation détaillée du projet

SYNOPSIS

 

Tony personnage ténébreux et apprécié d'une émission de télé-réalité commet un jour l'irréparable. Une gifle vue et revue en boucle à la télévision et qui va faire la une du journal de vingt heures. Le monstre préféré des français vient de naître...

 

 

NOTE D'INTENTION

 

 

LE SCENARIO

 

Secretony est une critique acerbe de la société d'aujourd'hui et plus particulièrement du pouvoir médiatique.Le spectateur est emmené à suivre le parcours de Tony, candidat d'une émission de télé-réalité, ayant été éjecté suite à un geste perdu. Présenté comme un monstre par la presse, il va devoir surmonter la crise qu'il traverse et l'abjection ordinaire, le rejet social desquels il se retrouve victime.

 

L'idée de Secretony m'est apparue en écrivant une comédie sur la vie des jeunes acteurs, leurs désillusions, les pièges qu'ils peuvent rencontrer. Un des personnages, Tony, était en proie aux moqueries suite à sa participation à une émission de télé-réalité. J'ai commencé alors à me poser des questions sur ce personnage et son histoire... Pourquoi est-il rejeté? Pourquoi a-t-il participé à cette émission au risque de mettre en péril sa crédibilité? L'argent? La gloire? Je me suis rendu compte que mon imaginaire était de plus en plus captivé par son histoire et au fur et à mesure du temps ce qui était  un projet de mini- série est devenu un court métrage uniquement axé sur la vie de ce personnage.

 

A l'origine, le scénario était inspiré du burlesque et pouvait s'identifier comme une comédie satirique. Le personnage principal était emmené à vivre des péripéties de plus en plus invraisemblables mais aprés plusieurs semaines d'écriture, de réflexions et de discussions je me suis de plus en plus intéressé au réalisme de la situation. Et si tout cela était vrai? Qu'est-ce que pourrait être le quotidien de ce personnage? A quoi peut ressembler le rejet social? C'est alors que j'ai écrit une version beaucoup plus réaliste à travers laquelle le spectateur pourrait être emmené à s'identifier au parcours de Tony.

 

LES ACTEURS

 

Ayant appris le travail d'improvisation durant six ans à l'atelier Blanche Salant, j'ai eu la chance de rencontrer un certain nombre d'acteurs aux styles et aux énergies différentes. Ce parcours m'ai aidé lors de l'écriture du scénario car lorsque je "dessinais" un personnage, j'avais une idée précise de qui allait pouvoir le jouer. 90% des comédiens qui seront présents dans le film sont issus de cet atelier au sein duquel la recherche de sincérité et de vérité est primordiale dans le travail de l'acteur.

 

 

Cl_ment-006 Marco Belissan, rôle de Tony.

 

Photo Adrien Jouffroy, rôle de Stéphane Gilbert, producteur de Secret Duplex.

 

10_elisa67webElisa Sommet, rôle de la présentatrice JT.

 

070 Frédéric Guenard, rôle de Fred.

 

 

LES DECORS

 

Les prises de vues lors des scènes extérieures auront lieues dans la 13ème arrondissement de Paris et la proche banlieue. L'intérêt étant de présenter un Paris différent de ce qui peut être vu au cinéma (loin du Paris de Ratatouille, film génial ceci dit!) Le 13ème arrondissement est fait de grands bâtiments modernes, de rues larges et peu fréquentées. Il s'agit de renforcer le sentiment d'insécurité vécu par Tony, seul, face à un danger présent à chaque instant.

 

Nous avons décidé d'utiliser pour les scènes d'appartements et d'intérieur, des décors naturels, déjà mis en place afin de renforcer le réalisme de la situation. Le tout étant de trouvé des décors adaptés à l'esprit général du court métrage. Un appartement cossu, un bistrot parisien, de banlieue...

 

 

LA MISE EN SCENE

 

Je recherche avant tout à donner au spectateur un sentiment d'empathie et à la fois de gêne vis-à-vis de la situation que traverse le personnage.Tout cela doit passer aussi bien par l'image, que par la son, que par le jeu des acteurs.

 

Je nourris une passion pour l'improvisation et la recherche de vérité dans une situation. C'est pourquoi j'attache beaucoup d'importance à la direction des acteurs et à leur capacité à donner une dimension, une âme à toute la mécanique d'un projet, la technique qui peut l'entourer. Je cherche un jeu vrai, naturel, une sincérité dans les échanges afin d'appuyer l'idée que tout ce qui se déroule sous les yeux du spectateur peut être vrai.

 

Pour ce qui est de l'aspect technique du projet. L'image tout d'abord devra être froide, grise et bleue (Série Noire d'Alain Corneau ou Police de Maurice Pialat.) L'idée étant de souligner la menace permanente dans laquelle Tony est contraint d' évoluer.

 

Le son sera trés "environnemental". Les dialogues sont mesurés, rien ne doit être explicatif. Tout doit être vu et entendu. Je cherche avant tout à capter des ambiances visant à appuyer l'idée générale du film. Des bruits de klaxon, de rires moqueurs, de pas pressés. Le spectateur doit être emmené à vivre la situation en empathie avec Tony aussi bien de manière sonore que visuelle.

 

 

Il s'agit bien entendu d'une vision globale du projet et de ce que je cherche à montrer. J'espère que la lecture de ces quelques lignes vous aura intéressé et emmené à vouloir en connaître un peu plus sur le parcours de Tony et surtout... Le voir en image!

 

Bien à vous.

 

Frédéric Guenard, scénariste et réalisateur de Secretony.

 

 

EQUIPE TECHNIQUE

 

Photo_fred Frédéric Guenard, scénariste et réalisateur.

 

Picture0014 Fabien Benetti, assistant réalisateur.

 

 Cl_ment-006 Marco Belissan, directeur artistique.

 

Dsc02264 Tristan Charles, cadreur/chef opérateur.

 

Avatar_paulie_tuttlePaulie Tuttle, créateur de l' affiche Secretony.

 

EXTRAIT DU SCENARIO

 

Extrait_secretony

 

 

 

À quoi servira la collecte ?

Les prises de vues seront effectuées à l'aide d'un canon 5D, cependant une partie du matériel et des frais divers restent à notre charge (micros, trépied, accessoires décors,  location salles, défraiement transport et régie.) Aussi, certaines scènes nécessiteront la location d'une deuxième caméra.

 

Frais_secretony

Thumb_photo_fred
Fred Guenard

A l'âge de 21 ans, je décide d'entamer une formation au sein de l' Atelier Blanche Salant. J'y découvre alors plein de pièces, de films et d'univers différents. Je fini par y rester 6 ans. A côté de cette formation, je suis différents stages, notamment au théâtre du soleil et au sein de la compagnie Laban créée par Nathalie Broizat dans laquelle je... Voir la suite